Violences conjugales: L’ex-conseiller à l’Elysée Jérôme Peyrat renvoyé en correctionnelle

JUSTICE Il aurait frappé sa compagne lors d'une dispute en voiture sur les routes de Dordogne le 30 décembre 2019

20 Minutes avec AFP

— 

Jérôme Peyrat à Epernay le 14 novembre 2019.
Jérôme Peyrat à Epernay le 14 novembre 2019. — Jacques Witt/SIPA

L’ancien conseiller politique Jérôme Peyrat est poursuivi pour violences conjugales envers sa compagne et devrait comparaître mi-avril devant le tribunal d’Angoulême. Le maire de La Roque-Gageac (Dordogne) avait démissionné du cabinet d’Emmanuel Macron début janvier après l’ouverture une enquête pour ces faits.

14 jours d’ITT

Il aurait frappé sa compagne lors d’une dispute survenue en voiture à La Roque-Gageac le 30 décembre 2019. Celle-ci s’est vue délivrer 14 jours d’ITT lors de son examen le jour même aux urgences de Sarlat, notamment pour « choc post-traumatique », a précisé le quotidien Sud Ouest. Le parquet de Bergerac s’était dessaisi de l’affaire au profit du parquet d’Angoulême.

Jérôme Peyrat, 57 ans, ancien conseiller des présidents Chirac et Sarkozy et directeur général de l’ex-UMP, ancien élu régional d’Aquitaine et maire depuis 1995, avait présenté sa démission le 6 janvier à la présidence, qui l’avait acceptée. Au sein du pôle politique de l’Elysée, il était notamment en charge des relations avec les élus locaux.