La majorité des retraités voient leur revenu baisser en arrivant à la retraite (mais pas les plus modestes)

TRAVAIL Les actifs perdent en moyenne 7,9 % de niveau de vie en arrivant à la retraite

20 Minutes avec AFP

— 

Une retraitée se promène (image d'illustration).
Une retraitée se promène (image d'illustration). — ROSLAN RAHMAN / AFP

Si le niveau de vie baisse à la retraite, les plus modestes voient au contraire leur niveau de vie augmenter à la retraite, selon une note de l’Insee publiée ce jeudi. Une hausse qui s’explique par de moindres revenus lors d’une fin de carrière souvent marquée par le chômage, selon l’institut d’études économiques.

L’Insee a étudié l’évolution du niveau de vie des personnes ayant liquidé leur retraite en 2013, en comparant une période allant de trois ans avant leur départ à celle des trois ans qui l’ont suivi. Dans cet intervalle, sans surprise, six retraités sur dix (56 %) ont vu leur niveau de vie baisser, en moyenne de 7,9 %. En revanche, 32 % d’entre eux ont connu une hausse de plus de 10 %, illustrant des situations « diverses », remarque l’institut de la statistique.

Une fin de carrière difficile

Ainsi, les 10 % personnes les plus modestes en 2010 ont vu leur niveau de vie augmenter de 69 % entre 2010 et 2016, alors qu’à l’inverse les 10 % les plus aisées l’ont vu baisser de 27 %. « La liquidation des droits à la retraite conduit en particulier à augmenter le niveau de vie moyen des personnes qui ont connu des situations difficiles en fin de carrière sur le marché du travail », comme des périodes de chômage, explique l’Insee.

Et parmi les plus modestes, moins d’une personne sur quatre percevait des revenus du travail trois ans avant leur départ à la retraite, contre plus de huit sur dix pour les plus aisées. Conséquence : l’écart de niveau de vie entre les plus modestes et les plus aisés se réduit après le départ à la retraite. Le niveau de vie moyen des 10 % plus aisés est 8,9 fois plus élevé que celui des 10 % plus modestes trois ans avant la retraite, contre 3,8 fois trois ans après.

Et globalement, les nouveaux retraités sont moins touchés par la pauvreté que l’ensemble de la population. 7 % ont un niveau de vie inférieur au seuil de pauvreté trois ans après leur départ à la retraite, contre 14 % des personnes au niveau national.