C'est l'heure du BIM : Le bilan du virus explose, Macron s’attaque au Mont-Blanc et l’OL en demies

ACTUALITES « 20 Minutes » compile pour vous les infos qu'il ne faut pas manquer ce matin dans votre Bulletin d'information matinal (BIM)

M.C.

— 

Des volontaires pour les décontaminations du coronavirus se préparent à Wenzhou.
Des volontaires pour les décontaminations du coronavirus se préparent à Wenzhou. — CHINE NOUVELLE/SIPA

Vous avez manqué les infos de ce début de matinée ? On vous a concocté un récap pour vous aider à y voir plus clair.

Coronavirus : 242 morts de plus et 14.840 cas supplémentaires en Chine (après un changement des méthodes de diagnostic)

La Chine a annoncé jeudi quelque 15.000 contaminations supplémentaires par le coronavirus, un chiffre inquiétant et qui alimente les spéculations selon lesquelles la gravité de l’épidémie de pneumonie virale, désormais appelée Covid-19, pourrait avoir été sous-estimée. La Commission de la santé du Hubei (centre) a annoncé jeudi 242 nouveaux décès dans la province. C’est de loin l’augmentation la plus forte enregistrée en 24 heures depuis que la crise a débuté en décembre dans le chef-lieu provincial, Wuhan. Ces bonds dont dus à une nouvelle définition plus large des cas d’infection. Dorénavant, les autorités locales comptabiliseront les cas « diagnostiqués cliniquement ». En clair, une radio pulmonaire sur les cas suspects peut désormais être considérée comme suffisante pour diagnostiquer le virus. Jusqu’à présent, un test d’acide nucléique était indispensable.

« Aujourd’hui, 99 % des gens sont choqués par ce qui se passe au sommet du Mont-Blanc », constate le maire de Saint-Gervais

Emmanuel Macron se rendra jeudi au chevet du massif du Mont-Blanc. Le chef d’Etat doit y annoncer une série de mesures destinées à préserver le plus haut sommet de l’Europe occidentale, et lutter contre les nombreuses incivilités commises par les touristes. A la veille de ce déplacement, Jean-Marc Peillex, maire de Saint-Gervais et fervent défenseur du Mont-Blanc depuis près de 20 ans, s’est confié à 20 Minutes.

OL-OM : Dans le « money time », Aouar permet à Lyon de rejoindre le dernier carré de la Coupe de France

Et si la véritable masterclass médiatique de la semaine était l’œuvre de Jean-Michel Aulas et non celle de Leonardo ? En cinq minutes montre en main, et pas une seconde de plus, le boss lyonnais a eu le temps de glisser un paquet de tacles aussi appuyés que ceux de Rafael, juste après le succès de l’OL face à l’OM mercredi (1-0). Le tout entre ironie, huitième degré et pur trolling. Après s’être gentiment échauffé dimanche au Parc des Princes, JMA a d’emblée activé le mode roues libres dans les travées du Parc OL. « C’est vraiment une grande satisfaction puisque, comme on le lit tous les jours dans tous les médias, Marseille est une très grande équipe, d’une différence abyssale avec notre Olympique Lyonnais. » Le décor est planté, non ?