« Gilets jaunes » à Paris : Des manifestants, dont Eric Drouet, verbalisés lors d’un rassemblement interdit

PROTESTATION Selon la préfecture de police, 32 personnes ont également été interpellées

20 Minutes avec AFP

— 

Eric Drouet lors d'une précédente mobilisation en octobre 2019, à Paris.
Eric Drouet lors d'une précédente mobilisation en octobre 2019, à Paris. — MARTIN BUREAU / AFP

La police a verbalisé samedi à Paris des manifestants se revendiquant des « gilets jaunes », dont Eric Drouet, pour avoir enfreint un arrêté d’interdiction de manifester dans un périmètre défini par les autorités. A 18h, 140 personnes avaient été verbalisées et 32 personnes interpellées, a tweeté la préfecture de police (PP). La PP avait pris un arrêté vendredi interdisant aux personnes se revendiquant des « gilets jaunes » de manifester dans un périmètre comprenant les institutions, mais aussi les Champs-Elysées, la gare Saint-Lazare et les grands magasins.

Répondant à l’appel de « gilets jaunes » sur les réseaux sociaux, plusieurs dizaines de manifestants, sans signe distinctif ni banderole, se sont rassemblées à la mi-journée aux abords du Conseil d’Etat pour défiler vers les Champs-Elysées.

« Un droit constitutionnel »

Parmi les personnes verbalisées pour avoir enfreint l’arrêté, l’une des figures du mouvement social Eric Drouet, qui a indiqué avoir reçu une « amende » après un contrôle d’identité alors qu’il « regardait le menu du café ». « Nous ne sommes pas libres de manifester alors que c’est un droit constitutionnel », a-t-il dénoncé. Les manifestants, qui se sont dispersés sous étroite surveillance policière près du Conseil d’Etat, se sont ensuite rendus aux abords du ministère de la Justice.

Parallèlement, une autre manifestation à l’appel de « gilets jaunes » et qui n’avait pas été interdite par la PP s’est déroulée sur un autre parcours dans la capitale.