Handicap : Un rapport demande une meilleure accessibilité des services publics en ligne

ACCESSIBILITÉ La dématérialisation de l’administration peut avoir des conséquences néfastes pour les personnes en situation de handicap

20 Minutes avec agences

— 

Un homme devant un ordinateur (image d'illustration)
Un homme devant un ordinateur (image d'illustration) — ASIF HASSAN / AFP

Un rapport remis ce mercredi au gouvernement préconise des efforts pour rendre les services publics en ligne plus accessibles aux personnes handicapées. Cette accessibilité « demeure l’exception et non la norme », déplore le Conseil national du numérique (CNNum), une instance consultative indépendante placée auprès du secrétaire d’État chargé du dossier, Cédric O.

Or, « dans un contexte de dématérialisation de l’administration, les conséquences peuvent être dramatiques pour l’accès aux droits des personnes en situation de handicap », poursuivent les auteurs du rapport. Rendre les sites accessibles est déjà « une obligation légale et sanctionnée par la loi », mais dans les faits « cette nécessité n’est pas suffisamment prise en compte par les acteurs publics et privés », déplorent-ils encore.

Généraliser les applis de sous-titrage

Ils préconisent la création d’une « délégation ministérielle de l’accessibilité numérique », laquelle serait dotée d’un « pouvoir de sanction sur autosaisine ou sur plaintes d’usagers ». Une plateforme de signalement des problèmes devrait également être mise à la disposition des internautes, selon eux. Le CNNum suggère en outre de renforcer l’accessibilité des contenus audiovisuels, notamment en généralisant sur les applis mobiles le sous-titrage pour sourds ou malentendants, ainsi que des ressources pédagogiques numériques.

Enfin, il faut « intégrer » cette question de l’accessibilité « dans la formation initiale et continue des professionnels du numérique », selon les experts. Selon l’entourage de Cédric O, une partie des propositions formulées dans le rapport pourraient être reprises à son compte par l’exécutif, dont certaines dès la Conférence nationale du handicap organisée mardi à l’Élysée par Emmanuel Macron.