Coronavirus : Le bilan passe à 630 morts en Chine

LIVE Revivez les principales évolutions de l’épidémie de coronavirus dans le monde ce jeudi

R. G.-V. et T. L. G.

— 

Dans une usine chinoise de vêtements de protection, dans l'est de la Chine, ce jeudi.
Dans une usine chinoise de vêtements de protection, dans l'est de la Chine, ce jeudi. — Zhai Huiyong / Costfoto/Sipa USA/SIPA

L’ESSENTIEL

  • Au moins 490 personnes sont mortes en Chine continentale après avoir contracté le virus 2019-nCoV et plus de 24.000 cas de contamination ont été confirmés dans le pays, selon un bilan publié mercredi.
  • Près de 200 cas de contamination ont été identifiés en dehors de Chine dans une vingtaine de pays, dont six cas en France.
  • Quasi-coupée du monde, la Chine pourrait être durablement plombée : les congés du nouvel an lunaire ont été étendus jusqu’en fin de semaine dans de nombreuses provinces et la plupart des entreprises et usines resteront fermées jusqu’au 9 février au moins.

POUR EN SAVOIR PLUS

VIDEO

 

5h40: Xi Jinping et Donald Trump s’entretiennent

Le président chinois Xi Jinping a assuré vendredi au téléphone à son homologue américain Donald Trump que son pays était « entièrement capable » de juguler l’épidémie à coronavirus. Il a affirmé que la Chine avait engagé « une guerre populaire » contre l’épidémie en mettant en place « une mobilisation nationale » et « les mesures de prévention et de contrôle les plus strictes », selon des propos rapportés par la télévision nationale CCTV.

Xi Jinping a aussi appelé les Etats-Unis à réagir « de façon raisonnable » à l’épidémie. Lundi, la diplomatie chinoise avait en effet vertement tancé les Etats-Unis, les accusant de « créer et semer la panique ». « Le gouvernement américain a été le premier à évacuer le personnel de son consulat à Wuhan, à suggérer le retrait partiel de son personnel d’ambassade et à imposer une interdiction d’entrée sur le territoire aux voyageurs chinois », avait souligné Hua Chunying, porte-parole du ministère des Affaires étrangères.

 

3h30: Voici à quoi ressemble une annonce dans le paquebot

Les annonces sont faites en japonais puis en anglais. Celle-ci recommande aux passagers de ne pas se déplacer par larges groupes, et de rester à au moins un mètre de distance quand ils parlent à une autre personne.

 

2h10: 41 nouvelles contaminations sur le paquebot japonais

Le ministre japonais de la Santé a confirmé vendredi que 41 cas supplémentaires de coronavirus avaient été détectés sur le paquebot Diamond Princess, en quarantaine près de Yokohama, ce qui triple leur nombre, à 61. Le bateau de croisière compte quelque 3.700 passagers, dont 273 ont subi des tests. Comme les précédents, les 41 nouveaux patients vont être débarqués pour être hospitalisés, a précisé à la presse le ministre, Katsunobu Kato.

23h55: Le bilan passe à 630 morts et 30.000 malades

C'est le triste moment des nouveaux chiffres quotidiens venus de Chine. Sur les dernières 24 heures, il y a 69 nouveaux décès et près de 2.500 contaminations, pour un total de 630 morts et 30.000 personnes infectées.

22h13 : Le médecin lanceur d’alerte sur le coronavirus à Wuhan est décédé

Li Wenliang, l’un des premiers médecins chinois qui avait donné l’alerte sur le nouveau coronavirus en décembre, est mort de la maladie provoquée par ce virus tôt vendredi, a annoncé l’hôpital où il était soigné.

Li Wenliang, un ophtalmologue, est mort à 02 h 58 à l’hôpital central de Wuhan, la ville qui est le berceau de l’épidémie, selon un message de l’établissement sur le réseau social chinois Weibo.

20h44 : Les premiers Canadiens rapatriés de Wuhan attendus vendredi au Canada

Un premier avion rapatriant environ 200 Canadiens de la ville chinoise de Wuhan, épicentre de l’épidémie, doit décoller ce jeudi et arriver vendredi matin au Canada, a indiqué le ministre des Affaires étrangères.

Les passagers subiront un « examen médical approfondi avant l’embarquement, pendant le vol et à leur arrivée », avait précédemment indiqué le ministère. Les rapatriés ainsi que leurs accompagnateurs et les membres de l’équipage demeureront sur la base militaire pendant une période de 14 jours, la période d’incubation de la maladie.

17 h 58 : Contrairement à ce qu’affirme l’OMS, l’hôpital de Wuhan annonce le médecin Li Wenliang n’est pas mort mais dans un état critique

17 h 42 : 20 Minutes se penche sur le racisme anti-asiatique exacerbé par la crise du coronavirus

Ma collègue Maureen Songne signe cet article.

 

17 h 03 : Le coronavirus c’est pas très romantique

 

16 h 41 : CNN avait consacré un portrait à Li Wenliang, le lancer d’alerte, il y a quelques jours

C’est à lire ici.

16 h 19 : Un des « lanceur d’alerte » au sujet du coronavirus est mort

Le Global Time est un journal chinois lié au Parti communiste mais en anglais.

 

15 h 07 : Racisme anti-asiatique, suite

Un restaurant vietnamien à Prague a interdit d’entrée les clients chinois, sous prétexte de protéger la « santé publique » à la suite de l’épidémie de coronavirus, provoquant une vague de critiques jeudi. « Pour protéger la santé publique, le restaurant n’acceptera pas temporairement les clients chinois », déclarait une affichette accrochée à la porte de l’établissement, selon une photo publiée sur la page The Prague Geezer sur Facebook.

Selon les médias tchèques l’annonce est restée accrochée seulement pendant quelques heures et aucun client chinois ne s’est présenté pendant ce temps. La publication sur Facebook a provoqué une avalanche de réactions, principalement critiques envers le restaurant. « Discrimination, nous sommes des humains, pas des virus. Finissez-en avec les préjugés », a écrit Lin Cheng, un homme originaire de la province chinoise du Zhejiang, vivant à Prague, selon sa page Facebook.

15 h 02 : Ecoutez donc Minute Papillon, le podcast de 20 Minutes

Ma collègue Anne-Laëtitia Béraud reçoit la journaliste de 20 Minutes Marie de Fournas pour parler de fake news sur le coronavirus.

14 h 51 : Tsar

Le Kremlin a annoncé jeudi avoir commencé à prendre systématiquement la température des participants à des évènements où Vladimir Poutine est présent en raison des craintes liées au nouveau coronavirus. « C’est une mesure de précaution », a commenté le porte-parole du président russe, Dmitri Peskov, à l’agence de presse Ria Novosti alors que des journalistes se rendant jeudi au Kremlin pour un évènement officiel s’étaient vus prendre leur température.

Il a ajouté que la mesure concernerait tous les participants à des évènements où le président de 67 ans serait aussi présent. Cette nouvelle précaution du Kremlin n’est pas forcément une surprise. L’an passé, le président russe avait apporté sa propre tasse à un dîner du G20, provoquant les interrogations des internautes.

13h48 : Les Jeux olympiques de Tokyo-2020 « se dérouleront comme prévu », a clamé le directeur général du comité d’organisation ce jeudi

Hier, un responsable des JO avait confié redouter l’effet dissuasif que pourrait provoquer auprès du public l’épidémie du coronavirus, qui gagne en ampleur en Chine et touche d’autres pays d’Asie, dont le Japon. « Les Jeux olympiques se dérouleront comme prévu », a répondu Toshiro Muto, qui a révélé que les organisateurs avaient monté une unité spéciale pour combattre la propagation rapide du virus. « Il est important de rester objectif et serein. Nous ne voulons pas alarmer le public. L’infection reste encore limitée et il n’y a aucune crainte sur la bonne organisation des Jeux à ce stade », a ajouté le directeur général, après une réunion avec les responsables des Jeux paralympiques.

13h38 : Un Britannique raconte sa vie en quarantaine au large du Japon sur Facebook

David Abel est devenu une star des réseaux sociaux. En quarantaine pendant 14 jours sur le « Diamond Princess » au large du Japon, où 20 cas de coronavirus ont été diagnostiqués, il raconte en vidéo son quotidien, avec humour et un flegme très british.

« Je sais que le room service reçoit aussi ces messages (…) alors puis-je juste lancer un appel (…) quelqu’un du service pourrait-il m’apporter une banane par jour ? Juste une banane, c’est tout ce que je demande », explique-t-il. « Si le capitaine écoute : ne vous préoccupez pas de la banane, Capitaine – le service des chambres s’en chargera, j’en suis sûr – mais ce serait vraiment formidable de pouvoir l’accompagner de whisky », a-t-il ajouté réservant, noblesse oblige, au commandant du Diamond Princess cette demande particulière. Et de préciser sa marque préférée, l’âge du breuvage, sec, « sans glace, sans eau ».

12 h 31 : La Chine aussi rapatrie

Les autorités chinoises ont proposé aux milliers de touristes chinois et chinoises bloquées sur l’île indonésienne de Bali des vols charters pour retourner chez elles après que Jakarta a suspendu les liaisons aériennes avec la Chine depuis mercredi craignant une propagation du nouveau coronavirus. Sur les milliers de touristes qui sont restés à Bali, nombre d’entre eux et d’entre elles viennent de Wuhan et de la province environnante de Hubei.

Les touristes bloqués seront rapatriés sur une base volontaire. Et la « température des passagers sera mesurée avant l’embarquement », précise l’avis publié jeudi en chinois. « Ceux qui ont été contaminés par le nouveau coronavirus ne seront pas admis à bord de l’avion », avertit-il. Le consulat avait estimé à 5.000 le nombre de Chinois et Chinoises actuellement à Bali, la première destination touristique en Indonésie, archipel d’Asie du Sud-Est qui attire quelque 2,1 millions de touristes chinois chaque année.

12 h 14 : Tragédies

Comme beaucoup de médias, nous participons bien sur à ce « monitoring » du bilan. Sauf que bien sûr, derrière les chiffres, il y a des réalités humaines terribles. La BBC raconte le décès d’un garçon handicapé dont le père avait été mis en quarantaine.

 

11 h 56 : Proportions

Il faut lire cette liste comme suit : par exemple, pour la Chine, il y a un cas pour 51.000 habitants ou habitantes ; en France, un car pour 11 millions d’habitants ou habitantes.

 

11 h 04 : Air France-KLM prolonge la suspension de ses vols vers la Chine jusqu’au 15 mars

10 h 53 : Panique et ruée sur le papier toilette à Hong Kong

Les Hongkongais se sont rués dans les supermarchés pour constituer des stocks de rouleaux de papier toilette, conduisant les autorités à dénoncer jeudi les rumeurs de pénurie à l’heure où le territoire combat la propagation du nouveau coronavirus. Des vidéos obtenues montrent de longues files de clients dont les caddies débordent de paquets de papier toilette dans des magasins de Hong Kong. Des consommateurs paniqués se sont également rués sur le riz et les pâtes.

Le gouvernement hongkongais a publié jeudi un communiqué affirmant que les fausses rumeurs d’une pénurie de produits comme le riz et le papier toilette « entraînaient des achats liés à la panique, et même le chaos ». Il a reproché à des personnes aux « intentions malveillantes » d’avoir répandu des « rumeurs alors que la ville lutte contre la propagation de la maladie ». Les transports de fret ne sont en effet pas affectés, selon le gouvernement, par la crise. « Il y a des stocks suffisants de produits de base notamment de riz et de pâtes. Il n’y a pas lieu (…) de s’inquiéter », a assuré l’exécutif.

10 h 19 : La vie, la vie, la vie, la vie, la vie

La vie, la vie, la vie, la vie, la vie, la vie, la vie, la vie, la vie, la vie, la vie

 

10 h 02 : Prudence

L’Arabie saoudite a interdit les voyages en Chine pour les Saoudiens et les résidents étrangers en application d’une mesure de prévention contre le nouveau coronavirus, soulignant que les contrevenants s’exposeraient à des sanctions, a rapporté jeudi l’agence officielle SPA. Les autorités saoudiennes ont averti les Saoudiens qu’ils s’exposent à des sanctions s’ils se rendent en Chine, a ajouté l’agence, en citant une décision du service des passeports.

Les résidents étrangers ne seraient pas autorisés à revenir en Arabie saoudite s’ils se rendent en Chine, a précisé la même source. L’Arabie saoudite, qui n’a enregistré aucun cas de nouveau coronavirus sur son sol, a déjà suspendu les liaisons aériennes avec la Chine. Dans le Golfe, la compagnie Qatar Airways a aussi suspendu ses vols en direction de la Chine. Seuls les Emirats arabes unis ont été touchés dans la région, avec cinq cas, tous des ressortissants chinois venant du Wuhan, l’épicentre de l’épidémie.

Le Koweït, le Bahreïn et Oman ont conseillé à leur population de ne pas se rendre en Chine.

9 h 54 : Bouh !

Dans la série « Médecin, fait moi peur », ce site qui recense tous les cas de coronavirus confirmés, tous les décès mais aussi, quand même, toutes les guérisons. On note qu’elles sont presque deux fois plus nombreuses que les décès, quand même.

9 h 33 : Ce n’est qu’un début

Arnaud Fontanet, médecin épidémiologiste, pas là pour nous rassurer, estime que le monde tel qu’il est favorise les épidémies mondiales et donc que ça va continuer et s’intensifier. Il était ce matin sur France Inter.

 

8 h 17 : Hors Chine, 2 morts et 200 cas de contamination dans une vingtaine de pays

En dehors de la Chine, deux décès ont été imputés au coronavirus : l’un aux Philippines et l’un à Hong Kong, tandis qu’environ 200 cas de contamination étaient rapportés dans une vingtaine de pays.

 

8 h 11 : Des ouvriers en quarantaine dans une usine géante de production d’iPhones

Les ouvriers d’une usine géante de production d’iPhones dans le centre de la Chine seront placés en quarantaine pour au moins une semaine à leur retour de congés pour contrer les contagions au nouveau coronavirus, a indiqué jeudi le géant taïwanais de l’électronique Foxconn, principal fournisseur de l’américain Apple.

Foxconn avait précédemment indiqué que l’une de ses principales bases de production en Chine, à Zhengzhou (centre), surnommée « iPhone City », reprendrait ses opérations le 10 février, en raison d’une prolongation des congés du Nouvel an lunaire face à l’épidémie.

8 h 10 : Plus de 560 morts, la Chine en mal de lits

La Chine accélère ses efforts pour remédier à l’insuffisance criante de lits d’hôpitaux à l’épicentre de l’épidémie de pneumonie virale, dont le bilan a dépassé jeudi 560 décès.

Plus de 28.000 personnes sont désormais atteintes du nouveau coronavirus à travers la Chine, soit un bond de presque 3.700 en un seul jour, selon des chiffres officiels publiés jeudi.

Deux semaines après la mise en quarantaine de facto de la ville de Wuhan puis d’une grande partie de sa province, le Hubei (centre), d’où s’est propagée l’épidémie, le système de santé local reste débordé par l’afflux de patients.

Bonjour à tous et bienvenue dans ce live ! Nous allons suivre ensemble l'évolution de l'épidémie de coronavirus