Un générateur diesel pour recharger des véhicules électriques ? Gare à cette photo sortie de son contexte

FAKE OFF Une publication Facebook s’insurge contre une borne de rechargement de voitures électriques alimentée « par un générateur diesel »

Alexis Orsini

— 

Un logo de recharge de voiture électrique.
Un logo de recharge de voiture électrique. — Pixabay
  • « [Un] chargeur électrique alimenté par un générateur diesel… On est l’espèce la plus stupide de la planète !!!! », s’insurge un post partagé plus de 12.000 fois sur Facebook.
  • Il montre un véhicule électrique rechargé par ce dispositif, jugé peu compatible avec l’intérêt écologique de telles voitures.
  • Si la photo est authentique, elle est sortie de son contexte bien particulier, la borne ayant été inventée par un ingénieur à la retraite, en Australie.

A quoi bon investir dans une voiture électrique s’il est nécessaire de la recharger à l’aide d’un générateur  diesel ?

C’est cette pratique absurde d’un point de vue environnemental – comme pratique – qu’entend dénoncer un post Facebook viral montrant un tel véhicule relié à une station atypique. « Chargeur électrique alimenté par un générateur diesel… On est l’espèce la plus stupide de la planète !!!! », s’indigne l’auteur de ce post partagé plus de 12.000 fois sur Facebook (dont on retrouve l’équivalent anglophone, tout aussi viral, sur le réseau social).

Ce type de posts très critiques à l’encontre des véhicules électriques – dont certains aspects ont des conséquences importantes sur l'environnement – est loin d’être nouveau : à l’été 2019, une photo qui prétendait (à tort) montrer une telle voiture rechargée par un groupe électrogène à essence avait également été très relayée sur les réseaux sociaux.

Mais dans ce cas précis, si la photo est authentique, elle manque toutefois d’une contextualisation essentielle sur la nature exacte de ce dispositif, comme sur son but.

FAKE OFF

Le cliché est tiré d’un article du site « The Driven » publié en décembre 2018, au titre évocateur : « Utiliser du diesel pour recharger des voitures électriques dans l’outback [australien], c’est plus écolo qu’on ne le croit ».

Comme l’explique cet article, ce dispositif a été conçu par Jon Edwards, un ingénieur à la retraite, qui souhaitait, par ce biais, permettre aux autres conducteurs de véhicules électriques de parcourir l’arrière-pays australien, particulièrement vaste et peu peuplé, sans se retrouver handicapés par l’absence notable de stations de recharge électrique dans cette zone.

Un manque d’infrastructure qu’il espérait donc pallier à sa manière, temporairement, grâce à cette borne de recharge électrique Tritum alimentée par un groupe électrogène diesel à bas coût. L’ensemble, baptisé « ChargePod », a ainsi été testé par dix conducteurs de voitures électriques Tesla venus chez Jon Edwards, à Perth, dans ce but. Et malgré le recours au diesel, l’ancien ingénieur assure que cette utilisation reste plus écologique en termes de consommation – 108 litres pour charger les dix véhicules en un peu plus de neuf heures – qu’un trajet réalisé avec une voiture roulant au diesel.

Aucune visée pérenne

Surtout, comme le soulignait le président du club local de conducteurs de Tesla, Rob Dean, auprès de « The Driven », le dispositif n’a aucune visée pérenne : il vise simplement à servir de solution provisoire en attendant l’installation de stations de recharge supplémentaires (à l’énergie solaire, notamment) et la pérennisation de ce type de véhicule.

Depuis ce premier test, Jon Edwards a en outre poursuivi son engagement en faveur des chargeurs électriques, grâce à un don à la ville de Cockburn, qui a permis à cette dernière d’inaugurer une nouvelle station en complément des trois déjà existantes.