Bretagne : Avec son Kwizh, apprendre le breton n’a jamais été aussi facile

PARLER BREIZH Morgan Gilet a développé une application sous forme de jeu pour mémoriser 2.600 mots de vocabulaire en langue bretonne

Jérôme Gicquel
— 
Lancée début janvier, l'application a déjà été téléchargée plus de 8.000 fois.
Lancée début janvier, l'application a déjà été téléchargée plus de 8.000 fois. — J. Gicquel / 20 Minutes
  • Ingénieur dans les Côtes-d’Armor, Morgan Gilet vient de développer une application gratuite pour parfaire son vocabulaire en breton.
  • Depuis son lancement début janvier, l’application Kwizh Brezhoneg a déjà été téléchargée plus de 8.000 fois.
  • Le jeu comporte dix niveaux avec 2.600 mots de vocabulaire en langue bretonne à mémoriser.

Si vous savez dire Kenavo, Degemer Mat ou Trugarez, sachez que cela ne fait pas de vous un brittophone pour autant. Car le breton n’est pas un dialecte mais bel et bien une langue dans toute sa diversité. On vous l’accorde, ce n’est pas la plus simple à apprendre. Morgan Gilet, qui habite Caulnes (Côtes-d’Armor), peut en témoigner. Passionné de musique bretonne, cet ingénieur a mis du temps à comprendre ce qui se chantait dans les fest-noz et les concerts.

« J’ai commencé à apprendre le breton pendant mon service militaire à Brest en 1994 en achetant une méthode Assimil », raconte-t-il. Suffisant pour baragouiner un peu mais pas pour taper la discute pendant des heures. « Il me manquait le vocabulaire qui fait toute la richesse d’une langue », reconnaît-il.

Dix niveaux et 2.600 mots à mémoriser

Après une pause de plusieurs années, ce n’est que l’été dernier que ce père de famille s’est remis au breton en compagnie de ses deux filles de 16 et 20 ans. Il s’est alors souvenu du quiz qu’il avait bricolé pendant sa dernière année d’étude en Écosse pour apprendre l’anglais. « C’était un programme informatique très rudimentaire mais qui m’a bien servi », indique Morgan.

Plus de quinze ans plus tard, c’est dans une application mobile gratuite que son quiz de jeunesse reprend vie. Le principe est resté le même avec à chaque niveau, une série de 20 questions et cinq réponses possibles en français pour chacun des 2.600 mots en breton. « On ne va pas apprendre le breton avec ce quiz mais cela permet de parfaire son apprentissage de manière ludique ».

Plus de 8.000 téléchargements en moins d’un mois

Lancée le 4 janvier sous Android, l’application Kwizh Brezhoneg a déjà été téléchargée plus de 8.000 fois, à la grande surprise de son concepteur. « A la base, ce quiz n’était destiné qu’à mes proches. Mais tant mieux si cela fonctionne, cela prouve qu’il y a un réel intérêt pour la langue ».

Les nombreux retours des utilisateurs lui ont d’ailleurs donné des idées pour améliorer son bébé. Au printemps, la sonorité des mots sera ainsi ajoutée à l’application grâce à l’aide de traducteurs. Et une version pour iPhone devrait également suivre.