Marseille : Déblocage partiel des navires entre la Corse et le continent

SOCIAL Après avoir bloqué le port de Marseille pendant plusieurs semaines, les grévistes de La Méridionale ont voté la reprise du travail 

20 Minutes avec AFP

— 

Un ferry de la Méridionale resté à quai à Marseille
Un ferry de la Méridionale resté à quai à Marseille — Gérard Julien / AFP

Les grévistes de La Méridionale ont voté mercredi la reprise du travail après l’accord trouvé entre leur compagnie et sa concurrente Corsica Linea (ex- SNCM), dont les navires, eux, devraient rester bloqués par une partie de ses salariés à l’appel de la CGT.

« Nous avons voté à la majorité la levée des blocages des navires en assemblée générale mercredi matin après plus 20 jours de grève », annonce Cyril Venouil, délégué STC à La Méridionale. « Concernant les navires de La Méridionale, rien ne les empêche de partir, nous nous sommes prononcés pour la reprise du travail dès aujourd’hui », a poursuivi Cyril Venouil.

En grève depuis le 10 janvier

Depuis le 10 janvier, des grévistes de La Méridionale, société appartenant au groupe logistique Stef, bloquaient deux de leurs bateaux et trois de la Corsica Linea sur le port de Marseille, à l’appel du syndicat des travailleurs corses (STC) et de la CFTC, dans le contexte de négociations sur la future desserte de la Corse dont les salariés de La Méridionale craignaient d’être écartés.

Ils ont été rejoints le 15 janvier par des salariés de la Corsica Linea à l’appel de la CGT, qui de son côté, a annoncé mercredi avoir voté la poursuite du blocage de ses navires jusqu’à au moins jeudi, selon Frédéric Alpozzo, salarié à la Corsica Linea et secrétaire général CGT des marins de Marseille.