Municipales 2020 : Griveaux veut déplacer la gare de l’Est, du « racisme anti-Alsace » ?

POLITIQUE Les internautes alsaciens qui ont répondu à l'appel à témoignages de « 20 Minutes » ne veulent pas que la gare de l'Est soit déplacée comme l'a proposé Benjamin Griveaux

Nils Wilcke
— 
Benjamin Griveaux propose de déplacer la gare de l'Est afin de créer un vaste parc urbain.
Benjamin Griveaux propose de déplacer la gare de l'Est afin de créer un vaste parc urbain. — Francois Mori/AP/SIPA
  • Déplacer la gare de l'Est? C'est l'idée du candidat LREM aux municipales à Paris. Benjamin Griveaux a dévoilé dimanche un projet de réaménagement de la gare vers la banlieue.
  • Un projet qui suscite de vives réactions chez les internautes alsaciens, attachés à la gare historique qui les accueille à leur arrivée dans la capitale.
  • Des internautes de la région épinglent l'idée du candidat Griveaux sur les réseaux sociaux.

Déplacer la gare de l’Est ? La proposition a fait réagir. Le candidat LREM aux élections municipales à Paris, Benjamin Griveaux, a dévoilé ce dimanche  un projet de déménagement de la Gare de l'Est vers la banlieue.

Un projet qui suscite de vives réactions chez les internautes alsaciens, attachés à la gare historique qui les accueille à leur arrivée dans la capitale. « Mépris », « déconnexion » voire « racisme anti-Alsace »… Des internautes de la région épinglent l’idée du candidat Griveaux sur les réseaux sociaux.

« Une proposition hors-sol et méprisante pour les provinciaux »

« Comme par hasard la Gare de l’Est, s’indigne Jacky, cela traduit le mépris de nos politiques pour les citoyens habitant dans cette région », indique ce lecteur en réponse à notre appel à témoignages. « Et pourquoi ne pas déplacer la Tour Eiffel… », lance Alain.



D’autres craignent de voir la durée de leur trajet s’allonger. « Le principal avantage du train étant d’arriver à destination directement en cœur de ville, il faudra se coltiner un trajet supplémentaire pour se rendre dans la capitale », s’agace Pierre. « Belle galère en prévision pour ceux qui devront transiter par la gare de l’Est si cette idée est appliquée », écrit Florence.

« L’avantage du train est qu’il permet d’arriver dans Paris intra-muros, observe Ju. Une gare pour être utile doit être utilement positionnée ». Taoufik, qui habite Haguenau, à une trentaine de kilomètres de Strasbourg, trouve « cette proposition parisienne tout à fait hors-sol et méprisante pour les provinciaux ».

« Benjamin Griveaux a dû trop jouer au Monopoly »

Côté politique, les réactions, fraîches, viennent essentiellement du camp LR. « Benjamin Griveaux a dû trop jouer au Monopoly dans son enfance », ironise le président de la région Grand Est Jean Rottner. « Pénaliser de la sorte l’est de l’Île de France et la région Grand Est en faisant du greenwashing à outrance démontre une fois de plus cette belle capacité à être loin de tout. Des Parisiens », critique l’élu.



De son côté, Valérie Debord, vice-présidente de la région Grand Est juge l'« idée saugrenue ». Elle estime que « l’intérêt du train c’est d’arriver en centre-ville » et qu’une gare située dans la grande couronne constituerait une « rupture de charge qui affaiblirait la qualité de service ».

Ne reste qu’une petite poignée d’internautes alsaciens pour juger la proposition « intéressante » bien que « difficilement réalisable ». Certains s’interrogeant sur la possibilité de financer les 1,5 milliard d’euros avancés par le candidat pour financer cette mesure.