Grève du 24 janvier : 1,3 million de manifestants dans toute la France selon la CGT, 249.000 d'après le ministère de l'Intérieur...

MANIFESTATION Revivez cette nouvelle journée de mobilisation avec « 20 Minutes »

M. A. et R. G.-V.

— 

Une manifestante dans le cortège nantais, le 24 janvier 2020.
Une manifestante dans le cortège nantais, le 24 janvier 2020. — Loic VENANCE / AFP

L'ESSENTIEL

  • Le projet de réforme des retraites est présenté ce vendredi en Conseil des ministres.
  • Ce vendredi marque le 51e jour consécutif de grève et le 7e jour de mobilisation nationale contre la réforme des retraites du gouvernement.
  • Des manifestations sont prévues dans plusieurs villes de France, à l'appel d'une intersyndicale qui doit se réunir ce vendredi à 8 heures.

LA VIDEO

A LIRE AUSSI

 

21h09 : C'est la fin de ce live (et de cette journée mouvementée). Merci de l'avoir suivie avec nous ! 

Bon week-end à tous (et bon courage à ceux qui travaillent)

19h36 : Le Conseil d’Etat n'a pas eu le temps de garantir « la sécurité juridique » de la réforme

Le Conseil d’Etat estime ne pas avoir eu le temps de « garantir au mieux la sécurité juridique » de la réforme des retraites, selon un avis publié ce vendredi, l’institution déplorant aussi les « projections financières lacunaires » du gouvernement et un recours aux ordonnances qui « fait perdre la visibilité d’ensemble ».

Saisi le 3 janvier, le Conseil d’Etat n’a disposé que de trois semaines pour rendre son avis sur les deux projets de loi (organique et ordinaire), que le gouvernement a en outre modifiés à six reprises durant cette période, ce qui « ne l’a pas mis à même de mener sa mission avec la sérénité et les délais de réflexion nécessaires pour garantir au mieux la sécurité juridique de l’examen auquel il a procédé », estime-t-il dans ce document publié sur le site Legifrance.

18h53 : Notre journaliste a suivi la manifestation avec des observateurs des violences policières

Créé au printemps 2019, l’Observatoire parisien des libertés publiques compte aujourd’hui une vingtaine de membres bénévoles. Pour lire son reportage, c'est par ici !

 

18h27 : Selon le ministère de l’Intérieur, 249.000 personnes ont manifesté dans toute la France, dont 31.000 à Paris

17h46 : La CGT annonce 1,3 million de manifestants dans toute la France

Le 16, lors de la précédente journée d’appel, 187.000 personnes avaient manifesté en France, selon l’Intérieur. La CGT avait estimé que 800.000 personnes avaient manifesté dans le pays.

 

16 h 55 : Vrai/Faux

Mathilde Cousin, de la rubrique Fake off de 20 Minutes, revient sur plusieurs affirmations qui ont circulé depuis le début du mouvement contre la réforme des retraites.

16 h 49 : A la CFDT, y’a deux écoles

Wladimir Garcin-Berson est journaliste au Figaro.

 

16 h 37 : Pas gagné cette affaire

 

16 h 26 : Start-up manif

 

16 h 21 : Les Champs sont à vous

Rappelons que la manifestation parisienne arrive place de la Concorde, en bas de la « plus belle avenue du monde ».

16 h 16 : Cinq interpellations à 15 h 45, d’après la préfecture de police de Paris

16 h 08 : Sur les bords de la Dordogne

Allez, vous savez bien qu’on aime aussi aller dans des petites villes dans ce live, direction Bergerac. Grégoire Morizet y est journaliste, à Sud Ouest.

 

16 h 01 : « Vous êtes bien sympathique Dolorès mais… »

20 Minutes revient sur les propos un poil extrêmes d’Emmanuel Macron.

 

15 h 56 : Art en grève

 

15 h 48 : Ancien régime de retraite

La « radicalisation » des profs d’histoires en image.

 

15 h 34 : Simulation

Ce n’est pas pour tout de suite, explique le secrétaire d’Etat chargé des retraites.

 

15 h 30 : Retour dans le cortège parisien

Laure Cometti est journaliste à 20 Minutes.

 

15 h 23 : A Marseille, les profs sont remontés

 

15 h 14 : Au fait

Le Conseil des ministres du jour a adopté les deux projets de loi – l’un organique, l’autre ordinaire – visant à créer un "système universel" de retraite par points vont être transmis à l’Assemblée nationale pour un débat en séance publique à partir du 17 février en vue d’un premier vote début mars. Evidemment aucune surprise, c’était une formalité.

15 h 05 : Les journalistes sont dans la rue

Ras la plume est un collectif de pigistes contre la précarité.

 

14 h 56 : Arrivée inédite sur ce Tour de Fra… cette manif

Place de la Concorde : notre journaliste Anne-Laëtitia Béraud y est passé un peu plus tôt ce midi. Visiblement tout est prêt pour le sprint final.

Place de la Concorde, ce midi.
Place de la Concorde, ce midi. - Anne-Laetitia Béraud/20 Minutes
Place de la Concorde à Paris, ce midi.
Place de la Concorde à Paris, ce midi. - Anne-Laetitia Béraud/20 Minutes
Place de la Concorde à Paris, ce midi.
Place de la Concorde à Paris, ce midi. - Anne-Laetitia Béraud/20 Minutes

 

 

14 h 49 : Direction Marseille

 

14 h 40 : Entre 350.000 et 400.000 personnes ont manifesté à Paris d’après la CGT

14 h 10 : Le cœur du cortège parisien

Laure Cometti, journaliste à 20 Minutes, y est !

 

13h46 : Trois interpellations à Paris ce vendredi, annonce la Préfecture de police dans un bilan de mi-journée

13h41 : Emmanuel Macron dénonce « la radicalité de certains blocages », a déclaré la porte-parole du gouvernement Sibeth Ndiaye

Emmanuel Macron a dénoncé ce vendredi, au cours du conseil des ministres, « les actes de violence et la radicalité de certains blocages » dans le cadre des protestations contre la réforme des retraites, a indiqué la porte-parole du gouvernement.

Le chef de l’Etat « a appelé à la plus grande fermeté à l’égard de leurs auteurs », a ajouté Sibeth Ndiaye à l’issue du conseil des ministres.

13 h 01 : On reste à Lyon

Marc Bouchage est journaliste.

 

12 h 57 : « Marée noire » à Lyon

Quelque 500 avocats ont accueilli vendredi, dans le silence, les participants à l’audience solennelle de rentrée du tribunal judiciaire de Lyon, pour protester contre la réforme des retraites présentée en Conseil des ministres. Robes noires arborant le rabat rouge, symbole du mouvement, le poing – ganté de blanc – levé pour certains, les avocats du 2e barreau de France sont venus en nombre dans la salle des pas perdus former une haie au milieu de laquelle policiers, gendarmes, élus et représentants de l’État étaient contraints de passer.

Affichant son soutien aux avocats, Véronique Drahi, représentante du Syndicat de la magistrature, a regretté que les responsables de la juridiction n’aient rien dit « sur une mobilisation inédite des barreaux en France et les perturbations du fonctionnement de la justice » liées à la fusion des tribunaux d’instance et de grande instance – qui rallongent encore certains délais de traitement, selon elle. En début d’audience, le bâtonnier du barreau de Lyon, Serge Deygas, a pu cependant remettre au tribunal la dernière motion du Conseil national des barreaux (CNB) sur la réforme des retraites.

12 h 51 : On reste à Rennes où on a remplacé les balles par des grenades lacrymogènes à l’Open de tennis

 

12 h 46 : On rejoue le (système à) point

A Rennes, des manifestants et manifestantes sont entrées dans le stade où à lieu actuellement l’Open de Tennis. Notre bureau breton vous en dit plus.

 

12 h 35 : La RATP annonce que la station Charles-De-Gaulle-Etoile est fermée

Sur décision de la préfecture de police de la capitale.

 

12 h 33 : Du coup, vous…

12 h 24 : Mood

Et vous, comment ça va ?

 

12 h 12 : Pivot âgé

Tony Parker soutient-il la réforme des retraires ou est-il avec les grévistes… pas de réponse encore.

 

12 h 06 : Mobilisation en hausse dans l’éducation

La nouvelle journée de mobilisation dans l’éducation contre la réforme des retraites se traduit vendredi par un taux de grévistes de 15,84 % dans le primaire et de 10,30 % dans le secondaire (collèges et lycées), selon le ministère, mais de 40 % pour chacun d’après les syndicats. Ces chiffres sont plus élevés que ceux de la mobilisation nationale du 16 janvier, lors de laquelle un taux de grévistes de 6,60 % dans le primaire et de 6,83 % dans le secondaire avait été enregistré par le ministère de l’Education.

12 h 04 : L’âge pivot au centre des préoccupations

Yves Veyrier est le secrétaire général de Force ouvrière.

 

11 h 59 : Il est midi moins 3.400 manifestants et manifestantes à Rouen

 

11 h 55 : Et puis à Lorient, on se réchauffe comme on peut

Sarah Andrès est journaliste.

 

11 h 51 : On manifeste à Bordeaux aussi

 

11 h 38 : Cette grève qui change nos habitudes

Mathilde Ceilles est journaliste à 20 Minutes Marseille

 

11 h 32 : Coup pour coup

Les déclarations du président de la République sur le climat actuel en France ne sont pas passées inaperçues. Emmanuel Macron « est le seul responsable de toute la violence », a affirmé Jean-Luc Mélenchon vendredi, tandis que Ségolène Royal qualifiait le pouvoir de « régime autoritaire », au lendemain d’une interview du président fustigeant les discours politiques qui tentent, selon lui, de justifier la violence.

Le chef de l’Etat « contribue lui-même à tendre les relations politiques et sociales dans le pays. Le seul responsable de toute la violence, c’est lui, parce qu’il la crée par un projet de réforme qui est sans objet, ensuite parce qu’il est resté indifférent à l’impact économique sur le pays, ensuite parce qu’il a été indifférent à la souffrance des gens », a dit Jean-Luc Mélenchon.

« On est dans un régime autoritaire », a précisément assuré Ségolène Royal, également sur BFMTV. L’ancienne ministre socialiste, révoquée de ses fonctions d’ambassadrice des pôles et qui n’exclut pas de se présenter en 2022, a décrit « un pouvoir qui n’écoute pas, qui n’en fait qu’à sa tête, qui assiste à la souffrance des citoyens sans réagir. Quand on voit dans le monde entier les images de violence de ce qui se passe en France, dans la rue, il y a beaucoup d’interrogations sur la nature de ce régime en effet », a-t-elle relevé.

11 h 25 : Jeu

Saurez-vous reconnaître la députée européenne dans la foule ?

 

11 h 19 : La manifestation parisienne est sur le point de partir

Sachez que nous n’avons pas une mais deux talentueuses journalistes de 20 Minutes dans le cortège. Laure Cometti et Hélène Sergent, qui suivra plus précisément un groupe d’observation des violences policières.

11 h 11 : Appel au peuple

 

11 h 07 : Des dépôts de tram bloqués à Bordeaux

Elsa Provenzano, du bureau bordelais de 20 Minutes, vous en dit plus.

 

11 h 01 : Sur le front des avocats, rien de neuf

Le Conseil national des barreaux (CNB), qui a rencontré jeudi soir le Premier ministre Edouard Philippe et déplore qu’il n’y ait eu « aucune nouvelle proposition », décidera samedi de la suite du mouvement de grève des avocats contre la réforme des retraites.

« Le Premier ministre nous a confirmé qu’il maintenait son projet d’intégrer les avocats dans le régime universel et n’a formulé aucune nouvelle proposition à ce stade, si ce n’est une nouvelle réunion le dimanche 2 février », écrit Christiane Feral-Schuhl, présidente du CNB qui représente les 70.000 avocats français, dans un communiqué cosigné avec le bâtonnier de Paris Olivier Cousi et la présidente de la Conférence des bâtonniers Hélène Fontaine.

10 h 55 : *Repeat*

Le grand tube de ces grèves prend des proportions invraisemblables. Ici, donc, la section féministe d’Attac.

 

10 h 49 : Corporatisme, suite

 

10 h 43 : Itinéraire bis

Vu comme ça on dirait que la France pue pour les avions. En fait c’est qu’une partie des contrôleurs et contrôleuses aériennes sont en grève. Ce qui limite la capacité de gestion des passages d’avions dans l’espace aérien français.

 

10 h 36 : Les Experts

Dans l’économie de l’attention, faire grève ne suffit plus, il faut des actions éclatantes, qui sortent de l’ordinaire. Dans cette série, aujourd’hui, j’appelle la police scientifique.

 

10 h 32 : Feu de camp

Le tram est bloqué du côté de la porte de Vincennes à Paris. Ce sont des élèves du lycée Hélène-Boucher, à proximité, qui y sont. La police ici. Ce qui n’empêche pas d’avoir le sens de l’image.

 

10 h 27 : La tour en grève

La Tour Eiffel reste fermée vendredi en raison de la participation d’une partie de son personnel à la grève contre la réforme des retraites, a annoncé la société d’exploitation (SETE) du célèbre monument parisien. « La part des effectifs présents sur place ne permet pas d’accueillir les visiteurs dans des conditions de sécurité et d’accueil optimales », indique la SETE dans un communiqué, en précisant que le parvis de la Tour reste accessible. C’est la troisième fois que la Tour Eiffel est fermée depuis le début de la grève.

10 h 21 : Pointage

A ce sujet, la rédaction de Mediapart explique pourquoi une partie de ses membres est en grève aujourd’hui.

A Libération, le journaliste Franz Durupt annonce sur Twitter au moins 62 grévistes sur 200 salariés et salariées.

 

10 h 13 : Nous avec

Sachez qu’un collectif de journaliste a aussi appelé à la grève aujourd’hui. Il a publié une tribune dans Libération. Les signataires parlent aussi de la dégradation des conditions de travail des journalistes depuis quelques années.

10 h 05 : Qu’ils aillent la chercher (la dictature)

Rappelons tout de même qu’aux dernières nouvelles pas un ou une leader politique ou syndicale sérieuse ne dit que la France est une dictature.

9 h 57 : Vous trouvez que ça fait beaucoup de parole gouvernementale ce matin ?

Ça s’explique :

 

9 h 50 : Tentative d’explication

Sybeth Ndiaye était, elle, sur RMC et BFMTV face à Jean-Jacques Bourdin. Si les Français et les Françaises veulent le retrait du projet du gouvernement, c’est surtout parce qu’elles en ont marre d’entendre parler de retraites matin, midi et soir.

Et vous vous souvenez de ce long mouvement de grève de 2013 contre la réforme Touraine ?

9 h 41 : Déjà une prochaine journée de mobilisation contre la réforme des retraites annoncée, ça sera le 29 janvier

9 h 35 : Découverte

Pour Gérald Darmanin, le ministre de l’Action et des comptes publics, ce matin sur LCI, Philippe Martinez fait de la politique.

 

9 h 23 : Légal, pas légal ?

Le ministre des relations avec le Parlement, Marc Fesneau (MoDem) juge qu’une forme de radicalité s’exprime dans le conflit sur les retraites.

 

8 h 52 : Marge de manœuvre

C’est ce que dit Muriel Pénicaud, ce matin, sur France Inter. La ministre du Travail explique qu’il y a encore de la place pour modifier la réforme des retraites. Notamment au parlement.

 

8 h 41 : Réveillez-vous !

Si vous voulez manifester aujourd’hui à Paris, pressez-vous. Le rendez-vous n’est pas à 13 h 30, comme d’habitude jusque-là, mais à 11 h 00, place de la République. Ensuite, direction la Concorde, via les quais rive droite.

8 h 24 : Le nombre de cyclistes explose à Paris

Au cœur de la grève, (sur la semaine travaillée du 9 au 13 décembre), 2,6 fois plus de cyclistes ont été totalisés par les 55 bornes de comptage parisiennes, que sur une période semblable, avant le début du mouvement. Soit, environ 190.000 vélos ont été recensés sur le macadam parisien, chaque jour travaillé, sur cette même période. Le record a été atteint le mercredi 18 décembre : avec environ 3.784 passages de vélos recensés en moyenne, sur chacune des bornes parisiennes.

Une autre tendance se dégage : les parisiens semblent vouloir transformer l’essai, et restent massivement en selle, malgré la reprise quasi normale des transports en commun en Ile de France. Depuis la reprise normale du trafic, selon les relevés de lundi et mardi dernier, par grand soleil, mais grand froid, les cyclistes parisiens sont ainsi en moyenne 117.000 contre 75.000, avant le début des perturbations, a calculé l’AFP.

7h49 : Pas content, pas content

Jeudi, le Premier ministre Edouard Philippe a annoncé, dans une interview donnée à La Croix, que la conférence sur le financement de la réforme avec les acteurs sociaux se tiendrait le 30 janvier. Une date qui n’avait pas été annoncée au préalable aux syndicats, a déclaré Philippe Martinez, le secrétaire général de la CGT, invité de Télématin, ce vendredi. « On est obligé de lire le journal pour avoir une date de réunion… On ne connaît même pas les modalités », a-t-il expliqué.

7h37 : Carrière complète, pénibilité, valeur du point… Les réponses du député LREM Olivier Véran à vos questions

Nos journalistes Laure Cometti et Thibaut Le Gal ont recueilli vos questions et les ont posées au député de l’Isère. C’est à lire juste ici.

 

7h28 : Des manifestations un peu partout en France

La journée sera rythmée par de nombreuses manifestations partout en France. A Paris, le cortège s’élancera un peu plus tôt que d’habitude, à 11 heures de la place de la République vers celle de la Concorde, où sa dispersion n’est pas prévue avant 19 heures.

7h23 : Les deux projets de loi présentés en Conseil des ministres ce vendredi

Les deux projets de loi sur la réforme des retraites doivent être présentés, ce vendredi à 10 heures, en Conseil des ministres.

Le projet de loi organique prévoit l’encadrement financier de réforme. L’autre, le projet de loi ordinaire, composé de 64 articles, définit le futur système universel à points et le passage d’un régime de retraite à l’autre.

7h19 : Focus sur la SNCF et la RATP

Dans les transports, après un quasi-retour à la normale ces derniers jours, le trafic sera de nouveau perturbé à la SNCF et à la RATP, en particulier dans le métro. On vous donne les prévisions juste en dessous.

 

7h16 : Ça roule comment en Ile-de-France ?

A 7h15, Sytadin recense 168 kilomètres de bouchons sur les routes franciliennes, contre 120 en moyenne à cette heure-là, un chiffre « inhabituel ».

7h13 : Faut-il s’attendre à un vendredi noir ?

Baroud d’honneur ou reprise de la grève durable ? Ma collègue Rachel Garrat-Valcarcel fait le point sur les perturbations de la journée.

 

7h09 : Bonjour et bienvenue dans notre live

Ici Manon aux manettes, installez-vous confortablement, nous allons suivre ensemble cette nouvelle journée de grève contre la réforme des retraites, la 7e depuis le début du mouvement.