Brest : Vieux de 210 ans, le canot de Napoléon 1er a retrouvé son port d’attache

HISTOIRE L’embarcation impériale a été dévoilé au public mercredi aux Capucins

J.G. avec AFP

— 

Le canot de l'Empereur a été dévoilé mercredi au public à Brest.
Le canot de l'Empereur a été dévoilé mercredi au public à Brest. — Fred Tanneau / AFP
  • Le canot de l’Empereur a été dévoilé mercredi au public à Brest, son port d’attache.
  • L’embarcation, utilisée par Napoléon 1er pour se rendre à Anvers, était jusqu’à présent conservée au musée national de la Marine à Paris.
  • Le canot va désormais être restauré avant d’être exposé aux Fêtes maritimes cet été.

Il a retrouvé la lumière après avoir passé seize mois dans un caisson protecteur. Joyau du patrimoine français, le canot de Napoléon 1er a été dévoilé au public mercredi aux Capucins à Brest. L’embarcation vieille de 210 ans retrouve ainsi son port d’attache, 77 ans après sa mise à l’abri à Paris. « Il est en bon état ! » s’est félicité l’amiral Vincent Campredon, directeur du musée national de la Marine. « C’est la plus belle pièce de la collection du musée de la Marine », a-t-il assuré.

Depuis 1943 et jusqu’à son transfert à Brest, en octobre 2018, le canot se trouvait à Paris. « Il était promis que le canot revienne à Brest, son port d’attache », a expliqué l’amiral Campredon, assurant que « toute son histoire était ici ».

Un canot utilisé pour se rendre à Anvers

Après être resté seize mois enfermé dans un caisson rigide afin de le préserver de la lumière et permettre son acclimatation à la température et l’hygrométrie du site, l’œuvre a été libérée de son coffrage, tout en demeurant sur son châssis de transport, qui sera partiellement démonté au cours des prochains jours. Elle sera installée le 5 février sur son ber définitif sur la place des Machines, un espace libre d’accès de 1.000 mètres carrés sur trois niveaux.

La construction du canot avait été lancée dans le plus grand secret au printemps 1810, lorsque l’Empereur avait décidé de se rendre à Anvers visiter l’arsenal dont il avait ordonné la création quelques années plus tôt. Le 30 avril 1810, l’embarcation, avec à son bord Napoléon et la jeune impératrice Marie-Louise, avait fait une entrée remarquée dans Anvers. Pendant plusieurs jours, le canot avait assuré les déplacements de l’Empereur dans la cité portuaire.

Des travaux de restauration avant les Fêtes maritimes

En 1814, au moment de la chute de l’Empire, Louis XVIII avait fait transférer le canot à Brest. Pour mettre le canot à l’abri des bombardements, il avait été transféré en 1943 à Paris. « Le canot était (…) en train de pourrir et les bombardements ont fait que l’occupant allemand a décidé de l’envoyer à Paris », a expliqué le maire de la cité du Ponant, François Cuillandre, se disant « très heureux d’accueillir » à nouveau l’embarcation impériale.

Le canot, qui, du fait de sa taille, n’avait pu être installé qu’en 1945 au Palais Chaillot, où est situé le musée national de la Marine, doit encore être restauré. Les travaux devraient prendre fin en mai, juste avant les Fêtes maritimes qui se tiendront du 10 au 16 juillet à Brest.