Grève contre la réforme des retraites : Le blocage du port de Marseille a coûté 100 millions d’euros

REFORME DES RETRAITES Le blocage du port de Marseille depuis décembre, en raison notamment de la mobilisation contre la réforme des retraites, a engendré des millions d’euros de perte pour l’économie locale

20 Minutes avec AFP

— 

Un bateau de la compagnie Corsica Linea au port de Marseille
Un bateau de la compagnie Corsica Linea au port de Marseille — CLEMENT MAHOUDEAU / AFP

Selon le président de la chambre régionale de commerce et d’industrie d’Aix-Marseille , le blocage du port par les grévistes de la Méridionale et ceux mobilisés contre la réforme des retraites depuis le mois de décembre a d’ores et déjà engendré une perte de 100 millions d’euros. 

Selon la CCI, qui s’est appuyée sur les déclarations de ses membres, les pertes dues à ces opérations dites de « port mort » ont atteint 33 millions d’euros liés à la baisse d’activité, 25 millions de manque à gagner de rentrée fiscale (TVA) et 41 millions de surcoût « pour les clients qui ont dû acheminer leur marchandise depuis un autre port ».

« L’activité des containers a été ralentie de 20 % en moyenne », a notamment relevé Jean-Luc Chauvin, à la veille du lancement d’une nouvelle opération de blocage, qui doit durer de mercredi à vendredi. Dans le domaine de la croisière, les escales annulées « ont coûté très cher aux compagnies, qui ont dû engager des frais supplémentaires pour emmener leurs clients par voie terrestre à Barcelone ou à Savone ».