« Gilets jaunes » à Paris : Quelques milliers de manifestants et 59 personnes interpellées

MANIFESTATION Le rassemblement parisien a été marqué par des tirs de gaz lacrymogène et des interpellations

20 Minutes avec AFP

— 

Gilets jaunes (illustration)
Gilets jaunes (illustration) — Vincent Loison/SIPA

Slogans anti-Macron, Philippe ou Blanquer, antipoliciers ou contre la réforme des retraites… Samedi après-midi, quelques milliers de manifestants ont défilé à Paris, à l’appel des «gilets jaunes». Un rassemblement marqué par des tirs de gaz lacrymogène et des interpellations.

Des tensions ont éclaté dès le début d’après-midi avec les forces de l’ordre, intervenues « pour disperser un bloc qui tentait de se constituer en tête de cortège », selon la préfecture de police de Paris.

Cortège scindé et circulation perturbée

La situation s’est tendue entre les places de la République et de la Bastille, où les forces de l’ordre ont tiré des gaz lacrymogènes et des grenades de désencerclement, aux alentours de 16 h. Le cortège s’est scindé et la circulation était perturbée. Des jeunes cagoulés ont crié « Révolution ! », alors que des CRS appelaient à évacuer la zone.

Le cortège est arrivé sous les gaz lacrymogènes place de la Bastille, où se trouvaient de nombreux véhicules des forces de l’ordre. Plus tôt dans l’après-midi, à gare de l’Est, les manifestants chantaient « La rue, elle est à nous » et encore « Macron, on vient te chercher chez toi ». Les forces de l’ordre, cibles de jets de projectiles, ont effectué des tirs de gaz lacrymogènes.

Incendie d’une baraque de chantier près de la gare de Lyon

Mais c’est surtout à l’arrivée devant la gare de Lyon, que le face-à-face s’est durci dans ce cortège organisé pour la 62e journée de mobilisation des « gilets jaunes », avec notamment l’incendie d’une baraque de chantier à quelques mètres de l’entrée de la gare.

Les forces de l’ordre ont fait usage à de nombreuses reprises de gaz lacrymogène mais également de canon à eau. Après 18 h, alors que les CRS appelaient les manifestants à évacuer la zone, plusieurs groupes se sont dispersés dans les rues alentour, allumant des feux de poubelle.

Cinquante-neuf personnes ont été interpellées, a indiqué la préfecture de police de Paris peu après 20 h. Trente-trois personnes avaient été placées en garde à vue à 18 h, a de son côté précisé le parquet de Paris.