Grève contre la réforme des retraites : 187.000 manifestants en France selon le ministère de l'Intérieur, la CGT en revendique 250.000 à Paris…

LIVE Suivez en direct avec nous la 43e journée de mobilisation contre la réforme des retraites

L. Br. et R. G.-V.

— 

Des manifestantes dans le cortège parisien contre la réforme des retraites, le 16 janvier 2020.
Des manifestantes dans le cortège parisien contre la réforme des retraites, le 16 janvier 2020. — Kamil Zihnioglu/AP/SIPA

L’ESSENTIEL

  • Pour la sixième fois depuis le 5 décembre, l’intersyndicale (CGT, FO, Solidaires, FSU, CFE-CGC et trois organisations de jeunesse) appelle à « une journée de mobilisation interprofessionnelle massive de grèves et de manifestations » ce jeudi.
  • Des cortèges défileront dans toute la France, avec en point d’orgue celui dans l’après-midi entre Montparnasse et Place d’Italie à Paris.
  • L’enjeu pour ces syndicats est de retrouver une mobilisation conséquente après une journée d’actions locales mardi peu suivie et des journées nationales en recul.

A LIRE AUSSI


VIDEO

 

21h00: Ce live est terminé

C'est tout pour aujourd'hui, merci d'avoir passé la journée avec nous. Bonne soirée à tous, et on se retrouve demain matin pour la suite du feuilleton.

20h03: Le rappel des chiffres des précédentes manifs 

 

19h33 : Voilà les chiffres ! Le ministère de l'Intérieur annonce 187.000 manifestants en France, dont 23.000 à Paris 

Selon un comptage du cabinet Occurrence pour un collectif de médias dont l'AFP, 28.000 personnes ont battu le pavé parisien, tandis que la CGT a recensé 250.000 manifestants dans la capitale.

19h20 : C'est tout pour Laurent Berger 

On ne va pas se mentir, aucune déclaration fracassante, le leader de la CFDT est resté sur sa ligne et continue de se féliciter du retrait provisoire de l'âge pivot du projet de loi sur la réforme des retraites. 

19h15: Sur le financement des retraites, « on peut s'interroger sur un certain nombre d'exonérations dont bénéficient les entreprises »

La conférence de financement voulue par la CFDT doit permettre de trouver une mesure alternative à l'âge pivot. Mais je vous rappelle que le gouvernement a encadré les négociations, trop au goût de certains syndicats. 

19h11: « On n'est ni une secte ni une armée » explique Laurent Berger 

Le patron de la CFDT affirme que son syndicat a enregistré « plus de 1.000 adhésions » en décembre, en réponse à une question sur les militants qui déchireraient leur carte. 

19h08: «Il y a encore beaucoup de choses à améliorer» affirme Laurent Berger 

Il cite notamment la question de la pénibilité et de la gestion des fins de carrière. « Aujourd'hui, 40% de ceux qui accèdent à la retraite ne sont plus en emploi » rappelle le syndicaliste. 

19h03 : C’est parti pour Laurent Berger

« Ce qui m’intéresse, c’est la situation concrète des travailleurs » explique le patron de la CFDT, pour qui « il faut sortir des ambiguïtés » sur le projet de réforme des retraites. 

18h57: Vous avez prévu de partir ? Restez un peu avec nous 

Laurent Berger, le n°1 de la CFDT, est interviewé dans quelques minutes sur BFM TV. Votre serviteur vous fera une sélection des meilleurs moments 

18h50 : 11 personnes ont été interpellées à Paris en marge de la manifestation 

Le chiffre est donné par la préfecture de police. Pour rappel, il y avait eu 27 interpellations lors de la manifestation du 9 janvier. 

18h46 : On attend toujours les chiffres officiels des manifestations 

La CGT a revendiqué 250.000 manifestants à Paris, tandis que l'AFP a décompté 82.000 manifestants en province. 

18h40 : Dispersion dans le calme de la manifestation parisienne 

 

18h21 : Bonsoir à tous ! On poursuit ce live en musique, avec les manifestants du cortège parisien 

 

18 h 02 : Je vous quitte ici. Pour le reste de la soirée je vous laisse entre les mains de Nicolas Raffin qui reprend le live

18 h 00 : Faible mobilisation d’après les premiers chiffres

Plus de 82.000 personnes ont manifesté contre la réforme des retraites dans une cinquantaine de villes hors Paris, selon un décompte provisoire de l’AFP réalisé en fin d’après-midi à partir des chiffres communiqués par la police ou les préfectures.

Les manifestants étaient notamment 8.000 à Marseille, 7.300 à Toulouse, 6.600 à Lyon, 4.500 à Bordeaux, 4.000 à Nantes, 3.300 à Montpellier, ou encore 3.100 à Rennes, selon les autorités.

17 h 46 : Sondage

La cote de confiance d’Emmanuel Macron est en hausse de deux points en janvier, plus d’un mois après le début de la mobilisation contre la réforme des retraites, selon un sondage Elabe diffusé jeudi.

Avec 32 % des personnes interrogées qui lui font confiance pour affronter les problèmes du pays, le chef de l’Etat gagne un total de quatre points en deux mois. Environ 63 % (-2) sont d’un avis contraire. Emmanuel Macron progresse notamment auprès de ses électeurs du 1er tour de la présidentielle 2017 (+4), mais aussi de ceux de François Fillon (+8) et de Jean-Luc Mélenchon (+6), selon cette enquête pour Les Echos et Radio Classique.

17 h 35 : La préfecture de police vous rend service

C’est une occasion à ne pas manquer ! Si vous nous suivez dans la manifestation, sachez que vous pouvez quitter le cortège à différents points de passages : avenue de Choisy, boulevard Vincent-Auriol et avenue d’Italie. Vous ne pouvez donc quitter le cortège qu’en arrivant place d’Italie, et pas vers l’ouest ni le nord.

17 h 25 : Trafic normal sur trois lignes de métro sur 16, deux trains sur trois en heure de pointe sur les RER A et B

C’est ce qu’annonce la RATP pour demain. Les lignes 1, 11 et 14 fonctionneront normalement. Six autres fonctionneront sur les horaires normaux d'exploitation (5h30 à 1h30) mais avec moins de trains qu'habituellement et parfois des stations fermées.

17 h 23 : Il n’y a pas que la RATP qui fait grève

 

17 h 14 : Des tensions à Lille

C’est ce qu’indique Aude Deraedt, journaliste à La Voix du nord, sur place.

 

17 h 11 : La préfecture de police annonce que « trois individus [ont été] interpellés pour avoir tenté d’incendier un poteau électrique » à l’angle de la place d’Italie/avenue des Gobelins.

Ce qui amène notre total à six interpellations.

17 h 08 : Verlan

La manifestation semble reprendre son sens d’origine. Cécile Bouanchaud est journaliste au Monde.

 

17 h 04 : Retour à Paris, où des images semblent confirmer ce demi-tour de la tête de la manifestation

Nous sommes ici près de la place d’Italie.

 

17 h 02 : Une image de la manifestation à Saint-Pierre de la Réunion

 

16 h 56 : Un groupe de plusieurs centaines de personnes a fait demi-tour à contresens du parcours et bloque actuellement la progression du cortège syndical, annonce la préfecture de police

Sans plus de détails pour le moment. Le début d’une situation plus compliquée sur la fin de manif ?

16 h 50 : Nous y sommes ! A 16 h 30, il y avait eu trois interpellations dans la manif parisienne

C’est ce que dit la préfecture de police. C’est très peu vu les scores des précédentes journées de mobilisations.

16 h 48 : La manif a ses esthètes

 

16 h 45 : Et direction le Périgord pourpre

Grégoire Morizet est journaliste à Sud Ouest.

 

16 h 39 : Vers une mobilisation en forte baisse

On revient aussi sur ce chiffre de 250.000 personnes dans la rue à Paris annoncé par la CGT. C’est bien moins qu’annoncé par ce même syndicat la semaine dernière. Pour rappel, la CGT avait revendiqué un chiffre de 370.000 personnes mobilisées jeudi 9 janvier. On attend encore le chiffre d’Occurence (pour un groupement de médias) et de la police. La semaine dernière Occurence avait donné un chiffre encore plus faire que celui de la police.

16 h 36 : Il est à noter que pour l’instant aucune interpellation n’a été reportée par la préfecture de police de Paris

Ces derniers temps, et alors que la manif approche de la place d’Italie, c’est carrément exceptionnel.

16 h 30 : Trafic TGV « quasi normal », 8 TER sur 10 et 3 Transilien sur 4 vendredi, annonce la SNCF

16 h 27 : Tchaïkovski avec nous !

 

16 h 19 : Direction la Martinique cette fois

Plusieurs lycées y sont bloqués.

 

16 h 14 : 250.000 manifestants et manifestantes à Paris d’après la CGT

16 h 04 : Le coût de la grève pour la SNCF n’est « pas très loin du milliard » d’euros, annonce Jean-Pierre Farandou

Le PDG de la SNCF annonce aussi un plan d’économies en février. On ne sait pas si le chiffre avancé compte aussi les salaires non versés du fait de la grève.

16 h 01 : L’animation n’est pas que musicale sur le parcours de la manif

Laure Cometti est la journaliste de 20 Minutes dans le cortège.

 

15 h 57 : Six heures de moins

On n’avait pas trop parlé des outre-mer depuis le début de ce live, comme on n’avait pas trop parlé des avocats non plus. Eh bien ces deux carences ont fusionné pour faire ce post.

 

15 h 53 : Combo

On parlait un peu plus tôt des vœux perturbés du maire de Toulouse. On parlait aussi de ce désormais fameux tube de manifs A cause de Macron. Eh bien ces deux actus ont fusionné.

 

15 h 44 : Les nounours des Gobelins sont toujours sur les barrières de police. C’est limite suspect

Cécile Bouanchaud est toujours journaliste au Monde.

 

15 h 37 : On n’arrête pas le progrès

De la promesse à l’acte de don il n’y a donc plus qu’une lecture de QR code par son smartphone.

 

15 h 29 : Fabius intraitable

 

15 h 23 : Mona Lisa avec nous !

 

15 h 18 : Séquence musicale

 

15 h 11 : Suite de l’affaire du policier blessé au Havre

Un commissaire de police a eu un doigt arraché alors qu’il protégeait la CCI du Havre à l’occasion d’un rassemblement contre la réforme des retraites, « un accident » selon un responsable CGT des dockers qui assure : « On n’y est pour rien ». Lors d’une manifestation contre la réforme des retraites mercredi devant la CCI du Havre un « commissaire, présent à l’intérieur de la CCI, a reçu un pétard, type bombe agricole, sur la main. Notre collègue est mutilé à vie, il a perdu deux phalanges. Il souffre aussi d’une fracture au majeur et au pouce. Il est toujours hospitalisé », a détaillé à l’AFP Laurent Dugast, syndicaliste Alternative CFDT police en Normandie.

« On est désolé qu’il y ait un blessé mais on n’y est pour rien. C’est un accident. Il n’y a eu chez nous aucune intention de blesser quelqu’un avec des pétards », a réagi Johann Fortier, secrétaire du syndicat CGT dockers au Havre. « C’est faire un raccourci un peu rapide que d’accuser les dockers. On n’est pas des casseurs. On est les plus nombreux donc on est visible. Mais il y avait des centaines de manifestants », a-t-il poursuivi.

15 h 02 : Des nouvelles de Laure Cometti dans le cortège parisien

 

14 h 52 : Direction la manif à Bordeaux

Elle doit arriver place de la Victoire.

 

14 h 46 : Tadadadam

Si le trafic commence à s’améliorer au niveau de la SNCF, le passage des manifs gare Montparnasse est aussi assez fluide. C’était il y a quelques minutes, près du point de départ du cortège.

 

14 h 41 : Le nécessaire entraînement pour les manifs

Ici au lycée Newton de Clichy. C’est que ça commence à en faire des kilomètres !

 

14 h 35 : Vous aviez aimé la reprise de A cause des garçons en A cause de Macron par un groupe féministe d’Attac ?

Nous aussi. Voici les paroles.

 

14 h 31 : Des chiffres à Marseille

Roulement de tambours : 8.000 manifestants et manifestantes d’après la police, 110.000 selon les syndicats. Soit un rapport de 13,75.

14 h 26 : Vers une nouvelle forme de manifestations ?

Cécile Bouanchaud est journaliste au Monde.

 

14 h 22 : Jean-Luc Mélenchon et François Ruffin sont à Amiens

Il n’y a pas que Paris dans la vie pour les leaders politiques, les deux députés de la France insoumise ont décidé de manifester en région. C’est la ville d’élection de François Ruffin, en plus d’être celle de naissance d’Emmanuel Macron.

 

14 h 18 : Léger écart

On reste à Toulouse avec ces deux chiffres sur la manifestation : 80.000 selon les syndicats, dix fois moins selon la préfecture.

 

14 h 12 : Manifester pendant les cérémonies de vœux, ça semble marcher à peu près à chaque fois

Ici à Toulouse.

 

14 h 05 : Le Medef a fait ses comptes

 

13 h 47 : Un mensaje para el presidente de Francia (Espagnol LV2, et ouais)

 

13h45: Encore mieux que les playlists de grève à la radio, les playlists de manif : 

 

13h40: Philippe Martinez s'exprime avant le départ de la manif parisienne 

La détermination des opposants au projet de réforme des retraites « est toujours aussi grande (...) il faut (...) que d'autres professions entrent dans le mouvement » a expliqué le secrétaire général de la CGT. 

13h30 : Les avocats toujours mobilisés un peu partout en France contre la réforme des retraites 

 

13h15 : Le cortège parisien se met en place 

Départ prévu à 13h30 à Montparnasse pour une arrivée prévue à Place d'Italie 

 

13h09: De l'humour et pas mal d'idées chez les manifestants 

Les militants d'Attac ont mené une action au ministère de l'Economie et des Finances. On vous laisse juges du résultat : 

 

12 h 51 : Notre CM maison n’en peut plus…

Mais elle a des idées !

 

12 h 44 : 10,1 % de grévistes à la SNCF d’après la direction, dont 30,5 % des conducteurs et conductrices

C’est un chiffre en hausse par rapport au début de semaine.

12 h 42 : Suivez notre journaliste dans la manif

Notez-le d’ores et déjà : c’est notre journaliste Laure Cometti qui sera dans le cortège parisien, cet après-midi. Pour tout vous dire, elle y est déjà, je l’ai vu partir il y a quelques minutes et elle est passée à côté de moi (#coulisses).

 

12 h 36 : A Marseille, des grévistes ont bloqué les passagers et passagères d’un ferry

De notre bureau 20 Minutes à Marseille.

 

12 h 31 : A Niort, on veut une retraite complète « comme la galette »

 

12 h 24 : On n’est pas fatigués

Avant même le début de la manif parisienne de cet après-midi, sachez qu’une nouvelle journée de mobilisation est déjà prévue pour le 24 janvier.

 

12 h 18 : Les chiffres de la mobilisation dans l’Education nationale (d’après le ministère)

Moyenne générale pondérée : 5,75 % ; chez les enseignants : 6,72 % ; chez les enseignants du premier degré : 6,60 % ; chez les enseignants du second degré : 6,83 %.

 

12 h 15 : De même à Clermont-Ferrand…

 

12 h 12 : A Sens, manif difficile à la permanence de la candidate LREM

Notez qu’elle n’a pas été condamnée pour détournement de fonds, mais que Médiapart a fait des révélations plutôt embarrassantes pour la candidate.

 

12 h 05 : Ça va être tout noir

 

11 h 58 : Il y aurait jusqu’à 3.000 personnes dans la rue à Pau

Olivier Bonnefon est journaliste à Sud Ouest.

 

11 h 53 : On manifeste aussi à Toulouse ce matin

 

11 h 46 : Tendu

Sur un plan plus politique, Jean-Luc Mélenchon n’a pas digéré que le PS et le PCF n’aient pas voulu suivre LFI pour déposer une motion de censure contre le gouvernement.

 

11 h 39 : Un policier a eu le doigt arraché au Havre hier soir

Un commissaire de police a eu un doigt arraché mercredi alors qu’il protégeait la CCI du Havre lors d’un rassemblement contre la réforme des retraites, a-t-on appris de sources concordantes. Il a été « gravement blessé à la main droite », a indiqué mercredi à l’AFP François Gosselin, procureur de la République du Havre et une « enquête de flagrance a été ouverte pour violences volontaires envers personne dépositaire de l’autorité publique avec armes ».

Selon une source policière interrogée mercredi, « le commissaire, présent à l’intérieur de la CCI, a ramassé un pétard jeté par des manifestants qui lui a explosé dans la main. Il a eu un doigt arraché ». Il souffre « de graves acouphènes » et a été hospitalisé, a précisé cette source. Le ministère de l’Intérieur a de son côté affirmé jeudi que le commissaire n’a pas ramassé le pétard à la main, mais que c’est l’engin qui l’a atteint à la main, lui arrachant le doigt.

Selon la source policière, « environ 200 personnes de la CGT, dont une partie de dockers, se sont rassemblées devant la CCI du Havre où devaient se tenir des vœux. Il y a eu des dégradations. Des pétards et des fumigènes ont été jetés à l’intérieur » de l’édifice. L’enquête est menée par la police judiciaire, selon le procureur.

11 h 32 : On n’a pas de pétrole, mais…

A ma très chère La Rochelle, on bloque les dépôts pétroliers du port.

 

11 h 25 : Des nouvelles de Rennes-2

Jérôme Gicquel est un de nos journalistes au bureau 20 Minutes de Rennes.

 

11h17 : Début de manifestation à Rouen

 

11 h 10 : A Lille, on ne manifestera toujours pas dans la dans vieille ville, et ça en agace certains et certaines

Le bureau nordiste de 20 Minutes revient sur l’affaire.

 

11 h 02 : Ours contre forces de l’ordre

Des nouvelles du parcours de la manif parisienne, toujours du côté des Gobelins : les Nounours des Gobelins, qui visitent à tour de rôle les commerces du secteur, semblent de la partie.

 

10 h 55 : « Du monde » à Clermont-Ferrand

Rappelons néanmoins que « du monde », ça ne veut pas dire quand chose à vue de nez.

 

10 h 46 : Direction une petite ville, Mont-de-Marsan, dans les Landes

Romain Barucq est journaliste à Sud Ouest.

 

10 h 39 : Olivier Faure ne croit pas au retrait de l’âge pivot du texte par le gouvernement

Il ne s’agit d’ailleurs que d’un des âges pivots que le texte de réforme comprend. Le premier secrétaire du PS était sur LCI ce matin.

 

10 h 32 : Les premiers de cordée descendent

C’est pas tout les jours que le lycée Louis-le-Grand, à Paris (LLG, pour les intimes) est bloqué par des lycéens grévistes. Pour vous la faire courte : c’est « l’élite de la nation », c’est le Quartier latin, on y trouve les classes préparatoires parmi les plus prestigieux du pays avec Henri-IV (H4, pour les…) à 300 mètres de là. L’ambiance à l’air bonne, faut dire que les khâgneux et khâgneuses du coin ne voient pas souvent le jour hein.

 

10 h 24 : Clubbing

Première incursion en région : on file à Rennes où le bureau de 20 Minutes est allé voir qui ambiance les manifs.

 

10 h 16 : Un acte de malveillance sur le tramway des Maréchaux parisien, ce matin

La ligne T3b du tramway parisien entre Porte-de-Vincennes et Porte-d’Asnières a été intégralement fermée jeudi matin après avoir subi des « jets de projectiles » qui ont endommagé le matériel avant de rouvrir partiellement avant 09 h 00, a annoncé un porte-parole de la RATP. Cet « acte de malveillance », survenu vers 07 h 00 sans plus de précision, n’a toutefois fait aucun blessé. On ne sait pas encore si cela a un lien avec la grève à la RATP.

Le trafic a pu reprendre normalement peu avant 09 h 00 sur le tronçon Porte-de-Vincennes/Porte-de-Pantin, tandis que le service de bus de substitution mis initialement en place sur l’intégralité de la ligne continuait de fonctionner entre Porte-de-Pantin et Porte-d’Asnières, a indiqué la RATP.

10 h 09 : Choses vues

D’ailleurs, ce matin, sur le travers vers le siège 20 Minutes (spoiler : c’est à Montparnasse) ça bouchonnait sévère aux alentours de la place d’Italie et des Gobelins : les forces de l’ordre se mettaient déjà en place.

10 h 03 : La manifestation parisienne du jour aura lieu rive gauche

Elle partira de la gare Montparnasse, à 13 h 30, pour aller jusqu’à la place d’Italie.

9 h 51 : D’ailleurs, pour savoir si nos remarques, infos, blagues sur la situation dans les transports d’Ile-de-France ont une utilité…

9 h 43 : Des nouvelles des conditions de trafic sur les transports publics d’Ile-de-France

 

9 h 34 : Les raisons de la colère

Si vous écoutiez France Inter à 7 h 50, comme votre liveuse, c’est Sibeth Ndiaye que vous avez entendue. La porte-parole du gouvernement était, sans surprise, très exactement sur la ligne de l’exécutif, il n’y a plus de raison de faire grève.

 

9 h 27 : Pourquoi le système de remboursement des pass Navigo met du temps à arriver ?

Valérie Pécresse, la présidente (ex-LR) du conseil régional d’Ile-de-France, l’autorité organisatrice des transports dans la région, l’explique chez Jean-Jacques Bourdin, ce matin.

Pour les non-Franciliens et non-Franciliennes : le pass Navigo, c’est l’abonnement (hebdo, mensuel ou annuel) aux transports dans la région parisienne : bus, métros, tram, Transilien, RER, tram-train, calèche… Suivant son abonnement, on peut aller à peu près partout.

9 h 19 : So so solidarité

Le secrétaire général de la CFDT reste assez courtois avec les syndicats du « front du refus » (CGT, Sud, FO, etc.). Ce matin, sur France Info, il explique qu’il ne veut pas faire d’ingérence dans une grève à laquelle il n’appelle pas.

 

9 h 10 : Lucie Bras, qui a ouvert la journée sur ce live, nous quitte déjà. Ici Rachel, nous sommes ensemble jusqu’à 18h00, au moins, pour suivre cette nouvelle journée de manifestation. Vous en avez maintenant l’habitude : installez-vous bien !

09 h 06 : Blanquer promet des hausses de salaire de 70 à 90 euros nets par mois pour les profs

Et ce, dès l’an prochain, pour ceux qui sont en début de carrière. « Nous travaillons » à des hausses de salaires « depuis des mois, ça se traduira par des augmentations importantes dès 2021 », a dit jeudi le ministre de l’Education sur RTL.

Lors de discussions qui se sont ouvertes lundi avec les organisations syndicales, il a annoncé son intention de consacrer 500 millions d’euros à ces revalorisations. « Un prof qui commence aujourd’hui est à 1.600 mensuels environ, ce n’est pas assez », a complété Jean-Michel Blanquer.

08 h 35 : Opération « ports morts » dans les sept grands ports maritimes français

L’opération « ports morts » lancée mardi, devrait durer jusqu’à vendredi. Le mouvement est massivement suivi sur les sept grands ports maritimes (Dunkerque, Le Havre, Rouen, Nantes-Saint-Nazaire, La Rochelle, Bordeaux et Marseille), selon Tony Hautbois, secrétaire général de la fédération CGT des Ports et Docks.

08 h 16 : En Ile-de-France, le trafic est dense ce jeudi…

…Mais cela n’a plus rien à voir avec les journées noires de décembre. A 8 h 15, on comptait 430 km de bouchons sur les routes, selon Sytadin.

Capture d'écran du site Sytadin, à 8h15, le 16 janvier 2020.
Capture d'écran du site Sytadin, à 8h15, le 16 janvier 2020. - Sytadin

 

07 h 53 : Hier soir, des manifestants ont marché à la lueur des bougies dans les rues de Nantes

Manifestation à Nantes contre la réforme des retraites, le 15 janvier 2020
Manifestation à Nantes contre la réforme des retraites, le 15 janvier 2020 - Sebastien SALOM-GOMIS / AFP

 

07 h 42 : Revoici les prévisions de trafic SNCF et RATP pour ce jeudi

La SNCF prévoit un trafic « quasi normal » pour les TGV, 8 TER sur 10 et trois Transilien sur quatre. A la RATP, la situation s’améliore plus lentement, avec l’intégralité des lignes ouvertes mais seulement aux heures de pointe

 

07 h 30 : La mobilisation continue au mois de janvier

L’intersyndicale a appelé mercredi soir à une nouvelle série de mobilisations, les 22, 23 et surtout 24 janvier, jour de l’examen du projet de loi sur les retraites en Conseil des ministres. Le 24 janvier sera donc la 7e journée d’action nationale contre la réforme des retraites.

07 h 30 : Bonjour à tous et bienvenue dans ce live

Nous allons suivre aujourd’hui la 43e journée de mobilisation contre la réforme des retraites. C’est parti !