Réforme des retraites : La grève a coûté près de 200 millions d’euros à la RATP et 850 millions à la SNCF

SOCIAL La grève contre le projet de réforme des retraites a coûté jusqu’à présent plus d’un milliard d’euros, « 200 millions d’euros pour la RATP et 850 millions pour la SNCF », a annoncé Matignon

20 Minutes avec AFP

— 

Un train SNCF (illustration).
Un train SNCF (illustration). — Vincent Loison/SIPA

L’ardoise s’alourdit. La grève contre le projet de réforme des retraites a coûté jusqu’à présent un montant « proche de 200 millions d’euros pour la RATP et environ 850 millions pour la SNCF », a annoncé Matignon ce mercredi soir.

Au 42e jour de grève, le gouvernement mentionne ces « conséquences financières importantes » dans un communiqué rendant compte d’entretiens dans l’après-midi entre le Premier ministre Edouard Philippe et Catherine Guillouard, la patronne de la RATP, ainsi qu’avec Jean-Pierre Farandou, le PDG de la SNCF.

La grève est « sans issue » et « n’a que trop duré », estime Edouard Philippe

Edouard Philippe a estimé mercredi que la grève à la RATP et à la SNCF contre la réforme des retraites était « sans issue » et « n’avait que trop duré », au terme d’un séminaire gouvernemental à l'Elysée. « Je ne serai satisfait qu’au moment où l’ensemble des usagers de la SNCF au niveau national et l’ensemble des usagers des transports en public, au niveau de l’Île-de-France, auront retrouvé le cours d’une vie normale », a ajouté le Premier ministre.

« J’ai observé que la mobilisation dans la grève diminuait et je m’en réjouis évidemment », a poursuivi le Premier ministre, rappelant être resté « constant et ferme sur la suppression des régimes spéciaux ».