Manche : Le corps d’un pilote américain a pu être identifié, 75 ans après le débarquement

INVESTIGATIONS William James McGowan, pilote de chasse durant la Seconde Guerre mondiale, avait été abattu le 6 juin 1944, dans la Manche

20 Minutes avec agence

— 

Des parachutistes lors du 70e anniversaire du débarquement en 2014.
Des parachutistes lors du 70e anniversaire du débarquement en 2014. — JEAN-SEBASTIEN EVRARD / AFP

Porté disparu depuis soixante-quinze ans, un pilote de chasse américain qui a officié pendant la Seconde Guerre mondiale a été identifié. Le second lieutenant William James McGowan, âgé de 23 ans, avait été abattu à bord de son chasseur-bombardier P47 Thunderbolt le 6 juin 1944, rapporte Actu Normandie ce mercredi.

L’appareil s’était crashé à Moon-sur-Elle (Manche) après avoir été touché par un tir de la DCA allemande. La dépouille de William James McGowan n’avait, jusqu’à présent, jamais pu être identifiée.

Des investigations fructueuses en 2018

Malgré des recherches menées en 1947 sur le site du crash, les autorités américaines avaient déclaré que le corps trouvé dans la carcasse du chasseur-bombardier était irrécupérable, rendant l’identification du lieutenant impossible. Les membres de sa famille n’ont cependant jamais abandonné les recherches.

En 2010, de nouvelles investigations ont été dirigées par la Missing in Action Accounting Agency (DDPA), l’agence chargée de retrouver les soldats américains disparus, explique Normandie Actu. Après avoir interrogé des témoins du crash et découvert de nouveaux éléments, de nouvelles fouilles ont été entreprises en août 2018. Des restes humains ont alors été retrouvés sur le site, ainsi que des débris de l’appareil.

Premier soldat enterré depuis vingt-trois ans

En mai 2019, les analyses ADN ont finalement révélé qu’il s’agissait bien de la dépouille de William James McGowan. « Se dire que mon ADN a permis d’identifier mon oncle soixante-quinze ans après sa mort, c’est impressionnant », a déclaré Anne Gray, la nièce de ce lieutenant qui était originaire du Minnesota.

Au cimetière américain de Colleville-sur-Mer (Calvados), une rosette – signe permettant de confirmer qu’un corps a bel et bien été identifié – sera placée à côté de son nom sur le mur des soldats disparus, rapporte Actu Normandie. Les restes du soldat américain seront enterrés en juillet prochain dans ce cimetière. Ce sera le premier soldat américain enterré depuis vingt-trois ans, précise le quotidien régional.