Près de 30% des enfants vivent avec un seul parent, selon l’Insee

ÉTUDE Ce taux comprend 21 % de parents seuls et 7 % de familles recomposées (un parent et un beau-parent)

20 Minutes avec agences

— 

Illustration d'une famille monoparentale.
Illustration d'une famille monoparentale. — GILE MICHEL/SIPA

Selon une nouvelle étude de l’Insee publiée ce mardi, 28 % des enfants français vivent avec un seul de leurs parents. Ce taux était inférieur à 10 % en 1975. Aujourd’hui, ils sont 21 % à vivre dans une famille monoparentale (souvent la mère) et 7 % dans une famille recomposée, avec un parent et un beau-parent.

Sur les 72 % d’enfants vivant avec leurs deux parents, 68 % sont dans une famille « traditionnelle » et 4 % dans une famille recomposée, avec des demi-frères ou demi-sœurs, selon l’étude qui se base sur des chiffres de 2018. 79 % des moins de trois ans vivent avec leurs deux parents, contre seulement 61 % des 15-17 ans.

Plus de familles monoparentales en ville

Le type de famille influence les conditions de vie et notamment le fait de vivre dans un logement surpeuplé. C’est le cas de 10 % des enfants vivant dans une famille traditionnelle, 16 % des enfants de familles recomposées et 23 % des enfants de familles monoparentales. De même, 66 % des familles « traditionnelles » sont propriétaires mais seulement 48 % des familles recomposées et 28 % des familles monoparentales.

L’étude montre aussi des inégalités géographiques des types de familles. Les familles monoparentales sont plus nombreuses dans les grandes villes. Cela peut s’expliquer par « la présence de logements sociaux et la petite taille de ces familles », indique l’Insee. Ainsi, si 21 % des enfants vivent dans des familles monoparentales, ce taux est de 29 % pour les enfants vivant dans les « villes centres des grands pôles urbains ».