Le drapeau breton a enfin son emoji sur Twitter (mais ce n’est que temporaire)

GWENN HA DU Avec cette opération menée jusqu’au 9 février sur le réseau social, la Bretagne espèce convaincre les Gafa d’adopter l’emoji aux couleurs de la région

Jérôme Gicquel

— 

La Bretagne veut son emoji et compte bien le faire savoir jusqu'au 9 février sur Twitter.
La Bretagne veut son emoji et compte bien le faire savoir jusqu'au 9 février sur Twitter. — J. Gicquel / 20 Minutes
  • L’emoji drapeau breton a fait son apparition sur Twitter ce lundi matin.
  • Une campagne incite les internautes à le relayer massivement jusqu’au 9 février sur le réseau social.
  • L’opération, menée par la région, vise à convaincre les Gafa d’adopter les couleurs bretonnes sur leur plateforme.

Amis bretons, vous ne rêvez pas ! Depuis ce lundi matin, le fameux drapeau Gwenn ha Du a subitement fait son apparition en emoji sur Twitter. Pour apporter une petite touche Breizh à leur timeline, les internautes doivent pour cela taper le hashtag #EmojiBZH et le drapeau breton apparaîtra comme par magie.

Il s’agit là d’une phase de test, mise en place sur Twitter jusqu’au 9 février. Après cette date, l’emoji Gwenn Ha Du sera désactivé sur le réseau social. Pour mieux revenir par la suite ? C’est tout l’enjeu de cette opération de communication, portée par la région avec le soutien de plusieurs personnalités locales.

« On a 28 jours pour faire exploser les compteurs, indique le président de région Loïg Chesnais-Girard. Il faut que les Bretons et les Bretonnes se mobilisent autour de cet emoji en le relayant massivement afin que la Bretagne se fasse entendre par les Gafa ».

La région la plus citée sur Twitter et Instagram

Avant de débarquer peut-être un jour sur les 5,4 milliards de téléphones portables qui peuplent la planète, l’emoji drapeau breton va donc devoir pendant un mois prouver son utilité sur Twitter, la seule plateforme qui propose des emojis temporaires. « Il va nous falloir démontrer à ces géants du web que cet emoji a un réel potentiel d’utilisation, souligne David Lesvenan, président de l’association Point BZH. La Bretagne est déjà la région la plus citée sur Instagram et Twitter donc nous avons toute la légitimité pour prétendre à notre emoji ».

La réponse viendra du consortium Unicode, qui regroupe les géants du Web et qui est chargé chaque année de valider la création de nouveaux emojis. « Notre dossier est en suspens pour le moment », précise David Lesvenan.

La prochaine session étant prévue en avril, la campagne de communication tombe donc à pic pour tenter de convaincre les Gafa d’adopter les couleurs bretonnes. « On espère bien avoir notre emoji en 2021, c’est désormais vital pour la région afin d’être présent partout sur la planète », assure le président de Point BZH.