Le Sénat alerte sur les violences faites aux femmes en situation de handicap

RESOLUTION La proposition de résolution du Sénat plaide « pour que les femmes handicapées ne soient pas les oubliées » de la politique menée pour renforcer la lutte contre les violences faites aux femmes

20 Minutes avec agences

— 

Le Sénat (Illustration).
Le Sénat (Illustration). — A. GELEBART / 20 MINUTES

Le Sénat a adopté ce mercredi à l’unanimité une proposition de résolution transpartisane visant à alerter sur les violences faites aux femmes en situation de handicap. Déposée par la présidente de la délégation aux Droits des femmes, Annick Billon (centriste) et cosignée par des sénateurs de tous bords, ce texte vise à appeler « à une prise de conscience généralisée des violences, notamment sexuelles, qui menacent les femmes handicapées et à une mobilisation de toute la société contre ce fléau ».

Un rapport publié en octobre dressait un état des lieux « préoccupant » selon lequel quatre femmes handicapées sur cinq seraient victimes de violences.

Des efforts pour « l’accès aux études, aux formations et à l’emploi »

La proposition de résolution, qui n’a pas de valeur contraignante, rappelle que l’autonomie, notamment économique, des femmes en situation de handicap « est une condition de leur protection contre le risque de violences (…) ce qui suppose des efforts significatifs en termes d’accès aux études, aux formations et à l’emploi ». Elle plaide « pour que les femmes handicapées ne soient pas les oubliées » de la politique menée pour renforcer la lutte contre les violences faites aux femmes.

« Vous pouvez compter sur le gouvernement (…) pour faire avancer la cause des femmes en situation de handicap, qui sont des femmes à part entière », a assuré la secrétaire d’Etat chargée des Personnes handicapées, Sophie Cluzel.