Grève du 9 janvier : « Si nous faisons les moutons, nous serons tondus ! » Jean-Luc Mélenchon appelle à la grève générale

MOBILISATION Le député de Marseille Jean-Luc Mélenchon appelle toutes les professions à rejoindre le mouvement de grève contre la réforme des retraites

J.S.-M. avec AFP

— 

Jean-Luc Mélenchon continue de se mobiliser contre la réforme des retraites.
Jean-Luc Mélenchon continue de se mobiliser contre la réforme des retraites. — I. Harsin / SIPA

Pour Jean-Luc Mélenchon, « c’est une forme de grève générale perlée qui s’installe dans le pays. » Mais le chef de file de la France Insoumise veut aller plus loin : ce jeudi, il a lancé un appel à toutes les professions à « entrer dans le combat » pour que le gouvernement retire son projet de réforme des retraites.

Le député de Marseille a salué l’entrée cette semaine « de secteurs sociaux inhabituels dans cette forme » de combat social, « comme les avocats », avant de se joindre au cortège dans la cité phocéenne.

« La grève par procuration, c’est bon ! »

« On ne peut pas laisser seuls en première ligne les cheminots, les chimistes et les électriciens, a-t-il poursuivi. Il faut que les (autres) professions entrent dans le combat. Maintenant, j’ai envie de vous dire "les amis, la grève par procuration c’est bon ! A un moment, la grève, faut la faire soi-même" ». « Si nous ne résistons pas, si nous faisons les moutons, nous serons tondus », a-t-il ajouté, intimant les Français « à se joindre en amitié et en fraternité » au mouvement en contribuant aux caisses de grève.

Sur le fond, le leader des Insoumis a répété son opposition globale au système de retraite par points, et a estimé que sans retrait du projet, l’idée d’une conférence sur le financement du système de retraite n’avait « pas de sens ».

« Age pivot et système de retraite par points sont les deux faces d’un même dispositif », a-t-il jugé, ajoutant cependant que « tout retrait sur un point ou un autre (de la part du gouvernement) serait un bon signal de volonté de discuter ».