Réforme des retraites : La CFDT annonce qu’elle sera mobilisée en région samedi

SOCIAL Laurent Berger, le secrétaire général de la CFDT, souhaite le retrait de l’âge pivot du projet de réforme du gouvernement

V.V. (avec AFP)

— 

Paris, le 7 janvier 2020. Laurent Berger, le secrétaire général de la CFDT, arrive au ministère du Travail pour des négociations sur la réforme des retraites.
Paris, le 7 janvier 2020. Laurent Berger, le secrétaire général de la CFDT, arrive au ministère du Travail pour des négociations sur la réforme des retraites. — Lionel BONAVENTURE / AFP

Pour la CFDT, c’est mieux mais pas encore suffisant. Laurent Berger, le secrétaire général de la CFDT, a annoncé, ce mardi matin, que son syndicat serait mobilisé en région, samedi 11 janvier, date de la manifestation choisie par l’intersyndicale (CGT, FO, FSU, Solidaires, CFE-CGC et organisations de jeunesse) contre le projet de réforme des retraites qui suscite un mouvement de grève depuis plus d’un mois désormais.

Tout en notant « la volonté d’ouverture » du gouvernement, notamment sur la question du financement du système pour lequel il a proposé une conférence, le leader syndical a estimé qu’il fallait continuer à se mobiliser. « Cette ouverture, il faut qu’elle aille plus loin en rejetant maintenant du projet de loi la question de l’âge pivot [fixé à 64 ans] dont on sait qu’il procure beaucoup de rejet de la part des travailleurs », a-t-il déclaré à l’issue d’une matinée de discussions au ministère du Travail.

Tout comme Laurent Escure, son homologue de l’Unsa, Laurent Berger a donc réclamé que l’âge pivot soit retiré du projet de réforme d’ici à vendredi, date de la réunion prévue sur la mise en place d’une « conférence de financement »