Grèves : Pas de report « systématique » des examens prévus la semaine prochaine dans les universités

CONTESTATION Les perturbations dans les transports devraient se poursuivre la semaine prochaine

20 Minutes avec AFP

— 

Une salle d'examens de l'Université Lyon 2, en 2009.
Une salle d'examens de l'Université Lyon 2, en 2009. — JEAN-PHILIPPE KSIAZEK / AFP

Ce sera au cas pas cas. Le président de la Conférence des présidents d’université (CPU), Gilles Roussel, a indiqué ce samedi qu’il n’y aurait pas de report « systématique » des examens prévus la semaine prochaine dans les universités, alors que la grève contre la réforme des retraites se poursuit dans les transports.

« Il n’y a pas de report systématique, pas de mise en péril des examens », a-t-il ainsi déclaré, tout en reconnaissant que « cela peut arriver ponctuellement » dans certains départements et pour certaines filières. Ou encore, les jours d’appel à la grève, « si les enseignants se déclarent grévistes ».

Des facs ont pris les devants

Les perturbations dans les transports, qui doivent se poursuivre la semaine prochaine – une grande manifestation est notamment prévue jeudi 9 janvier à Paris - avaient conduit en décembre plusieurs universités à reporter des partiels. L’Université Panthéon-Sorbonne (Paris 1), qui avait déjà annulé ou reporté certains partiels en fin d’année 2019, a en plus annoncé sur son site internet un report des examens prévus à partir de lundi. Ils seront étalés sur trois semaines, entre le 13 janvier et le 1er février.

D’après Gilles Roussel, en cas de report, « les examens seraient déplacés de quelques jours ».