Mort de Soleimani : Paris appelle les Français « à la prudence » dans plusieurs pays

DIPLOMATIE L'un des principaux généraux du régime iranien a été tué par un raid américain ce vendredi, cristallisant la tension entre les deux pays

20 Minutes avec AFP

— 

Le ministre des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian.
Le ministre des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian. — Jacques Witt/SIPA

Le ministère de l’Europe et des Affaires étrangères a enjoint à la « prudence » ce vendredi les ressortissants français se trouvant dans plusieurs pays du Proche-Orient, et notamment en Irak, « à la suite des récents événements » dans ce pays et « d’une montée des tensions dans la région ».

« Le contexte de montée des tensions dans la région et les récents développements imposent de faire preuve de la plus grande prudence s’agissant des déplacements en ou vers l’Irak », préconise le ministère sur son site Internet. La diplomatie française formule également des recommandations pour les Français présents en Iran, en Arabie saoudite ou encore en Israël et dans les Territoires palestiniens.

Eviter de prendre des photos

En ce qui concerne l’Iran, où « trois jours de deuil ont été déclarés à la suite de la mort du général (Qassem) Soleimani, des rassemblements sont susceptibles de se tenir dans l’ensemble du pays », souligne-t-elle. « Il est recommandé de rester à l’écart de tout rassemblement ou mouvement de foule, de faire preuve de la plus grande vigilance, prudence et discrétion, notamment lors de ses déplacements, et de s’abstenir de prendre des photographies de l’espace public », avertit le ministère.

Le Quai d’Orsay rappelle qu’il est conseillé de différer tout déplacement en Iran en raison « des risques » liés à des « pratiques d’arrestation et de détention arbitraires de la part des services de sécurité et de renseignement iraniens ».

Un domaine skiable fermé en Israël

Aux Français résidant ou de passage en Arabie saoudite ainsi qu’en Israël et dans les Territoires palestiniens, « il est recommandé de faire preuve de vigilance et de prudence et de s’informer de l’évolution de la situation », « à la suite des récents événements en Irak et d’une montée des tensions dans la région », écrit-il aussi.

Sont notamment fortement déconseillées les zones proches du Liban et de la Syrie : « il est recommandé d’éviter tout déplacement près des frontières avec le Liban et la Syrie et de ne pas se rendre dans le domaine skiable du Mont Hermon, que les autorités ont décidé de fermer ». Sans déclarer l’état d’urgence, l’armée israélienne a fermé l’accès à une station de ski sur le Mont Hermon, site stratégique situé sur le plateau du Golan à la frontière de la Syrie et du Liban, secteur déjà ciblé par le passé par des éléments pro-iraniens.