Grève à la SNCF : Le taux de grévistes tombe à 6,2 %, un tiers des conducteurs en grève

MOBILISATION C’est le plus bas niveau enregistré depuis le début du mouvement, le 5 décembre dernier

20 Minutes avec AFP

— 

A Nantes, le cortège de la mobilisation du 17 décembre s'est élancé peu avant 11 heures, avec les cheminots en tête.
A Nantes, le cortège de la mobilisation du 17 décembre s'est élancé peu avant 11 heures, avec les cheminots en tête. — AFP

Au 30e jour du mouvement de contestation contre la réforme des retraites, le taux de grévistes continue de baisser à la SNCF, tombant à 6,2 %, son plus bas niveau depuis le début de la grève illimitée contre la réforme des retraites, mais un tiers des conducteurs étaient en grève, selon la direction.

Au 30e jour consécutif du mouvement, 31,2 % des conducteurs de train étaient grévistes, 16,2 % des contrôleurs et 9,8 % des aiguilleurs, a précisé la SNCF qui calcule les taux sur la base d'« un décompte effectif des présents/absents devant travailler sur chacun des 400 établissements ou unités de la France entière ».

Un cheminot sur deux en grève au début du mouvement

Au premier jour de cette grève, le 5 décembre, plus d’un cheminot sur deux (55,6 %) avait été gréviste.

La grève à la SNCF a battu, ce jeudi, le record de 1986-1987, où les cheminots s’étaient mobilisés pour la défense des salaires et des conditions de travail du 18 décembre 1986 au 14 janvier 1987, soit 28 jours sans trêve de Noël.