Allemagne : Les salariés de Lufthansa se préparent à une nouvelle grève

TRANSPORT AÉRIEN La compagnie aérienne a simplement indiqué qu’elle ne « considérait pas les grèves comme une solution »

20 Minutes avec agences

— 

Un avion de la compagnie aérienne allemande Lufthansa.
Un avion de la compagnie aérienne allemande Lufthansa. — JOSEP LAGO / AFP

Le syndicat allemand du personnel de cabine de Lufthansa a déclaré ce jeudi qu’un nouvel appel à la grève allait être lancé « dans les prochains jours ». Cet appel était attendu après que l’UFO avait lancé la menace ce dimanche, précisant qu’il n’y aurait pas de grève les 24, 25 et 26 décembre.

Cet appel est le dernier épisode d’une longue bataille pour de meilleurs salaires et conditions de travail dans la compagnie aérienne. « Nous ne considérons pas les grèves comme une solution », a rétorqué un porte-parole de Lufthansa. Mais la compagnie « continue de croire » à l’arbitrage et se dit prête à participer à de nouvelles discussions avec deux médiateurs indépendants en janvier.

Des échanges improductifs

L’entreprise a longtemps refusé de discuter avec UFO, prétendant le syndicat fragilisé par un conflit interne, et a même contesté son statut juridique devant les tribunaux. Début novembre, une grève massive de 48 h du personnel de cabine avait contraint Lufthansa à supprimer 1.500 vols sur deux jours, affectant près de 200.000 passagers.

Lufthansa avait soudainement changé de position après cette grève, acceptant un arbitrage avec le syndicat. Aucun détail sur les échanges n’a été donné, mais les médias allemands ont rapporté qu’ils ne pouvaient même pas se mettre d’accord sur les sujets à aborder. Quatre filiales du groupe ont également été impactées par le mouvement. Une grève d’une journée le 20 octobre a entraîné des dizaines d’annulations de vols chez Eurowings, Germanwings, SunExpress et Lufthansa CityLine.