La SNCF désignée entreprise « ayant le plus gâché la vie des consommateurs » en 2019

PRIX La SNCF succède à SFR, en 2017, et à Engie en 2018

Manon Aublanc

— 

Illustration de la SNCF.
Illustration de la SNCF. — Michel Euler / SIPA

Un nouveau coup dur pour le groupe ferroviaire. Alors que la grève contre la réforme des retraites entre dans sa quatrième semaine, la SNCF a reçu le « Cactus d’or » 2019, soit le prix du magazine 60 Millions de consommateurs « récompensant » l’entreprise « ayant le plus gâché la vie des consommateurs », a annoncé Lionel Maugain, un journaliste du magazine, sur Franceinfo, ce jeudi.

Retards, tarifs, avantages inexistants… 60 Millions de consommateurs pointe du doigt les défaillances de l’entreprise ferroviaire, qui succède au palmarès des Cactus d’Or à  SFR (2017) et à Engie (2018).

Des prix toujours plus hauts

« Il faut parfois une ou deux heures pour avoir un ticket au guichet. La SNCF a supprimé beaucoup d’emplois », a expliqué Lionel Maugain. « Tout le monde n’est pas habitué à passer par Internet, dit-il. Par exemple, à la nouvelle gare de Montpellier, il est impossible d’acheter un ticket, il faut le faire sur Internet », a-t-il ajouté.

Le magazine dénonce les prix des billets, ajoutant que « la SNCF est la 5e compagnie la plus chère sur 36 pays d’Europe », explique Lionel Maugain. Il ajoute que les cartes de fidélité sont « moins avantageuses qu’avant », citant notamment les cartes seniors, dont « les prix ont augmenté de 16 % en première classe l’an dernier ».

« On est là aussi pour les piquer au vif »

60 Millions de consommateurs a également décerné un « Cactus de la défaillance » à Vinted, la plateforme en ligne de vente de vêtements d’occasions. Selon Lionel Maugain, l’application, utilisée par 10 millions de personnes en France, est « dépassée par son succès ». Le journaliste évoque des « acheteurs qui reçoivent des colis vides ou endommagés », des « vendeurs qui tombent sur des escrocs qui ouvrent des litiges pour éviter de payer » et un « service après-vente totalement dépassé, qui n’apporte aucune solution ».

Quant au « Cactus de la pire pratique », il a été décerné à la Fnac à cause d’assurances vendues avec des téléphones et tablettes, et de « prélèvements de 26 euros » à des « consommateurs qui n’ont rien signé. » « Le palmarès n’est pas uniquement là pour pointer les mauvais élèves de la consommation, on est là aussi pour les piquer au vif, qu’ils fassent mieux l’année prochaine. On sait que, ce qui marche, c’est de donner des noms. On espère donc que la SNCF fera mieux l’an prochain, même s’il y a un petit doute », conclut Lionel Maugain.