Tempête Fabien : Aucun train sur les axes Bordeaux-Toulouse et Bordeaux-Hendaye dimanche matin

MALCHANCE Des vents très violents sont attendus dans la nuit de samedi à dimanche notamment sur les Landes

20 Minutes avec AFP
— 
Un TGV à la gare de Bordeaux-Saint-Jean. (archives)
Un TGV à la gare de Bordeaux-Saint-Jean. (archives) — MEHDI FEDOUACH / AFP

Quand ça veut pas... Aucun train ne circulera dimanche matin sur les axes Bordeaux-Toulouse ni Bordeaux-Hendaye jusqu’à midi, en raison de la présence probable d’objets ou d’arbres sur les voies à la suite du passage de la tempête Fabien, a annoncé samedi la SNCF. Dès 8 h 30 dimanche, la compagnie enverra des équipes faire de la « reconnaissance systématique » et si nécessaire du « bûcheronnage » pour dégager les voies sur lesquelles auraient pu tomber des arbres, notamment dans les Landes, selon un porte-parole.

Dans le sud-ouest de la France, les vents devraient souffler jusqu’à 140 km/h entre 22 heures samedi et 04 h 00 dimanche, avant s’affaiblir progressivement jusqu’entre 80 km/h et 100 km/h vers 9 h 00, sauf dans la partie sud de la région où ils pourraient se maintenir à environ 120 km/h toute la matinée, a précisé le responsable de la SNCF. « Avoir des trains coincés au milieu de nulle part et devoir prêter assistance aux voyageurs complique la vie de tout le monde », selon lui.

Le porte-parole a expliqué que d’une façon générale la SNCF avait « depuis quelques mois » pour politique d’arrêter la circulation des trains dans les zones placées en alerte rouge par Météo France. Cette alerte aux intempéries intervient alors que la circulation des trains était déjà fortement perturbée ce week-end en France en raison de la grève à la SNCF contre la réforme des retraites.

Les voyageurs dont les trains sont supprimés à cause de la tempête ainsi que ceux dont les trains sont maintenus mais pourraient avoir du retard pour la même raison, comme sur l’axe Paris-Bordeaux, vont être prévenus par texto ou par courrier électronique, toujours selon le porte-parole de la SNCF.