Sud-Est : Des dégâts mais pas de victimes après des pluies moins intenses que prévues dans la nuit de vendredi à samedi

OUF De nombreuses localités sont néanmoins inaccessibles samedi matin

20 Minutes avec AFP
— 
La côte niçoise a encore vécu une nuit agitée au niveau de la météo.
La côte niçoise a encore vécu une nuit agitée au niveau de la météo. — VALERY HACHE / AFP

Les habitants de la Côte d’Azur déplorent des dégâts samedi matin après des pluies intenses, mais aucune victime, moins d’un mois après avoir subi deux épisodes méditerranéens meurtriers. « L’épisode a été plus léger qu’on l’aurait pensé », a indiqué à une source de gendarmerie samedi matin. La gendarmerie des Alpes-Maritimes a procédé vendredi soir à une quinzaine d’évacuations préventives.

Les pompiers et pompières ont effectué 149 interventions sur la journée, notamment pour des éboulements au-dessus de Menton. « Il y a eu de grosses coulées de boue, des terrains qui se sont effondrés, mais rien de comparable avec les dernières fois », ont indiqué les services de secours. Plusieurs routes ont été coupées à la circulation : sur l'A8, la sortie 47 (Villeneuve-Loubet) reste fermée pour une durée indéterminée. Sur le littoral, en raison de coups de mer, la route du bord de mer entre Antibes et Villeneuve-Loubet est coupée.

Alerte levée en Corse aussi

Dans les Préalpes, en raison d’un éboulement, la RD 217 est coupée à la circulation dans les 2 sens, 500m avant le vieux village de Pierrefeu (Var). L’accès aux stations de ski Isola 2000 et Auron était toujours fermé samedi matin, alors que débutent les vacances de Noël. A l’aéroport de Nice, fermé une partie de la journée de vendredi, les retards s’accumulaient samedi et les passagers en attente d’un vol patientaient, certains plus de six heures.

En Corse, où l’alerte orange a été levée samedi matin, les vallées de la Gravona et du Rizzanese, près d’Ajaccio, sont particulièrement impactées par des inondations et des tronçons de route sont coupés par endroits. Selon Météo France, la Corse devrait être de nouveau touchée par des phénomènes violents dans l’après-midi, avec l’arrivée de vents forts apportés par la tempête Fabien. Samedi matin, les Bouches-du-Rhône, le Vaucluse et le Gard étaient placées en vigilance « inondation » par Météo France, Vigicrues surveillant plus particulièrement la Durance et le Rhône.