Grève du 20 décembre EN DIRECT : La CFDT-Cheminots maintient son appel à la grève contre la réforme des retraites ...

LIVE Suivez avec nous cette nouvelle journée de grève contre la réforme des retraites

J.-L. D. & M.A.

— 

Des trains à l'arrêt pendant la grève, illustration.
Des trains à l'arrêt pendant la grève, illustration. — MARIO FOURMY/SIPA

L’ESSENTIEL

  • Plus de quinze jours après le début de mouvement de contestation contre la réforme des retraites, les perturbations continuent dans les transports, ce vendredi, avec une légère amélioration la SNCF avec 1 TGV sur 2 et 1 Intercités sur 4.
  • Jeudi, une réunion avec tous les partenaires sociaux s’est tenue à Matignon, sans « avancée notable » selon la CFDT. Si la plupart des syndicats appellent à poursuivre le mouvement pendant les fêtes, l’Unsa ferroviaire suggère une trêve.
  • Jeudi, Valérie Pécresse, la présidente de la région Ile-de-France a demandé « à la RATP et SNCF de rembourser les voyageurs pour tous les jours de grève ».
  • Après avoir été saisi par la Haute Autorité pour la transparence de la vie publique (HATVP), le parquet de Paris a ouvert, ce jeudi, une enquête préliminaire visant Jean-Paul Delevoye.

A LIRE AUSSI

VIDEO

 

17 h 58 : La CFDT-Cheminots maintient son appel à la grève contre la réforme des retraites

17 h 45 : La chambre de commerce de Paris demande plus d'aide pour les commerçants

La Chambre de commerce et d'industrie (CCI) Paris Ile-de-France a demandé dans un communiqué «des mesures plus vigoureuses» en faveur des commerçants lésés par la grève des transports, tout en saluant les aides déjà accordées.«L'attractivité de la capitale connaît aujourd'hui de sérieuses difficultés et l'imminence des fêtes de fin d'année intensifie le désarroi des professionnels, dont de nombreux commerces indépendants qui jouent leur survie», affirme la CCI.

17 h 35 : Les enfants seuls voyageront quand même !

La SNCF mettra à disposition 5.000 places dans 14 TGV exceptionnels dimanche pour les enfants de 4 à 14 ans devant voyager seuls, a annoncé vendredi la directrice générale de SNCF Voyages, Rachel Picard, au cours d’un point de presse.

La SNCF avait décidé dans un premier temps de priver de trains 5.000 enfants devant voyager accompagnés, en raison de la grève contre la réforme des retraites, suscitant une polémique. Ce changement a été « rendu possible par de nouvelles ressources de conducteurs revenus au travail », a indiqué un porte-parole.

17 h 27 : Plus de chiffres sur la RATP

Samedi, la RATP concentrera ses efforts sur l’après-midi pour garantir un service minimum entre 13h et 18h pour les métros et entre 12h et 18h pour les RER (1 train sur 2 sur le RER A et 1 sur 3 sur le B). Les tramways connaîtront un trafic « quasi normal » et 2 bus sur 3 circuleront.

 

17 h 22 : Plus de chiffres sur la SNCF

La moitié des TGV donc, mais aussi 30 % des TER et 20 % des Transilien en circulation, a annoncé la direction.

La SNCF prévoit de faire rouler un train Intercités sur quatre, tandis que le trafic international sera « perturbé », précise le groupe ferroviaire dans un communiqué. Pour les TER en direction de la Normandie, la réservation qui est « habituellement facultative, sera obligatoire » samedi et dimanche, prévient la SNCF.

17 h 10 : Amélioration globale à la RATP mais huit lignes de métros fermées 

A la RATP, amélioration «globale» mais pas trop.



 

17 h 00 : Trafic encore très perturbé ce week-end, la moitié des TGV en circulation ...

16 h 00 : La grève à Radio France suspendue

La grève contre les suppressions de postes à Radio France va être suspendue à partir de lundi mais devrait reprendre début janvier, ont indiqué vendredi les syndicats CGT et SUD.

La direction du groupe public a fait vendredi de premières propositions qui n'ont pas fait «bouger les lignes», selon la CGT, et un préavis de grève pourrait être redéposé à la rentrée.

14 h 30 : Quelles sont les ouvertures du gouvernement ?

Le travail de nuit sera davantage pris en compte, en abaissant les seuils actuels : la pénibilité sera reconnue à partir de 110 nuit travaillées par an, au lieu de 120 aujourd’hui ; idem pour les salariés en « trois-huit » dès 30 nuits par an au lieu de 50.

En ajoutant l’extension du compte pénibilité aux fonctionnaires, « près de 300.000 personnes » supplémentaires selon le Premier ministre pourront en bénéficier, en plus des 860.000 qui y ont déjà droit.

Pour « ne pas créer des trappes à pénibilité », la piste d’un « véritable droit à la reconversion » sera intégrée aux travaux en cours sur l’emploi des seniors.

La CFTC a salué « de véritables avancées, en particulier sur le travail de nuit », mais a regretté comme la CFDT et l’Unsa le refus de « revenir sur les quatre critères enlevés en 2017 », à savoir le port de charges lourdes, les postures pénibles, les vibrations mécaniques et les agents chimiques dangereux.

Déjà acté pour les cadres au forfait-jours, « l’élargissement du dispositif » aux fonctionnaires, « en particulier aux enseignant et aux personnels hospitaliers », fera l’objet d’une concertation « dès le mois de janvier (…) pour aboutir rapidement ».

 

14 h 15 : Quel week-end dans les trains ?

La SNCF s’est voulue rassurante, promettant qu’elle aurait assez de sièges pour faire voyager les quelque 850.000 personnes qui avaient réservé sur les TGV et Intercités jusqu’à dimanche, quand bien même elle fera rouler moins de 60 % des trains.

Dans la pratique, la situation s’avère plus compliquée : 53 % des passagers ayant déjà réservé un billet de TGV ont vu leur train confirmé et 15 % ont été replacés d’office dans un train partant le même jour.

Les 32 % restants doivent échanger eux-mêmes leurs billets, une tâche qui peut s’annoncer ardue, voire impossible. Présenté comme « simple », l’échange s’effectue théoriquement sans frais et sans surcoût, y compris quand l’alternative proposée est plus chère. Pour certains cas particuliers, notamment pour des allers-retours ou lorsque les voyages ne peuvent pas être entrepris jusqu’au bout, la SNCF conseille d’acheter un nouveau billet. « Nous garantissons le remboursement du billet racheté », a promis la direction.

13h48 : Allez, un nouveau sondage, mais juste parce que c'est vous

(Pour moi, c'est les deux premiers)

 

13h31 : A l’Assemblée, c’est aussi les vacances !
La trêve des travaux parlementaires commence ce vendredi. Députés et sénateurs siégeront à nouveau à compter du 7 janvier, pour se préparer… à l’examen de la réforme des retraites (et du projet de loi de bioéthique).

13h17 : Moi non plus... Mais j'ai préparé un poème pour le jour où ça arrivera

 

12h55 : Xavier Bertrand dénonce la suppression à Noël des voitures pour enfants seuls à la SNCF

Le président du conseil régional des Hauts-de-France, Xavier Bertrand (ex-LR), a dénoncé « le scandale » de la suppression par la SNCF des voitures réservées aux enfants seuls pendant la période de Noël à cause de la grève contre la réforme des retraites.

« C’est un scandale. Je pense que le maintien et le rétablissement de ce service pour les fêtes de fin d’année doivent être une priorité de la SNCF, parce que les enfants en question, c’est pas des enfants qui ont décidé, comme ça, de faire le tour de France par amusement », s’est indigné l’ancien ministre du Travail sur Public Sénat « Cela veut dire qu’il y a des familles entières qui ne vont pas pouvoir être réunies » alors que « c’est quand même une période sacrée », a-t-il poursuivi.

12 h 30 : Ceux qui aiment ce live, soyez heureux, mon billet retour a pu être échangé

12 h 15 : Pour Cédric O, secrétaire d’État chargé du Numérique, la réforme est « plus juste »


 

12 h 02 : 9,5 % de grévistes à la SNCF, 58,3 % des conducteurs

Chiffre le plus bas depuis le début du mouvement, et première fois que le seuil des 10% n'est pas atteint.

11 h 20 : Pour Cédric Villani, il ne faut « pas s’arc-bouter sur l’âge-pivot »

Le député Cédric Villani, candidat LREM dissident à la mairie de Paris, a jugé vendredi qu’il ne fallait « pas s’arc-bouter sur l’âge-pivot » dans les négociations sur la réforme des retraites, en estimant qu’il fallait « écouter la CFDT ».

Disant soutenir « le principe » de la réforme voulue par l’exécutif – un système « universel, plus juste et plus lisible » –, il a aussi considéré qu'« il faut toujours négocier le plus vite possible, et je ne pense pas qu’il faille s’arc-bouter sur l’âge-pivot », a-t-il ajouté sur RMC et BFMTV. Il a en effet souligné que ce paramètre n’apparaissait « pas dans le projet » du candidat Emmanuel Macron en 2017. « On a besoin de faire passer cette réforme en confiance, (…) les négociations sont complexes mais il nous faut un accord », car « les Parisiens n’en peuvent plus », a-t-il estimé.

11 h 10 : 90.000 euros récoltés sur Twitch en soutien de la grève

Un stream (vidéo en direct sur internet pour faire simple pour ceux qui ne connaissent pas) est ouvert depuis le début du mouvement en soutien à la grève. De nombreux vidéastes y participent, avec notamment des appels aux dons. Ce stream vient de passer la barre des 90.000 euros récoltés.

 

10 h 50 : Petite question

 

 

10 h 40 : Les délégués UNSA remontés contre leur syndicat

 

 

10 h 25 : Un week-end compliqué sur les routes

Ce week-end, ce sont les vacaaaaaaaaaances. Date qui rappelle à tous et toutes la madeleine de Proust des années scolaires, lorsqu’on attendait fébrilement dans nos agendas ce samedi annonçant Noël et les cadeaux. Mais assez de nostalgies, place aux prévisions : et c’est la galère en Ile de France principalement (comme d’habituuuude) mais aussi dans tout le pays.

 

10 h 10 : Laurent Berger veut remobiliser ses troupes « à partir du 6 janvier »

Si le leader de la CFDT souhaite une trêve de Noël, il a annoncé sur France Inter qu’il allait reprendre les actions « à partir du 6 janvier ».

10 h 05 : Notre chef de la rubrique des sports a trouvé la parade
Il ira en Blablacar voir sa famille. 

 

10 h 00 : Vous devez avoir été averti de vos trajets de Noël

 

 

09 h 50 : Toujours bien de montrer la diversité

 

09 h 40 : Vers une hausse des cotisations patronales ? 

Laurent Berger, le secrétaire général de la CFDT, a assuré ce vendredi sur France Inter que la piste d'une hausse des cotisations patronales n'était pas écartée par Edouard Philippe, au lendemain d'une rencontre à Matignon.

Jeudi, «le Premier ministre a dit qu'on pouvait imaginer un cocktail de mesures et il a évoqué notamment cette possibilité de cotisations (...). C'est encore sur la table», a affirmé le dirigeant du premier syndicat français.

Le leader syndical avait proposé dans La Croix mardi d'augmenter les cotisations pour éviter l'âge d'équilibre, sans indiquer s'il s'agissait de cotisations patronales ou salariales. Plusieurs membres du gouvernement ont écarté immédiatement cette piste, mettant en avant une éventuelle baisse du pouvoir d'achat.

09 h 30 : Heure du sondaaaage 

 

 

09 h 12 : Philippe Martinez « Le Premier ministre n’a pas déclaré la trêve de Noël »

« Le Premier ministre n’a pas déclaré la trêve de Noël car il maintient son projet. Les assemblées générales ont voté le maintien de la grève (…) je trouve que le gouvernement jette de l’huile sur le feu », a déclaré Philippe Martinez, numéro 1 de la CGT, au micro de LCI ce matin.

8h42 : Bousculade dans le métro, chauffards en scooter, Vélib' cadenassés… Pourquoi la grève nous transforme en sauvages

Depuis le début des grèves contre la réforme des retraites, le 5 décembre, les incivilités entre Franciliens augmentent sur la route, dans le métro et sur les trottoirs. Notre journaliste Delphine Bancaud fait le point.

 

8h40 : Emmanuel Macron avait-il promis « le maintien de la retraite à 62 ans », comme l’avance Nicolas Dupont-Aignan ?

Notre journaliste Mathilde Cousin décrypte ça pour vous.

 

8h27 : Sibeth N’Diaye optimiste quant à une possible trêve de Noël

« On a eu un premier signal positif avec l’UNSA ferroviaire, et la CFDT elle-même a appelé à réserver ce moment des fêtes de fin d’année, si important pour nos compatriotes (…) j’espère que la CFDT-Cheminots aura une avancée positive dans la journée », a déclaré Sibeth N’Diaye, la porte-parole du gouvernement au micro de RTL.

Sur l’âge pivot, « si les partenaires sociaux se mettent d’accord sur une autre solution, on l’acceptera », a ajouté la porte-parole du gouvernement. « Imaginons que Laurent Berger réussisse à convaincre Geoffroy Roux de Bézieux d’augmenter les cotisations patronales, qu’ils se mettent d’accord et qu’ils nous apportent cette solution », a-t-elle ajouté.

 

8h12 : « Pas de pause de la mobilisation » pour FO

« Il n’y a pas de pause de la mobilisation. (…) Le gouvernement accélère. Il promet le projet de loi en Conseil des ministres dès le 22 janvier, ça veut dire qu’il est déjà rédigé », a déclaré Yves Veyrier, secrétaire général de FO, sur France 2.

« J’appelle à la sagesse. Le gouvernement peut très bien appuyer sur le bouton 'Stop' », a-t-il lancé au gouvernement.

 

8h01 : Tous les dépôts de bus débloqués

Trois dépôts de bus de la RATP étaient bloqués par des grévistes, ce vendredi matin, en Ile-de-France. Tous ont été débloqués, annonce la préfecture de police de Paris.

 

7h51 : Commerces, ports, hôtels… Certains secteurs d’activité commencent à souffrir de la grève

Les chiffres des fêtes de fin d’année directement impactés par la mobilisation contre la réforme des retraites. Alors que la grève entre dans sa troisième semaine, certains secteurs d’activité commencent à souffrir.

Sur le plan national, depuis le début du mouvement social, « on est à -30 % de chiffre d’affaires pour les hôtels, -35 % pour les traiteurs-organisateurs de réceptions, -40 % pour les cafés-bars et -45 % pour les restaurants, selon une enquête à laquelle environ 6.000 de nos adhérents ont répondu », a rapporté Franck Trouet, porte-parole du syndicat GNI-Synhorcat.

7h42 : La moitié des voyageurs SNCF doivent échanger leurs billets pour Noël

Pour les absents d’hier, on fait le point sur la circulation des trains pour Noël. La SNCF a annoncé, ce jeudi, que seulement 41 % des TGV et des Intercités circuleraient les 23 et 24 décembre.

Si 52 % des 400.000 clients ayant réservé sur ces deux dates auront un train garanti, avec toutefois des possibles changements d’horaires, 48 % des voyageurs, eux, devront échanger leur billet. Les annonces de la SNCF vendredi sur les trains circulant le jour et le lendemain de Noël sont très attendues.

7h38 : Des blocages à Rungis

Selon un journaliste de Brut, des centaines de personnes ont bloqué une des entrées du marché de Rungis, dans la nuit de jeudi à vendredi. Des tensions avec les forces de l’ordre ont eu lieu.

 

7h34 : Une fois de plus, c’est compliqué sur les routes

Chers amis automobilistes, peu d’amélioration ce vendredi matin en région parisienne. Selon Sytadin, il y a déjà près de 280 kilomètres de bouchons cumulés en Ile-de-France, un niveau « exceptionnel ».

Le trafic à 7h30 le 20 décembre 2019.
Le trafic à 7h30 le 20 décembre 2019. - Sytadin

 

7h29 : Une nouvelle journée de mobilisation interprofessionnelle le 9 janvier

Jeudi, à l’issue de la réunion entre les syndicats et le Premier ministre Edouard Philippe, Philippe Martinez, le secrétaire général de la CGT a annoncé « qu’une prochaine journée interprofessionnelle d’action aura lieu le 9 janvier prochain ».

7h27: Une amélioration également du côté de la SNCF 

 

7h20 : Le trafic « perturbé » mais en « amélioration globale » à la RATP

Les lignes de métro 3bis, 5, 6, 7bis, 12 et 13 seront fermées toute la journée. Les lignes automatisées 1 et 14 fonctionneront au contraire normalement, de même que la ligne Orlyval qui dessert l’aéroport d’Orly. Les lignes 4, 7, 8, 9 et 10 seront assurées « partiellement aux heures de pointe ». Les lignes 2 et 11 seront ouvertes en partie « pour la pointe du matin » et la 3 « pour la pointe du soir ». Le trafic des RER A et B restera « très perturbé ». Celui des tramways sera « quasi normal » et celui des bus encore « perturbé » mais « en amélioration ».

 

7h15 : Bonjour et bienvenue dans ce live

Au seuil d’un grand week-end de départs avant Noël, la France vit vendredi son seizième jour de grève dans les transports contre la réforme des retraites portée par Edouard Philippe, qui a affiché quelques « avancées » pour arracher une trêve d’ores et déjà compromise.