Grève du 17 décembre à Nantes : Entre 15.000 et 25.000 manifestants ont défilé en centre-ville

SOCIAL La mobilisation de ce mardi matin est comparable à celle du 5 décembre 

J.U.

— 

Manifestation contre la réforme des retraites, le 17 décembre 2019 à Nantes.
Manifestation contre la réforme des retraites, le 17 décembre 2019 à Nantes. — L.Venance/AFP

Entre 15.000 (selon la préfecture) et 25.000 personnes (selon les syndicats) ont défilé ce mardi matin, en centre-ville de Nantes, contre le projet de réforme des retraites. L’affluence était impressionnante, comparable à celle de la mobilisation du 5 décembre qui avait rassemblé entre 20.000 et 25.000 manifestants. Le cortège s’étirait sur environ 1,5 kilomètre.

Les syndicats, renforcés ce mardi par la présence des militants CFDT, Unsa, CFTC et CFE, ont pris la tête de la marche. Cheminots, personnels hospitaliers et enseignants étaient également fortement visibles, tout comme certains salariés du privé, ceux d’Airbus notamment. L’ambiance est restée bon enfant, des tambours et trompettes se sont fait entendre.

Blocages routiers tôt ce matin

Les slogans épinglant le projet gouvernemental fleurissaient sur les banderoles, souvent avec humour : « Pas de retraite face au gouvernement », « Retraités à points, retraités à poil », « Sous notre sapin pas de retraite à points », « Blanquer, ta réforme on n’en veut point », « Noël sans cadeau ou retraite à faible taux, j’ai choisi mon traîneau », « Nous sommes tous spéciaux »… Après un deuxième tour, de premières tensions ont éclaté dans le centre-ville. Les forces de l’ordre ont fait usage de gaz lacrymogènes.

A l’issue du défilé, une centaine de manifestants radicaux se sont opposés avec les forces de l’ordre. Dix ont été interpellés, selon la préfecture. Deux policiers auraient également été blessés, selon cette même source.

En début de matinée, les accès à l’aéroport de Nantes ont été bloqués, provoquant d’importants embouteillages. Une opération escargot a également été menée sur la 2x2 voies Nantes-Vannes.