Nantes : Une explosion se produit devant la mairie Nantes-sud, un « acte criminel » selon la maire

FAITS DIVERS Une détonation a été entendue vers 00h25

Frédéric Brenon

— 

L'entrée principale de la mairie de quartier Nantes-sud a été soufflée par une explosion.
L'entrée principale de la mairie de quartier Nantes-sud a été soufflée par une explosion. — F.Brenon/20Minutes

La détonation a été entendue dans tout le quartier, voire au-delà. Une explosion s’est produite dans la nuit de lundi à mardi au niveau de l’entrée principale de la mairie annexe de Nantes sud, située quartier Clos-Toreau-Saint-Jacques, sans faire de blessé, a-t-on constaté. Deux portes vitrées ont été soufflées et brisées. Un rideau métallique a aussi été endommagé. Le mobilier, lui, n’a pas été abîmé.

La porte de la mairie annexe a été soufflée
La porte de la mairie annexe a été soufflée - F. Brenon/ 20 Minutes

Selon les premiers éléments, l’explosion s’est produite vers 00h25. Sur place, il était constaté une très forte odeur de poudre mais pas d’effraction à l’intérieur des locaux, indique la police nationale. « Il s’agit bien d’un acte criminel », a affirmé Johanna Rolland qui s’est rendue sur les lieux ce mercredi matin. Selon elle, deux hommes aux visages dissimulés auraient été filmés par des caméras de vidéo-surveillance.

Par ailleurs, deux tags évoquant l’explosion et un autre dénonçant l’insécurité à Nantes ont été découverts tôt ce matin sur des murs du marché Talensac, sans que l’on sache s’il s’agit véritablement d’une revendication. L’enquête a été confiée à la police judiciaire.

Réveillés par un « gros boum »

Ce matin, de nombreux riverains sont venus constater les dégâts, et les bris de verre qui jonchent encore le sol. « Plusieurs habitants ont entendu un bruit de souffle cette nuit. Mais n’ont pas su d’où ça venait », rapporte Olivier Château, élu de quartier qui s’est lui aussi rendu sur place. « On a entendu un gros boum, comme si les murs tremblaient. Ça m’a réveillée », raconte Nadia, habitante du Clos-Toreau. Chantal, qui habite route de Clisson, a, elle aussi, été réveillée par l’explosion. « C’est grave de faire ça. Il y a des appartements juste à côté. Ça aurait pu mal tourner. Ça me révolte. » Des témoins habitant parfois loin (Zola, Nantes-Erdre, Malakoff) disent avoir entendu la détonation.

La maire de Nantes, qui a dénoncé un acte visant un « symbole de la République » a annoncé que les locaux de la mairie annexe rouvriraient mercredi avec du personnel renforcé. Un soutien psychologique sera également proposé aux agents ces prochaines heures.