VIDEO. Rennes : Un homme en fauteuil roulant renversé lors d’une charge de la police

MANIFESTATION Une vidéo montrant un homme à terre circule sur les réseaux sociaux

Camille Allain

— 

La police a chargé la tête de cortège lors de la manifestation contre la réforme des retraites, le 12 décembre 2019 à Rennes. Un homme en fauteuil roulant a été renversé. Lancer le diaporama
La police a chargé la tête de cortège lors de la manifestation contre la réforme des retraites, le 12 décembre 2019 à Rennes. Un homme en fauteuil roulant a été renversé. — C. Allain / 20 Minutes
  • Un homme en fauteuil roulant a été renversé lors d’une charge de la police sur la tête de la manifestation contre la réforme des retraites.
  • Interrogé par 20 Minutes, l’homme n’a pas été blessé et a pu reprendre sa place dans le cortège.
  • La police explique qu’elle voulait empêcher la dégradation de vitrines.

Ce jeudi, un homme en fauteuil roulant a bien été renversé lors d’une charge de la police menée sur la tête de la manifestation du 12 décembre contre la réforme des retraites à Rennes. Captée par un manifestant, la vidéo montrant la scène est énormément commentée sur les réseaux sociaux.

Témoin de la scène, 20 Minutes a pu interroger la victime après la charge. « Ça va bien, je n’ai pas été blessé », nous a timidement confié cet homme. A-t-il été bousculé par les policiers ? « Je ne peux pas le dire, c’était confus ». A ses côtés, une femme a tenté de le protéger alors qu’il était au sol. « On les a vus charger, ça a été très vite, j’ai juste voulu les prévenir qu’il y avait une personne à terre ». Cette dernière était un peu remontée d’avoir reçu un coup de matraque alors qu’elle tentait de protéger l’homme. « J’ai un peu mal au c… Mais ça va », a-t-elle ajouté.

Un mouvement de panique

Venu manifester, l’homme en fauteuil roulant se trouvait en première ligne aux côtés de l’ultragauche quand les forces de l’ordre ont chargé. 20 Minutes a été témoin de la scène, comme en atteste la vidéo ci-dessous. Mais nous n’avons pas vu si c’est la police ou le mouvement de panique des manifestants qui a fait tomber cet homme.

Interrogée, la police explique avoir agi « pour éviter de nouvelles dégradations par des militants d’ultragauche ». Quelques minutes plus tôt, la vitrine d’une agence de voyages avait été brisée. De nombreuses façades de banques, agences immobilières ou agences intérim avaient subi le même sort mardi 10 et jeudi 5 décembre.

Une interpellation en fin de manifestation

Contacté, l’auteur de la vidéo ne peut pas non plus être catégorique. « Je ne peux pas dire si c’est un policier qui l’a fait tomber de son fauteuil mais c'est bien par la charge qu'il a été percuté et renversé», explique ce militant du syndicat Union Pirate, de l’université Rennes 2.

Une fois les bâches et banderoles récupérées, les policiers ont laissé la manifestation reprendre son parcours. L’homme en situation de handicap a par ailleurs repris sa place dans le cortège, qui a réuni entre 2.200 personnes selon la police et 3.000 selon les syndicats. Quelques gaz lacrymogènes ont de nouveau été tirés et une personne a été interpellée pour outrages et rébellion.