C’est l’heure du BIM : Syndicats unis contre le gouvernement, jour décisif pour le Brexit et Neymar au grand cœur

ACTUALITES « 20 Minutes » compile pour vous les infos qu’il ne faut pas manquer ce matin dans votre Bulletin d’information matinal (BIM)…

M.C.

— 

Edouard Philippe, le 11 décembre 2019.
Edouard Philippe, le 11 décembre 2019. — Thomas Samson/AP/SIPA

Vous avez manqué les infos de ce début de matinée ? On vous a concocté un récap pour vous aider à y voir plus clair.

Retraites : 8e jour de grève, le gouvernement fait l’unité syndicale contre lui

La mobilisation contre la réforme des retraites entre ce jeudi dans sa deuxième semaine et pourrait s’amplifier, au lendemain de la présentation du projet par le Premier ministre qui, loin d’apaiser la colère, a fait basculer les syndicats réformistes dans le camp des opposants. Fin des régimes spéciaux, « âge d’équilibre » à 64 ans, entrée dans le système à partir de la génération née en 1975… Edouard Philippe a détaillé mercredi le contenu du futur « système universel de retraite » par points, assurant que « tout le monde serait gagnant » avec cette réforme. Mais sitôt le plan dévoilé, la fronde syndicale s’est élargie. La « ligne rouge est franchie », a tonné le secrétaire général de la CFDT Laurent Berger, premier soutien d’un système universel par points mais hostile à un allongement de la durée de cotisation via la mise en place d’un « âge d’équilibre ».

Royaume-Uni : Quels sont les principaux enjeux des législatives de jeudi ?

Ce jeudi, 46 millions de Britanniques sont appelés aux urnes pour élire les 650 députés de la Chambre des communes. Après trois ans et demi de doutes, de scissions, de débats parfois violents sur le Brexit, ces élections législatives visent à désigner le futur gouvernement britannique. Et à donner le ton de l’éventuel divorce avec l’UE. 20 Minutes fait le tour des grands enjeux de ces élections.

PSG-Galatasaray : Paris colle une manita pour sa dernière en phase de groupes de Ligue des champions

On ne s’attendait à rien, et on n’a pas été déçu. Le PSG a bouclé sa paisible phase de groupe de Ligue des champions en s’imposant 5-0 mercredi au Parc des Princes face au Galatasaray, dans un match dénué d’enjeu. Les hommes de Tuchel aborderont les huitièmes de finale en tant que tête de série, avantage tout relatif quand on connaît la réussite du club en Europe à la fin de l’hiver.