Grève du 12 décembre : Il est « irresponsable » d’annoncer que les trains ne rouleront pas pour Noël, déclare Elisabeth Borne

MOBILISATION Revivez avec nous les événements de cette huitième journée de grève

O.G, M.A

— 

Elisabeth Borne à Montpellier, le 3 décembre 2019.
Elisabeth Borne à Montpellier, le 3 décembre 2019. — Max BAUWENS/SIPA
  • Déjà une semaine que la plupart des métros, des trains, des bus, des tramways sont à l'arrêt ou rares dans toute la France. 
  • Mercredi, Edouard Philippe a dévoilé le contenu de la réforme des retraites et le gouvernement a fait l'unanimité contre lui. 
  • Combien de temps ce mouvement va-t-il durer? C'est un peu la question que beaucoup se posent. 

EN VIDEO

 

20h45 : C'est la fin de ce live, merci de l'avoir suivi avec nous ! Rendez-vous demain matin dès 7 heures pour suivre ensemble la nouvelle journée de mobilisation contre la réforme des retraites.

20h10 : Marine Le Pen demande une « trêve » de la contestation à Noël

« Il faut qu’il y ait une trêve pour Noël. Noël est un moment important pour nos compatriotes. C’est un moment familial. Beaucoup sont dans des situations qui sont difficiles, et beaucoup ont déjà préparé leur voyage, ont pris des billets de train qui souvent sont chers », a fait valoir sur BFMTV la présidente du Rassemblement national, qui demande le retrait de la réforme.

« Par conséquent il serait injuste qu’ils soient les victimes d’une contestation qu’ils partagent pour beaucoup d’entre eux », a ajouté la députée du Pas-de-Calais.

19h18 : Satisfaits, les policiers suspendent leur mobilisation

« Il y a des avancées, à partir du moment où un policier est considéré comme policier, il conservera un régime dérogatoire dans le régime universel qu’Edouard Philippe tente de mettre en place », a déclaré Yves Lefebvre, secrétaire général d’Unité-SGP Police. Les secrétaires généraux des principaux gardiens de la paix, Unité, Alliance et Unsa-police ont annoncé la « suspension » de leur mouvement juste après une réunion avec Christophe Castaner et Jean-Paul Delevoye.

19h11 : Il est « irresponsable » d’annoncer que les trains ne rouleront pas pour Noël, déclare Elisabeth Borne

« Annoncer que les trains ne rouleront pas pour Noël, je pense que c’est assez irresponsable. En tout cas, je trouve que ce n’est pas ce qu’on peut attendre de syndicalistes qui disent défendre le service public », a déclaré la ministre sur l’antenne de RTL.

18h11 : A Rennes, un homme en fauteuil roulant renversé lors d’une charge de la police

La scène, captée par un manifestant, et diffusée sur les réseaux sociaux, est racontée par ici par notre journaliste Camille Allain.

17h50 : Bon courage aux automobilistes

Près 540 kilomètres de bouchons se sont formés en région parisienne à 17h45, soit plus du double que le trafic habituel à cette heure-ci, selon le site Sytadin.

 

17h43 : 4.000 manifestants à Toulouse

 

17h36 : Peu d’amélioration ce week-end

Le trafic RATP ne devrait guère s’améliorer au cours du week-end. Samedi, « la RATP concentrera ses efforts sur l’après-midi entre 13H00 et 18H00 », et la journée de dimanche devrait « connaître un trafic extrêmement réduit », a prévenu la régie dans un communiqué.

17h : Le trafic RATP également «fortement perturbé», ce vendredi

RER A : Trafic fortement perturbé avec 1 train sur 2 uniquement en heures de pointe (6h30-9h30 et 16h30-19h)

RER B : Trafic très fortement perturbé avec 1 train sur 3 uniquement en heures de pointe (6h30-9h30 et 16h30-19h). Interconnexion interrompue à Gare du Nord

Lignes 1 et 14 : Trafic normal avec risque de saturation en heures de pointe

Orlyval : Trafic normal

Lignes 4 et 7 : Trafic très perturbé avec 1 train sur 3 aux heures de pointe (6h30-9h00 et 16h30-19h30) et plusieurs stations fermées. Derniers départs des terminus vers 9h00 le matin et 19h30 l’après-midi.

Ligne 8 : Trafic très fortement perturbé entre Créteil Pointe du Lac et Reuilly-Diderot : 1 train sur 3 le matin (6h30-9h00) et l’après-midi (16h30-19h30) et plusieurs stations fermées. Derniers départs des terminus vers 9h00 le matin et 19h30 l’après-midi.

Ligne 9 : Trafic très fortement perturbé entre : Nation et Mairie de Montreuil : 1 train sur 2 le matin (6h30-9h00) et 1 train sur 3 l’après-midi (16h30-19h30) et plusieurs stations fermées. Derniers départs des terminus vers 9h00 le matin et 19h30 l’après-midi. Pont de Sèvres et Franklin Roosevelt : 1 train sur 3 le matin (6h30-9h00) et 1 train sur 4 l’après-midi (16h30-19h30) et plusieurs stations fermées. Derniers départs des terminus vers 9h00 le matin et 19h30 l’après-midi.

Ligne 3 : 1 train sur 5 l'après-midi entre Havre-Caumartin et Pont Levallois. 

Ligne 11 : Trafic très fortement perturbé avec 1 train sur 5 uniquement aux heures de pointe le matin (6h30-9h00). Derniers départs des terminus vers 9h.

Lignes fermées : 2, 3B, 5, 6, 7B, 10, 12 et 13

Trams 2, 5, 6, 8 : Trafic normal

Tram 7 : En moyenne 2 tramways sur 3

Tram 3B : Circulation toute la journée avec interruption de 11h à 15h. En moyenne 4 tramways sur 5

Tram 3A : En moyenne 3 tramways sur 4 uniquement entre Pont Garigliano et Porte d’Ivry de 5h30 à 12h00 et de 14h00 à 21h30

Tram 1 : Circulation de 5h30 à 9h30 et de 15h30 à 19h30. En moyenne 1 tramway sur 2 avec une fréquence de 10 min

Bus : 50% du trafic assuré 

16h53 : Le trafic SNCF toujours « fortement perturbé » vendredi

La SNCF prévoit un trafic toujours «fortement perturbé», ce vendredi.

TGV : 1 sur 4

Transilien : 1 sur 4

TER : 4 sur 10

Intercités : 1 train sur 4

16h48 : Près de 400 kilomètres de bouchons en Ile-de-France

A 16h50, il y a 397 kilomètres d’embouteillages en région parisienne, selon le site Sytadin.

16h34 : Ça chauffe à Lille, selon notre journaliste sur place

 

16h29 : CFDT, CFTC et Unsa listent leurs demandes au gouvernement

Les syndicats favorables à un régime universel de retraites ont appelé jeudi le gouvernement à « rouvrir les discussions » sur la réforme en listant leurs demandes pour « un système réellement juste et solidaire ». Dans une déclaration commune, la CFDT, la CFTC, l’Unsa et la Fage (étudiants) estiment que, « malgré des ouvertures et des avancées que nous ne nions pas, certaines annonces du Premier ministre font aujourd’hui obstacle à (la) construction » de la réforme.

Ces organisations, qui appellent à la mobilisation le 17 décembre, rappellent leur opposition à l’introduction d’un « âge d’équilibre », « une mesure d’âge injuste et injustifiée ». « Cette mesure qui impacterait ceux qui partiront à la retraite dès 2022, doit être retirée », affirment-elles.

Par ailleurs, « le gouvernement doit répondre à nos demandes sur des sujets cruciaux pour les travailleurs », ajoutent les quatre organisations. Elles en listent quatre : « la pénibilité, à la hauteur de ce que vivent les travailleurs » ; « les mesures attendues pour les travailleurs des fonctions publiques et des régimes spéciaux », « la retraite progressive » et « le minimum de pension ».

16h11 : A Paris, le cortège se dirige vers République

Selon un journaliste présent sur place, les forces de l’ordre sont en train de se positionner à République, sous les huées.

 

16h : Hôtels, restos, musées…. Quel impact pour les pros du tourisme parisiens ?

Avec les transports paralysés dans Paris, les professionnels du tourisme s’inquiètent des conséquences à venir sur leur activité. Romarik Le Dourneuf vous explique tout juste en dessous.

 

15h49 : Emmanuel Macron veut une « concertation » sur la « proposition » du gouvernement

Emmanuel Macron a souhaité jeudi qu’une « concertation » s’ouvre sur « la proposition » faite la veille par Edouard Philippe sur la réforme des retraites, en refusant d’en dire plus à son arrivée au sommet européen à Bruxelles.

« Je ne ferai aucun commentaire national. Il y a un président qui défend les intérêts français et fait avancer notre agenda européen ici. Il y a un gouvernement qui travaille à Paris, qui a fait une proposition et maintenant il y a une concertation qui doit se faire », a déclaré le président, interrogé par la presse avant le début du sommet.

15h35 : Une enquête ouverte à la RATP après des insultes homophobes de grévistes

Une enquête a été ouverte après la diffusion sur Twitter d’une vidéo prise dans un dépôt de bus de la banlieue parisienne, qui montre des grévistes intimider un chauffeur non-gréviste en l’accablant d’insultes homophobes, a indiqué la RATP, ce jeudi.

Les faits se sont déroulés devant le dépôt de Vitry (Val-de-Marne), mardi vers 07h30, a précisé la compagnie à l’AFP. Sur la vidéo postée mercredi – et supprimée depuis –, on voit un groupe de grévistes, dossard CGT et mégaphone en main, couvrir d’injures homophobes un conducteur de bus non-gréviste, le traitant de « suceur de bites », « sale pédé », « enculé »… Plusieurs personnes s’approchent ensuite du bus, puis le chauffeur baisse sa vitre et les insultes continuent, avant que des membres casqués des forces de l’ordre n’interviennent.

15h27 : A Toulouse, la « salsa de Macron » version revisitée

 

15h14 : Les Républicains dévoilent une contre-réforme

Les Républicains ont dévoilé jeudi leur « contre-projet » de réforme des retraites, en prenant soin de se démarquer de l’exécutif qui a selon eux élaboré « le contraire d’une réforme de droite ». « Le système universel du gouvernement va créer de nombreux perdants » et « des retraités pauvres », a affirmé le président du groupe parlementaire Damien Abad.

Parmi leurs propositions, compilées sur le site préserver-les-retraites.com, l’idée de « repousser l’âge du départ à la retraite d’un trimestre par an pendant 12 ans » jusqu’à 65 ans. Il s’agit de « garantir l’équilibre financier du système » pour permettre « le maintien du niveau de pension pour tous », selon Damien Abad. Autres points : préserver les caisses complémentaires et maintenir les droits familiaux pour les mères de famille et les veuves.

Certaines propositions rejoignent celles du gouvernement : relèvement à 1.000 euros des petites retraites, meilleure prise en compte de la pénibilité… Les députés LR veulent aussi « mettre définitivement fin aux régimes spéciaux » à l’horizon 2032.

15h09 : Notre journaliste à Marseille, Adrien Max, suit la manifestation

Et ce sont les «gilets jaunes» qui prennent la tête du cortège dans la cité phocéenne.

 

15h05 : Des nouvelles du côté de Toulouse

 

14h53 : Erratum de Sibeth Ndiaye

Sur Twitter, Sibeth Ndiaye, la porte-parole du gouvernement a indiqué que ceux qui partiront à la retraite avant l’âge pivot de 64 ans paieront un malus jusqu’à la fin de leur vie. Son rectificatif intervient après avoir annoncé, ce jeudi matin sur France Inter, que ce malus ne vaudrait que jusqu’à 64 ans.

 

14h47 : Edouard Philippe va appeler « dès cet après-midi » les partenaires sociaux pour « reprendre le dialogue »

Edouard Philippe a annoncé jeudi qu’il appellerait les partenaires sociaux « dès cet après-midi » afin de « voir avec eux comment reprendre rapidement le dialogue » sur la réforme des retraites, au lendemain de la présentation du projet du gouvernement.

« J’ai noté ce matin la demande de certains partenaires sociaux et notamment de Laurent Berger qu’une réunion soit organisée à Matignon. Je l’ai dit hier (mercredi) : ma porte est ouverte et ma main est tendue », a insisté le Premier ministre sur Twitter.

 

14h42 : Les bouchons ont repris en Ile-de-France

Il y a actuellement plus de 200 kilomètres de bouchons dans la région parisienne, un chiffre « exceptionnel » pour cette heure-là, selon le site Sytadin.

La circulation à 14h40, selon Sytadin.
La circulation à 14h40, selon Sytadin. - Sytadin

 

14h38 : Le cortège parisien s’est élancé

 

14h30 : A Toulouse, c’est le moment de s’élancer pour les manifestants

Selon notre journaliste présente sur place, Béatrice Colin, la manifestation va s’élancer du quartier Saint-Cyprien à Toulouse. Elle va suivre ça en direct.

 

14h28 : Des coupures de courant à Tourcoing, notamment dans des écoles et des crèches

Selon des propos confiés par la municipalité de Tourcoing à notre journaliste à Lille, Mikael Libert, des agents Enedis en grève ont coupé l’alimentation électrique dans certains secteurs de la ville, privant de chauffage « plusieurs structures accueillant de très jeunes enfants, notamment des crèches, des haltes garderies et des écoles ». La mairie ajoute que les parents ont été contraints de venir chercher leurs enfants « par mesure de sécurité ».

Dans le même secteur, près de Tourcoing, des agents Enedis et GRDF ont plongé dans le noir le centre commercial Promenade de Flandres, à Neuville-en-Ferrain, et Auchan à Roncq, nous fait savoir notre journaliste.

14h23 : A Nantes, les manifestants ont investi un centre commercial

A Nantes, les manifestants occupent le centre commercial Atlantis.

 

14h21 : La manifestation s’élance du côté de Strasbourg

Les manifestants se sont élancés depuis la place de la Bourse à Strasbourg, selon notre journaliste présent sur place.

 

14h05 : La grève favorise les initiatives originales…

Comme ce bus... qui ne roule pas. La centrale de réservation professionnelle Alliance Autocar compte tester un « bus working » mardi, journée de mobilisation contre la réforme des retraites. Il s’agit d’un autocar VIP transformé en espace de travail qui sera positionné devant une gare d’Ile-de-France – pas encore choisie – « afin de permettre aux salariés bloqués (…) de travailler en attendant leur train ». L’expérience pourrait être étendue en cas de succès, et si la grève se prolonge.

13h04 : Les Français partagés sur la grève

Les Français sont partagés à parts égales sur la poursuite de la mobilisation, selon un sondage Elabe pour BFMTV, publié ce jeudi.

Près de 54 % des personnes interrogées approuvent toujours le mouvement social contre la réforme des retraites, tandis que 51 % d’entre elles estiment que la mobilisation doit s’arrêter. Pour 41 % des Français, Emmanuel Macron et le gouvernement sont les premiers responsables du conflit social. 28 % rejettent la responsabilité sur les syndicats et 31 % pensent qu’ils sont aussi responsables l’un que l’autre.

13h : La moitié des PME a subi une perte de chiffre d’affaires, selon la CPME

La moitié des petites et moyennes entreprises ont d’ores et déjà subi une perte de chiffre d’affaires du fait du mouvement de grève contre la réforme des retraites, selon une enquête réalisée par la CPME auprès de ses membres.

Cette perte « dans la plupart des cas ne pourra pas être compensée dans les jours et semaines à venir », dans une période de fêtes de fin d’année pourtant « cruciale » pour de nombreuses entreprises car elle représente « une partie vitale de leur chiffre d’affaires », commente la CPME dans un communiqué.

Près de 80 % des chefs d’entreprise ont constaté au moins un impact du mouvement de grève sur leur entreprise. 49 % ont ainsi subi une perte de chiffre d’affaires par rapport à la même période de l’an dernier, déjà affectée par le mouvement des «gilets jaunes». Ce pourcentage monte à 58 % dans le commerce. Parmi les dirigeants de l’ensemble des PME qui ont répondu, 41 % disent avoir perdu moins de 10 % de chiffre d’affaires, un tiers entre 10 % et 20 %, et 26 % ont perdu plus de 20 %.

12h45 : La manifestation parisienne partira à 14 heures de Nation

A Paris, la manifestation partira à 14 heures, place de la Nation pour arriver à République, vers 18 heures, en empruntant le boulevard Voltaire.

 

12h40 : Carton plein pour les pistes cyclables

Les pistes cyclables de Paris ont connu, ce mardi, « la plus forte fréquentation jamais enregistrée », a annoncé Christophe Najdovski, l’adjoint à la Mairie de Paris en charge des transports, ajoutant que quatre pistes cyclables avaient dépassé les 10.000 passages avec une moyenne de + de 175 % de trafic.

 

12h38 : La situation se tend à Rennes

 

12h37 : Avis aux Lyonnais

Notre journaliste à Lyon fait le point sur ce qui vous attend ce jeudi.

 

12h28 : Pour Jean-Luc Mélenchon, la mobilisation du 17 décembre va être « un événement énorme »

Jean-Luc Mélenchon, le leader de la France insoumise, s’est déplacé à la gare de Lyon à Paris pour soutenir les cheminots grévistes. Pour lui, la mobilisation prévue le 17 décembre prochain va être « un événement énorme ».

« C’est la convergence de la colère et de la détermination. Tout le monde a la même volonté de défendre ce qui est menacé, une certaine façon de vivre. Tous les syndicats y seront, il s’est créé une ambiance unitaire bon enfant », a-t-il ajouté.

12h24 : Un centre commercial privé d’électricité dans le Nord suite à une action syndicale

Un centre commercial de la métropole lilloise a été privé d’électricité jeudi matin et ses commerces contraints de fermer, suite à une action de salariés d’Enedis contre la réforme des retraites, a-t-on appris de sources concordantes.

A partir de 11 heures, « nous avons plongé le centre commercial "Promenade de Flandre" – situé à Neuville-en-Ferrain (Nord) – dans le noir, pour protester contre cette réforme. Environ 300 grévistes participent à l’action », a assuré José Da Silva, représentant de la CGT de Tourcoing. « Nous allons aussi couper l’électricité du supermarché Auchan, à Roncq », à proximité de ce centre commercial, a-t-il annoncé.

Plusieurs magasins ont confirmé que l’électricité était coupée dans l’ensemble du centre commercial. « On n’a pas été mis au courant du tout, tous les commerces sont fermés depuis environ 30 minutes et (…) des camions EDF bloquent le rond-point central », a-t-on indiqué chez Jules, l’un des commerces concernés. « Tous les magasins sont fermés, on attend », a également déploré un salarié de Cultura.

La direction d’Enedis a confirmé que quelque « 1.150 clients » avaient été touchés « dans trois communes » limitrophes : Neuville-en-Ferrain, Roncq et Halluin, « dont le centre commercial et le supermarché Auchan ». « Nos équipes sont déjà sur le terrain pour rétablir au plus vite la coupure et une partie des clients sont déjà réalimentés », a affirmé un porte-parole d’Enedis un peu après 12 heures.

12h14 : Le port du Havre bloqué, mais pas seulement

A Marseille, toutes les portes d’accès au Grand Port Maritime de Marseille étaient bloquées en fin de matinée jeudi, a confirmé la capitainerie du port. « Mais il n’y a aucun impact sur le trafic passagers, aucun impact du côté des bateaux de croisière et quelques retards de manutention seulement du côté du trafic commerce, au terminal conteneurs », insistait-on du côté du port.

« Nous avons laissé sortir les passagers d’un ferry ce matin, mais sinon il n’y a aucune activité, personne ne rentre ni ne sort, et le blocage continuera toute la journée », affirmait par contre Pascal Galéoté, secrétaire général de la CGT du port. Pour le reste de la journée, seul un ferry devrait arriver, d’Algérie, dans l’après-midi. Le seul départ prévu concerne un ferry vers la Corse dans la soirée.

A Rouen, le siège du port était lui aussi bloqué jeudi en fin de matinée, et « quelques coupures ponctuelles de courant » dans la zone portuaire du fait de grévistes Enedis ont été signalées, selon la préfecture.

A La Rochelle, l’activité du Grand port de commerce était également bloquée depuis jeudi matin par une cinquantaine de dockers qui comptaient prolonger le mouvement jusqu’à 20 heures, selon la police. « Aucun camion et aucun train de fret n’entrent ou ne sortent du port », a précisé la communication du port autonome de La Rochelle.

12h07 : Le nombre de grévistes en hausse à la SNCF

Le taux de grévistes à la SNCF s’établit à 17,3 %, selon un communiqué du groupe ferroviaire​, soit en légère hausse par rapport à mercredi (15,5 %).

Dans le détail, 71,6 % des conducteurs sont en grève, 49,3 % des contrôleurs et 20,5 % des aiguilleurs.

11h51 : A Nantes, les manifestants font face aux forces de l’ordre

 

11h31 : Pas d’amélioration en vue dans les transports parisiens

Les grévistes de la RATP ont voté, ce jeudi matin, « la reconduction de la grève jusqu’à mardi, d’autres jusqu’à mercredi », a expliqué Arnaud Moinet, du syndicat La Base – RATP, à nos confrères du Parisien.

11h25 : Pour Boris Vallaud, « il faut remettre tout sur la table »

« La balle est dans le camp du gouvernement » concernant la mobilisation contre la réforme des retraites, a estimé le porte-parole du PS Boris Vallaud, jugeant qu’il faut « remettre tout sur la table » dans le projet gouvernemental. « Il faut continuer à lutter contre ce projet de réforme qui n’est pas un bon projet », a assuré le député des Landes sur Sud Radio, affirmant soutenir « toutes les formes de mobilisations, en espérant que le gouvernement ait la sagesse de donner la possibilité qu’il y soit mis fin vite parce qu’il aura renoncé à ces mesures injustes ».

Après la présentation de la réforme des retraites mercredi par Edouard Philippe devant le CESE, le député estime que le Premier ministre « est droit dans les bottes d’Alain Juppé ». « Il faut remettre tout sur la table » et « avoir en tête des objectifs de préservation de notre modèle et d’amélioration de sa justice et de son efficacité en matière de lutte contre les inégalités », explique le député.

11h11 : Carton plein pour l’interview d’Edouard Philippe au 20 Heures de TF1

6,8 millions de personnes ont regardé l’interview du premier ministre Edouard Philippe au 20 Heures de TF1, mercredi, selon les chiffres de Médiamétrie diffusés ce jeudi.

Ce score a représenté une part d’audience de 28,7 %, et a permis au JT de la chaîne privée de se hisser très largement devant le 20 Heures d’Anne-Sophie Lapix sur France 2, dont Laurent Berger, le secrétaire général de la CFDT, était l’invité. Dans le détail, le JT de Gilles Bouleau sur TF1 a enregistré une part d’audience totale de 27,9 % et 6,6 millions de téléspectateurs, contre 20,4 % et 4,8 millions pour le JT d’Anne-Sophie Lapix sur France 2.

11h05 : Vous n’avez pas acheté vos cadeaux de Noël, comment allez-vous faire avec la grève ?

Notre journaliste Romarik Le Dourneuf a recueilli vos témoignages.

 

11h04 : Les manifestants très motivés à Nantes

Selon notre journaliste sur place à Nantes, les syndicats appellent à amplifier la mobilisation « jusqu’au retrait » de la réforme. En attendant, ils appellent à les suivre pour « envahir le périph ».

 

10h50 : Deux écoles évacuées au Havre en raison de fumées

Deux écoles, Dauphine et Percanville, sont évacuées en raison « d’importantes fumées en centre-ville », a indiqué la police locale sur Twitter. Les fumées viennent du port du Havre, bloqué par les manifestants, comme je vous l’indiquais il y a quelques minutes.

 

10h21 : La circulation revient (un peu) à la normale en Ile-de-France

Pour la première fois depuis le début du mouvement de grève, la circulation est « habituelle », selon Sytadin. A 10h20, il n’y a plus « que » 163 kilomètres de bouchons en région parisienne, un chiffre pile dans la moyenne de cette heure-là habituellement.

La circulation ce jeudi à 10h20.
La circulation ce jeudi à 10h20. - Sytadin

 

10h18 : Le gouvernement temporise avec les partenaires sociaux

Comme Bruno Le Maire et Gilles Le Gendre, Gérald Darmanin, le ministre de l’Action et des Comptes publics a tendu la main aux partenaires sociaux, ce jeudi matin sur Europe 1. "Si les partenaires sociaux se mettent d’accord sur autre chose pour équilibrer le système des retraites, le gouvernement les écoutera", a-t-il affirmé.

 

10h15 : « La question de l’âge d’équilibre n’est pas décidée », assure Gilles Le Gendre

Gilles Le Gendre, patron des députés LREM, a assuré « solennellement » que « la question de l’âge d’équilibre n’est pas décidée » et veut recevoir Laurent Berger, le secrétaire général de la CFDT, pour voir les « ouvertures possibles ». « Tout le monde, depuis hier, fait comme si la question de l’âge d’équilibre à 64 ans avait été décidée et fixée, c’est faux, a lancé sur Cnews le député de Paris. La question de l’âge pivot je le dis solennellement, de l’âge d’équilibre, n’est pas décidée, en aucun cas ! »

Selon lui, « le Premier ministre a dit : je souhaite que les organisations syndicales, en premier lieu la CFDT, puissent s’emparer de la question de l’équilibre du régime des retraites et qu’ils nous fassent des propositions pour que cet équilibre soit assuré dans la durée » et l’âge d’équilibre est « une solution », si les partenaires ne se mettent pas d’accord.

10h13 : La réforme « va coûter très cher », selon Gérard Larcher

La réforme des retraites « va coûter très cher », a mis en garde le président du Sénat Gérard Larcher (LR). « Ça va quand même coûter très cher » car « il va falloir augmenter un certain nombre de traitements, notamment pour les carrières dans la fonction publique », afin que ces salariés « soient traités d’une manière juste », a affirmé Gérard Larcher sur Public Sénat.

« Ceci ne sera pas sans conséquences sur le budget de l’année 2021 », a-t-il ajouté, estimant que « c’est la première réforme des retraites qui va coûter » alors que les précédentes, conduites par la droite et le centre, « avaient plutôt conduit à retrouver des formes d’équilibre ».

10h06 : La situation à Nantes

A Nantes, les manifestants se rejoignent devant le Zénith avant une possible manifestation. Nos journalistes sur place vont suivre attentivement l’évolution de la situation.

 

10h03 : La situation est toujours très compliquée dans le métro parisien

Comme chaque matin depuis le début de la grève, notre journaliste Delphine Bancaud tente de prendre les transports pour vous faire un petit point sur la situation. Et c’est loin d’être évident, ce jeudi matin.

 

9h59 : Le port du Havre bloqué par des manifestants

La zone industrielle et portuaire du Havre est bloquée par « largement plus » d’un millier de personnes réparties sur plusieurs carrefours, selon la police, 5.000 à 6.000 selon la CGT mobilisée contre la réforme des retraites. « On dépasse largement le millier de personnes », a indiqué une source policière.

« On est entre 5.000 et 6.000 personnes sur les huit principaux points de blocages. Il n’y pas du tout d’activité portuaire. Toute la zone industrielle est fermée. On est content. Maintenant, il faut tenir la journée », a de son côté déclaré Sandrine Gérard, secrétaire de l’Union locale CGT du Havre. « Les annonces de notre Premier ministre hier ont augmenté la mobilisation », a-t-elle ajouté. Le Havre est le fief du Premier ministre Edouard Philippe, ex-député-maire de cette ville.

9h55 : La mobilisation des jeunes ne faiblit pas à Lille

A Lille, la mobilisation des lycéens est particulièrement importante, ce jeudi matin, selon notre journaliste sur place, Mikael Libert. Plusieurs établissements sont concernés, comme les Lycées Montebello et Pasteur, devant lesquels des poubelles ont été incendiées.

9h48 : « Des augmentations de rémunération très significatives pour les professeurs », promet Jean-Michel Blanquer

Invité au micro de Franceinfo, le ministre de l’Education nationale, Jean-Michel Blanquer, a promis « des augmentations de rémunération très significatives pour les professeurs », de quelques centaines d’euros « au bout du processus ».

 

9h33 : La raffinerie Pétroinéos à Lavéra à l’arrêt

Selon la CGT majoritaire sur le site, les salariés de la raffinerie Pétroinéos à Lavéra voté l’arrêt des installations, ce jeudi matin, révèlent nos confrères de La Provence. Le site qui fabrique des produits chimiques mais aussi de l’essence, et n’expédie plus aucun carburant depuis jeudi dernier.

L’essence n’est plus expédiée non plus à la raffinerie Total de La Mède. A la raffinerie Esso à Fos, les salariés ont voté la reconduction du mouvement pour aujourd’hui.

9h29 : Une vingtaine de vols annulés au départ de l’aéroport de Toulouse-Blagnac ce jeudi

 

9h24 : « Je ne crois pas que tous les Français soient contre la réforme », estime Sibeth Ndiaye

« Je pense que c’est important de distinguer ce qu’est une organisation syndicale de ce que sont les Français en général. Je ne crois pas qu’on puisse dire, en regardant l’évolution des sondages, que tous les Français, à une très grande majorité, sont contre cette réforme et considère qu’il ne faut pas la réaliser », a déclaré Sibeth Ndiaye, la porte-parole du gouvernement, au micro de France Inter.

C’est « normal d’être angoissé par rapport à la réforme des retraites, pour une simple et bonne raison que de manière générale, quand on vous parle de la retraite, on est angoissé. C’est une période qui n’est pas évidente, parce qu’on bascule dans autre chose. C’est à nous de convaincre et de rassurer », a-t-elle ajouté.

9h22 : De Besancenot à Faure, la gauche (presque) unie

Mercredi soir, le PCF a réuni les partis de gauche et écologistes lors d’un meeting commun à Saint-Denis (Seine-Saint-Denis) pour demander le retrait de la réforme des retraites du gouvernement. Notre journaliste Thibaut Le Gal s’y est rendu. C’est à lire juste en dessous.

 

9h10 : Le gouvernement a franchi « la ligne rouge », estime Laurent Berger

Edouard Philippe a également présenté « une réforme purement paramétrique » qui « veut faire travailler les gens plus longtemps, dès 2022 », a déclaré Laurent Berger, le secrétaire général de la CFDT sur BFMTV, réclamant le « retrait de l’âge pivot ».

Pour Laurent Berger, le gouvernement a franchi « la ligne rouge ». Le leader de la CFDT a donc, de nouveau, appeler ses militants à manifester avec les autres syndicats mardi prochain.

9h06 : Plus aucun dépôt RATP bloqué

La RATP annonce qu’il n’y a plus de centres bus bloqués.

 

08h50: Notre journaliste a réussi à rentrer dans une rame à Gare de Lyon, mais le conducteur a du mal à fermer les portes

Pour beaucoup de Franciliens, c'est encore la galère dans les transports en commun ce jeudi matin.

 

08h47: La ligne 14 fonctionne à Paris... encore faut-il pouvoir monter dedans...

A Gare de Lyon, ça coince

 

08h23: Philippe Martinez, omniprésent, tient-il sa revanche? 

Cette séquence sur la réforme des retraites est cruciale pour la CGT et son leader, Philippe Martinez. C'est Delphine Bancaud qui vous explique tout par ici. 

08h20: 1 bus sur 3 contre 1 sur 2 prévus à Paris

Seul 1/3 des bus roulaient par ailleurs, contre 50% attendus, en raison de 5 blocages matinaux de centres de bus, selon la RATP.

 

08h17: Des bouculades sur le quai de Gare du Nord

BFM dévoile des images de la cohue à la station Gare du Nord sur le RER B. Ce qui fait craindre à certains des dangers pour les Franciliens qui prennent cette ligne bondée. 

 

08h14: Plus de 400 km de bouchons selon Sytadin

Sans surprise, le compteur de Sytadin continue à grimper: 417 km au dernier relevé, à 8h12. Courage aux automobilistes...

 

08h06: Un incident sur le tramway 2

Seulement 1 tram sur 2 sur le T2 et un incident en plus ce matin. Qui vient de se terminer. 

 

07h54: Le Maire assure qu'«il y a de la place pour la négociation»

Invité des 4 vérités, sur France 2, le ministre de l'Economie a assuré: «il y a de la place pour la discussion, pour la négociation, sur la pénibilité, sur les modalités pour parvenir à l'équilibre... » 

07h51: Pas de trève à Noël selon la CGT-Cheminots

Interrogé sur Franceinfo  ce matin, Laurent Brun, secrétaire général de la CGT-Cheminots a rappelé la détermination du syndicat: «pas de trêve pour Noël, sauf si le gouvernement revient à la raison avant ça», prévient-il

 

07h44 : Comment les éditorialistes réagissent ?

« Philippe mobilise Berger » constate Libération à La Une. Laurent Joffrin y salue « le tour de force. Edouard Philippe fait un discours pour tenter d’apaiser le mouvement : il réussit à monter tout le monde contre lui. »

« Le Premier ministre avait prévenu qu’il n’avait pas "d’annonce magique" à formuler. Si, il en avait une : il a changé un drapeau blanc en chiffon rouge", ironise le directeur de la rédaction du quotidien de gauche.

« Droit dans ses bottes ? », s’interroge Guillaume Tabard du Figaro qui estime que le Premier ministre « perdra peut-être les derniers soutiens venus de la gauche » mais « gardera plus sûrement les soutiens plus récents venus de la droite ».

Cécile Cornudet des Echos pense également qu'« Emmanuel Macron (…) ne veut pas prendre le risque de perdre son dernier socle, celui des électeurs de droite ». « S’il cale sur son ambition, ils le quitteront. S’il abîme ce qui lui reste d’image positive, une alternative pourra renaître entre lui et Le Pen », analyse-t-elle en trouvant ce pari « très risqué socialement ».

07h40: Les femmes, vraiment gagnantes de cette réforme? 

Les femmes seront-elles « les grandes gagnantes » du nouveau système, comme l’affirme Edouard Philippe ? Delphine Bancaud vous explique tout par ici.  

 

07h33: Quelques exemples pour mieux comprendre

Et ça changerait quoi pour vous cette réforme des retraites. Nicolas Raffin prend quelques exemples pour rendre plus concrètes ces annonces. A lire par ici. 

07h31: Revenons sur les annonces mercredi d'Edouard Philippe

Pour retrouver les principales annonces sur la réforme des retraites c'est par ici. 

07h27: C'est déjà très coincé dans les transports

Ce Twittos envoie une vidéo de Gare du Nord un poil chargée....

 

07h24: 313 km de bouchons en Ile-de-France

Selon Sytadin, déjà plus de 300 km de bouchons à 7h25. 

 

07h19: Des manifestations prévues aujourd'hui à Paris, Nantes, Rennes...

Si la prochaine grande manifestation est prévue pour mardi 17 (journée de mobilisation prévue de longue date à l'hôpital public), des manifestations sont également prévues ce jeudi dans plusieurs villes, notamment Paris (départ 14h, de Nation à République ou gare du Nord), à Nantes (à 10h), Rennes...

07h17: Et côté SNCF? 

1 TGV sur 4, 4 TER sur 10, 1 Transilien sur 4... 

07h14: Quelles perturbations sur la RATP? 

Toujours 10 lignes de métro fermées, seulement un bus sur deux, 1 RER A sur 2 et 1 RER B sur 3...

 

07h08: Après les annonces, un front syndical élargi

Fin des régimes spéciaux, «âge d'équilibre» à 64 ans, entrée dans le système à partir de la génération née en 1975... Edouard Philippe a détaillé mercredi le contenu du futur «système universel de retraite» par points, assurant que «tout le monde serait gagnant» avec cette réforme.

Mais sitôt le plan dévoilé, la fronde syndicale s'est élargie. La «ligne rouge est franchie», a tonné le secrétaire général de la CFDT Laurent Berger, premier soutien d'un système universel par points mais hostile à un allongement de la durée de cotisation via la mise en place d'un «âge d'équilibre».

07h05: 8e jour de grève

La mobilisation contre la réforme des retraites entre jeudi dans sa deuxième semaine et pourrait s'amplifier, au lendemain de la présentation du projet par le Premier ministre qui, loin d'apaiser la colère, a fait basculer les syndicats réformistes dans le camp des opposants.