Grève du 10 décembre à Perpignan : La CGT revendique une coupure d’électricité qui a touché 5.000 foyers

MOBILISATION Une partie du centre-ville a été volontairement privée d’électricité par le syndicat, notamment les administrations mais aussi 5.000 foyers de particuliers

J.D. avec AFP

— 

CGT (illustration).
CGT (illustration). — M.Libert / 20 Minutes (Archives)

La CGT a revendiqué une coupure d’électricité qui a touché mardi le centre-ville de Perpignan et le marché de fruits et légumes Saint-Charles. Cette coupure avait pour but « de défendre le régime des retraites des salariés d’EDF-GDF », explique Xavier Charreyron, secrétaire départemental CGT-Energie, à l’AFP.

Le rétablissement du courant a été retardé par la grève contre la réforme des retraites. Notamment l’occupation du site d’Enedis, qui a empêché l’intervention des équipes d’astreinte. L’entreprise avait évoqué dans un communiqué « un probable acte de malveillance » qui avait touché 5.000 foyers.

Pour défendre la retraite à 57 ans

« On s’excuse auprès des particuliers. Mais on défend un régime spécifique, historique, qui concerne les agents d’astreinte qui peuvent revendiquer un départ à la retraite dès lors qu’ils cumulent 15 ans minimum d’astreinte », explique Xavier Charreyron pour justifier cette coupure.

« Ces agents peuvent partir cinq ans plus tôt (soit à 57 ans), mais ils travaillent dans des conditions difficiles, qu’il pleuve, qu’il neige et sont d’astreinte pendant une semaine ».