Marseille : Emmaüs écope d'une amende de 4285 euros pour « affichage incivique et irrégulier »

AFFICHES La mairie de Marseille a infligé une amende de 4.285 euros contre Emmaüs pour « affichage irrégulier ». Une sanction politique, selon le responsable local d’Emmaüs

Mathilde Ceilles

— 

Marseille le 30 MARS 2016 LA nouvelle boutique Emmaüs
Marseille le 30 MARS 2016 LA nouvelle boutique Emmaüs — Amandine Rancoule / 20 Minutes

« Merci pour le cadeau de Noël ! » Cette semaine, la communauté Emmaüs de la Pointe Rouge, dans les quartiers Sud de Marseille, a reçu une drôle de surprise. Par courrier recommandé, l’adjointe au maire en charge des emplacements Marie-Louise Lota indique à la structure lui avoir infligé une amende de 4.832 euros pour « affichage incivique et irrégulier ».

La municipalité reproche à la communauté dans ce courrier le fait d’avoir placardé « 279 affiches irrégulières relatives à leur activité «. « Quand on interpelle, on a forcément des retours, estime Kamel Fassatoui responsable d’Emmaus Pointe Rouge. On nous reproche des affiches sur les Etats généraux de Marseille, organisés après l’effondrement de la rue d’Aubagne et qui dénonçaient les manquements de cette municipalité. C’est une sanction, une punition d’avoir mis en avant la mauvaise gestion de cette mairie. On nous fait payer cette liberté de parole. »

Une amende injustifiée ? 

Une amende de plus injustifiée puisque dénuée de toute preuve ou de faits, selon Kamel Fassatoui. Ce dernier affirme auprès de 20 Minutes refuser de payer l’amende, et n’exclut pas de poursuivre Marie-Louise Lota devant la justice pour diffamation. 

« Les agents assermentés municipaux ont constaté, en juin dernier, il y a 6 mois, la présence irrégulière de 279 affiches de cette association, justifie la mairie dans un communiqué. La procédure habituelle de mise en demeure a donc été engagée par la Ville. L'association disposait alors de deux mois pour justifier cet affichage. Mais la Ville de Marseille n'a eu aucun retour.»  Et de promettre de reverser le montant de cette amende « à une association caritative ».