Rennes : A la fête foraine, le Bomber Maxxx ne veut plus revivre le coup de la panne

SECURITE Huit personnes avaient passé la nuit du Réveillon coincées dans le manège à 52 mètres de haut l’an dernier

Jérôme Gicquel

— 

Les manèges de la fête foraine de Rennes, ici le 8 décembre 2019.
Les manèges de la fête foraine de Rennes, ici le 8 décembre 2019. — C. Allain / 20 Minutes
  • La fête foraine de Rennes débute ce samedi avec comme attraction phare le Bomber Maxxx.
  • Suite à une panne mécanique, huit personnes étaient restées coincées dans la nacelle du manège à 52 mètres de haut la nuit du Réveillon 2019.
  • Pour qu’une telle mésaventure ne se reproduise pas, l’exploitant a installé une grande échelle sur le mât afin de faciliter l’intervention des pompiers.

Un réveillon du Nouvel An coincé dans un manège à sensation à 52 mètres de haut. Voilà l’incroyable mésaventure vécue l’an dernier par huit personnes, dont cinq adolescents âgés de 13 à 17 ans, à la fête foraine de Rennes. Il était environ 20h30 le 31 décembre quand le Bomber Maxxx s’est soudainement stoppé à la perpendiculaire, victime d’une panne mécanique. « Une dent a cassé sur un pignon du manège et tout s’est bloqué, même le système de secours », raconte Alexandre Thinel, le propriétaire du manège.

Rapidement sur place, les pompiers ont alors déployé la grande échelle, pensant ensuite escalader les 22 mètres restants pour rejoindre les passagers dans la nacelle et les faire descendre en rappel. Mais l’exercice s’est rapidement révélé trop périlleux. « Il n’y avait pas de point d’ancrage fixe sur le bras du manège pour sécuriser l’ascension », indique le commandant Walter Pascual, chef du Grimp (Groupement de reconnaissance et d’intervention en milieu périlleux).

La décision a alors été prise de faire intervenir l’hélicoptère Dragon 50 de la Sécurité civile, basé à Granville (Manche). Très délicate, l’opération de sauvetage des passagers a duré plus de six heures. « On n’avait encore jamais été confronté à ce type de situation sur un manège », souligne le chef du Grimp.

Une grande échelle installée derrière le mât du manège

L’incident, qui s’est fort heureusement bien terminé, a tout de même conduit la ville de Rennes à revoir ses exigences sur la sécurité des attractions de la fête foraine, qui débute ce samedi sur l’esplanade Charles-de-Gaulle. En plus du traditionnel dossier de conformité, elle exige désormais que les manèges de grande hauteur (plus de 30 mètres, la hauteur maximale de l’échelle des pompiers) soient équipés d’un système spécifique pour permettre l’évacuation des personnes en cas de problème. « Même si un incident comme l’an dernier reste exceptionnel, on veut rassurer les utilisateurs », indique Cyrille Morel, l’élu chargé de la sécurité des événements.

De retour à Rennes, après avoir été immobilisé deux mois et demi pour subir des réparations, le Bomber Maxxx s’est donc doté d’une échelle gigantesque installée derrière son mât. « C’est un investissement considérable, de l’ordre de 20.000 euros, qui ne servira peut-être jamais, enfin je l’espère », souligne l’exploitant du manège. « Mais la sécurité des passagers passe avant tout », assure-t-il.

Jeudi matin, les pompiers du Grimp ont d’ailleurs eu l’occasion de tester l’équipement lors d’un exercice, condition préalable avant l’ouverture du manège au public. Un test concluant puisqu’ils n’ont mis qu’une quinzaine de minutes pour rejoindre le sommet du manège.