Grève du 6 décembre : Edouard Philippe présentera « l’intégralité du projet du gouvernement » mercredi à 12 heures

MOBILISATION Revivez la seconde journée de mobilisation contre la réforme des retraites et ses perturbations

R. G.-V, JL.D, M.A

— 

Manifestation du 5 décembre
Manifestation du 5 décembre — Thibault Camus/AP/SIPA

L’ESSENTIEL

  • La mobilisation interprofessionnelle de jeudi a réuni dans la rue 806.000 manifestants selon l’Intérieur et 1,5 million pour la CGT.
  • Plusieurs syndicats ont annoncé leur intention de poursuivre la grève ce vendredi, notamment dans le secteur des transports (SNCF, avions, RATP), mais également chez les professeurs, ou d’autres secteurs de la fonction publique.
  • Vendredi, selon les prévisions, 90 % des TGV seront annulés, comme 30 % des vols intérieurs d’Air France : En Ile-de-France, dix lignes de métro restent fermées et aucun RER A n’est à prévoir.

 

LA VIDEO

A LIRE AUSSI

 

20h50 : C’est l’heure pour nous de se quitter !

Nous fermons ce live pour aujourd’hui. La rédaction de 20 Minutes suivra la journée de mobilisation de samedi, dès 8 heures. Merci de nous avoir suivis, à demain !

18h46 : Bon courage aux automobilistes !

Si vous circulez en voiture en Ile-de-France, il va falloir prendre votre mal en patience. Près de 600 km de bouchons cumulés, le double de la moyenne habituelle, ont été enregistrés, ce vendredi sur les routes de Paris et de sa région.

Vers 18 heures, le site d’information routière Sytadin recensait quelque 580 km d’embouteillages, un chiffre bien au-delà des valeurs considérées comme « exceptionnelles » pour cette heure de pointe, soit 450 km.

18h13 : Pour Mélenchon, le gouvernement « vacille »

Le chef de file de La France Insoumise Jean-Luc Mélenchon a estimé vendredi que le gouvernement « vacillait », après l’allocution du Premier ministre sur le projet de réforme des retraites qui a mis des centaines de milliers de personnes dans la rue jeudi.

« Nous avons déjà obtenu le fait qu’il vacille, sinon il n’aurait pas pris la parole aujourd’hui pour annoncer un calendrier qu’on connaît déjà », a déclaré le député LFI de Marseille, lors d’un point presse organisé après la déclaration du Premier ministre. En milieu d’après-midi, Edouard Philippe a indiqué qu’il présenterait mercredi « l’intégralité du projet du gouvernement » de réforme des retraites.

18h11 : Une enquête judiciaire ouverte après la diffusion d’une vidéo de violences policières présumées

Une enquête judiciaire a été ouverte après la diffusion d’une vidéo montrant une personne au sol frappée par deux policiers, jeudi lors de la manifestation parisienne, et confiée à l’IGPN, a annoncé le parquet de Paris.

Cette vidéo d’un photo-reporter indépendant a été mise en ligne jeudi soir après avoir été filmée boulevard de Magenta, non loin de la place de la République. Elle montre une personne qui reçoit des coups de pied et de matraques de deux membres des forces de l’ordre, alors qu’elle se trouve au sol. Les policiers partent ensuite sans procéder à son arrestation.

18h05 : On vous a concocté le récap' des prévisions trafic

L’excellent Jean-Loup Delmas me cède la place (pas de panique, il reviendra dès demain pour vous informer). En attendant, on vous a préparé le récap' des prévisions de trafic pour ce week-end. C’est à lire juste ici.

 

17 h 25 : La RATP entretient le flou pour ce week-end

Bonne nouvelle pour les amoureux du samedi après-midi ou les amateurs de gueule de bois le dimanche, la RATP concentrera ses efforts le samedi après-midi mais prévoit un dimanche extrêmement difficile.

 

16 h 45 : A Paris, ca bouchonne encore

 

16 h 30 : week-end toujours compliqué au niveau ferroviaire

 

  • TGV : 1 train sur 6
  • Intercités : 1 train sur 10
  • TER : 1 trajet sur 10 samedi et 2 sur 10 dimanche, en bus principalement.
  • Transiliens : 15 % du trafic assuré.

16 h 15 : Fin de l’allocution du Premier ministre

16 h 10 : « Je présenterai les détails de la réforme des retraites mercredi »

16 h 05 : « Nous avons fait le choix du dialogue social. Le dialogue social c’est respecter le calendrier que nous avons fixé »

16 h 00 : « Nous nous engageons à ce que les pensions des enseignants ne baissent pas. »

« Il ne serait pas juste de changer les règles en cours de vie. Les transitions de la reforme des retraites seront progressives », déclare Edouard Philippe

« La mise en place d’un système universel nécessite la fin des régimes spéciaux »

« La réforme des retraites mérite un débat de fond auquel nos concitoyens sont prêts. Ils savent que certains régimes spéciaux doivent disparaître. Ils savent qu’ils vont devoir travailler plus longtemps ».

16 h 00 : « Ma logique n’est pas celle de la confrontation »

15h55 : Edouard Philippe prend la parole

« Aujourd’hui encore la grève est importante moins puissante à l’éducation nationale mais elle reste importante. »

15 h 40 : Le trafic aérien normal samedi

La DGAC, Direction générale de l'aviation civile, indique que des perturbations et des retards sont possibles.

15 h 35 : Edouard Philippe en retard

Comme on pouvait s’y attendre…

15 h 15 : A Marseille, un trafic perturbé

4 TER circulent ce vendredi entre Marseille et Avignon, et 10 assurent la liaison Marseille-Aubagne-Toulon. Aucune circulation n’est en revanche assurée en direction de Montpellier et Nice. Les autres dessertes régionales sont assurées de façon restreinte par autocar.

A l’aéroport Marseille Provence, une trentaine de vols départ et arrivée sont supprimés suite à un mouvement des aiguilleurs du ciel. Une centaine de vols sont quant à eux assurés.

15 h 10 : Alors que l'allocution d'Edouard Philippe se prepare
 

 

14 h 55 : Un lycéen blessé par la police ce matin par un tir de LBD

L'intervention policière sur un lycée s'est déroulé sans sommation annonce France 3

14 h 25 : Une enquête judiciaire ouverte à Paris sur une personne frappée au sol par des policiers jeudi
Une enquête judiciaire a été ouverte après la diffusion d’une vidéo montrant une personne au sol frappée par deux policiers, jeudi lors de la manifestation parisienne contre la réforme des retraites, selon le parquet de Paris.

Cette vidéo d’un photoreporter indépendant a été mise en ligne jeudi soir après avoir été filmée boulevard de Magenta, non loin de la place de la République. Elle montre une personne qui reçoit des coups de pied et de matraques de deux membres des forces de l’ordre, alors qu’elle se trouve au sol. Les policiers partent ensuite sans procéder à son arrestation.

L’enquête, ouverte pour « violences par personnes dépositaires de l’autorité publique », a été confiée à l’Inspection générale de la police nationale (IGPN), a précisé le parquet, confirmant une information de Libération.

14 h 10 : Edouard Philippe s’exprimera à 15 h 30 pour « faire un point sur la mobilisation sociale »​

14 h 05 : Un barrage forcé à Cherbourg

L'individu a été interpellé par la police

 

13h21 : 30 % d’activité en moins jeudi chez certains commerçants

La journée de grève et de manifestations de jeudi a entraîné « 30 % de baisse d’activité en moyenne dans les magasins », selon une fédération de commerçants, qui a fait part vendredi de ses « vives inquiétudes » si le mouvement devait perdurer.

13h09 : Les professeurs ont repris le chemin de l’école

Très mobilisés jeudi, les enseignants ont majoritairement retrouvé leurs élèves, ce vendredi. Le taux de grévistes est de 4,55 % dans le primaire et de 5,42 % dans le secondaire (collèges et lycées), selon un communiqué du ministère.

Les professeurs devraient se joindre à la nouvelle journée d’actions prévue mardi.

13h04 : Les policiers veulent poursuivre la mobilisation

Deux syndicats de policiers, Alliance et Unsa Police, ont appelé leurs troupes « à continuer le service minimum » et « à se tenir prêts à toutes autres actions » pour défendre leur régime spécifique de retraite.

Jeudi, des policiers ont manifesté leur mécontentement avec notamment des actions de fermeture symbolique de commissariats, une grève des PV et du zèle lors des contrôles dans les aéroports.

12 h 55 : Près d’un tiers des cheminots et 87,2 % des conducteurs en grève vendredi

Le taux de grévistes mesuré ce vendredi à la SNCF est de 31,8% en moyenne, en recul par rapport à jeudi, avec toutefois une mobilisation plus prononcée des conducteurs et contrôleurs contre la réforme des retraites, a annoncé la direction du groupe ferroviaire.


Parmi les conducteurs, 87,2% étaient en grève vendredi matin, contre 85,7% la veille, tandis que 80% des contrôleurs (contre 73,3%) et 45,3% (contre 57%) des aiguilleurs ont répondu à l'appel à poursuivre le mouvement. Jeudi, le taux de grévistes moyen communiqué par la direction était de 55,6%.

12 h 50 : 91 personnes en garde à vue à Paris jeudi

18 ont été déférées au parquet. Ce matin, 54 gardes à vue se poursuivaient. Chiffres du Parquet de Paris.

12 h 30 : Votre avis sur le sujet
On rappelle en passant que ces sondages n'ont aucune valeur hein


 

 

12 h 15 : La CFE-CGC ne partage pas l'appel à la grève

Comme annoncé précédemment, le syndicat des cadres se desolidarise de l'intersyndicale. Il demande neanmoins au gouvernement dd communiquer au plus vite pour "ne pas laisser dans l'attente plus d'un million de salariés"

12 h 05 : La FSU soutient tous les mouvements de grève

« On soutient tous les mouvements qui existent et on appelle à une nouvelle journée de grève et de manifestations mardi », estime Bernadette Groison, secrétaire générale FSU.

11 h 50 : « un nouveau temps fort interprofessionnel mardi » annonce la CGT à la fin de l’intersyndicale

« Les salariés ont marqué un point. Il s’agit de retirer le projet de réforme universel par point et d’ouvrir des négociations pour améliorer le système actuel », déclare Catherine Perret, secrétaire confédérale de la CGT.

11 h 35 : La CFE-CGC, le syndicat des cadres, ne partage pas le futur communiqué de l’intersyndicale

Le syndicat des cadres avait surpris son monde en annonçant qu’il s’associait au mouvement de grève de jeudi. Retour a la normale pour le syndicat qui a déclaré ne pas s’associer au futur communiqué et attend la réponse du gouvernement.

 

11 h 25 : Alexis Corbière dénonce la « posture » d'« autorité » du gouvernement
 

Le député LFI Alexis Corbière a souhaité ce vendredi une poursuite de la mobilisation contre la réforme des retraites tout en estimant que le gouvernement ne lâchera rien pour afficher une « posture » d'« autorité » vis-à-vis des électeurs de droite.

Interrogé sur Public Sénat pour savoir si un référendum pourrait constituer une porte de sortie en cas de situation complètement bloquée, il a considéré que « ça peut être une issue, à condition que la question soit bien posée », car si elle est de savoir « s’il faut une réforme des retraites, je dis oui, tout le monde dit oui », a-t-il remarqué.

« Battons le fer tant qu’il est chaud », a-t-il exhorté après le « grand succès » de la journée de manifestations de jeudi, « utilisons » le droit de manifester, « ce contre-pouvoir citoyen qui dit "Emmanuel Macron vous n’avez pas été élu en nous disant je vais baisser les pensions et je vais rallonger l’âge de la retraite" ».

Pour lui, « à ce stade, il n’y a pas de compromis possible avec les deux bases sur lesquelles a travaillé Jean-Paul Delevoye », le haut-commissaire chargé de la réforme, à savoir un calcul des pensions sur la totalité de la carrière qui fera « baisser les pensions » et un allongement de la durée de cotisations.

11 h 10 : petit sondage
 

 

10 h 55 : Stations plei​nes pour le Velib

Terrible désaveu pour le vélo libre service et pour mon rêve de voir Paris devenir la nouvelle Copenhague.

 

10 h 45 : Philippe Martinez veut que l’exécutif remette « les compteurs à zéro »

Philippe Martinez, le secrétaire général de la CGT, a plaidé ce vendredi pour que l’exécutif remette « les compteurs à zéro » en retirant son projet de système « universel » de retraite par points, « qui va accroître la pauvreté dans le pays ».

Edouard Philippe « devrait intervenir pour dire "on a entendu la colère de ce pays, on remet les compteurs à zéro, on retire notre projet", et on retravaille. En France nous avons le meilleur système de retraite au monde », a estimé le leader sur LCI. « Il faut retirer ce texte qui va individualiser le système de retraite, qui va accroître la pauvreté dans ce pays », a-t-il ajouté.

« Si on veut réduire les inégalités de pension entre les femmes et les hommes il ne faut pas changer le système de retraite, il faut les payer comme les hommes pendant qu’elles travaillent, il faut supprimer l’écart de salaire entre femmes et hommes », a plaidé le secrétaire général.

« Si on veut prendre en compte la précarité y compris pour les femmes qui subissent le temps partiel pour 80 % d’entre elles, prenons les 10 meilleures années de (cotisation) », a-t-il ajouté, soulignant que « le système actuel est bon et qu’il faut l’améliorer ».

10 h 40 : « La balle est dans le camp d’Édouard Philippe et d’Emmanuel Macron », déclare la CGT

Catherine Perret, secrétaire confédérale de la confédération syndicale, a estimé sur France Info qu’il fallait que l’exécutif « parle rapidement et pas attendre trois ou quatre jours » car « nous ne souhaitons pas prolonger la grève pendant des jours et des jours, y compris les salariés qui sont mobilisés. Très clairement, la balle est dans le camp d’Édouard Philippe et d’Emmanuel Macron »

10 h 30 : Pour l’étranger, Macron ciblé

Après avoir tenu ce live d’une main de cheffe, Rachel vous raconte comment cette grève est vue depuis l’étranger. C’est à lire ici :

 

10 h 25 : A Lille, 10 vols annulés

19 vols au départ et à l’arrivée de Lille ont été annulés par les compagnies aériennes Air France, Ryanair et Volotea rapporte notre journaliste sur place Mikaël Libert.

10 h 20 : A Paris, 70 % des écoles ouvertes

C’est ce qu’a assuré Emmanuel Grégoire, premier adjoint à la Mairie de Paris, sur France Bleu Paris. Jean-Michel Blanquer a lui déclaré qu’il y avait ce vendredi moins de 10 % de grévistes chez les enseignants. Ils étaient 51,15 % dans le primaire et 42,32 % dans le secondaire au premier jour de la grève ce jeudi.

10 h 10 : Philippe Martinez appelle à une grève dans « toutes les entreprises »

Invité sur LCI ce vendredi matin, Philippe Martinez, le secrétaire general de la CGT, a appelé à généraliser les grèves « dans toutes les entreprises », estimant que le nombre de grévistes devait encore augmenter « si on veut peser sur les décisions ».

 

10 h 00 : A Marseille et Lyon, tout roule pour le métro

Une problématique que ne connaissent pas les deux grandes villes françaises, où les métros roulent normalement. Par contre, ce sont les bus qui sont perturbés par la grève dans les deux agglomérations. On ne peut pas tout avoir.

9 h 50 : La fin du trafic se prépare déjà pour les lignes de métros parisiennes

Si la ligne 1 et la 14, automatiques, fonctionnent toute la journée, certaines lignes comme la 3, la 4, la 7, la 8 et la 9 fonctionnent qu’en heures de pointe. Elles fermeront donc à 10 heures pour rouvrir vers 16 h 30

9 h 40 : A Toulouse, une grève massive dans les lycées et les collèges :

 

9 h 30 : L’image « rigolote » du jour

A la Gare de Lyon, le nombre de train du jour est si faible que les trains du lendemain sont affichés.

 

9 h 20 : « L’ensemble » des partenaires sociaux reçus lundi précise Gabriel Attal sr Franceinfo

Le secrétaire d’Etat auprès du ministre de l’Education nationale et de la Jeunesse Gabriel Attal a précisé : « Le Premier ministre fera des annonces dans la foulée de Jean-Paul Delevoye pour annoncer quelle sera l’architecture du projet de loi. »

9 h 10 : Et vous cette grève, elle se passe comment ?



 

 

9 h 00 : La direction de la rédaction de 20 Minutes m’appelle vers d’autres fonctions pour le reste de la journée. Je passe les rênes de ce live à mon collègue Jean-Loup. L’épicentre de ce fil bascule donc du 20e arrondissement de Paris au 9e arrondissement. Oui puisque, grève oblige, on est en télétravail.

8 h 54 : La gare du Nord est un peu moins vide qu’hier…

Mais on est très loin d’une affluence normal dans cette gare qui voit passer 700.000 personnes par jour en temps normal. C'est la plus grande gare d'Europe, rien que ça. 

 

8 h 47 : Yves Veyrier veut faire complètement reculer le gouvernement

L’objectif c’est l’abandon de la retraite par point, point barre. Le secrétaire général de Force ouvrière l’a dit ce matin sur France Inter.

 

8 h 39 : Agnès Buzyn et Jean-Paul Delevoye recevront les partenaires sociaux lundi

Ce n’est pas une nouveauté, nous serons déjà au 5e jour de grève à ce moment-là.

8 h 38 : Agnès Buzyn compatissante mais pas de changement de calendrier

La ministre de la Santé et des solidarités, Agnès Buzyn, était sur Europe 1, ce matin.

 

7 h 33 : Une situation exceptionnelle sur les routes, mais loin d’être record

350 kilomètres de bouchons sont enregistrés actuellement sur les routes d’Ile-de-France en raison de la paralysie des transports en commun liée à la mobilisation contre la réforme des retraites, selon le site d’information routière Sytadin (dépendant de la Direction des routes Ile-de-France, la DiRIF).

Selon les courbes statistiques, cette situation est au-delà du niveau qualifié d'« exceptionnel » par Sytadin. Habituellement, la moyenne enregistrée se situe aux environs de 200 km de ralentissements. Hier, au premier jour de la contestation et des perturbations, le trafic routier était resté très calme autour de Paris. Légèrement au-dessus de la moyenne avant 07 h 00, il avait ensuite chuté à des niveaux très faibles pour flirter toute la matinée avec une petite vingtaine de kilomètres de bouchons seulement.

On est néanmoins loin des records. Hors événement extérieur (intempéries, grèves, manifestation, etc.), le record remonte au 8 octobre 2019 avec 628 km d’embouteillages comptabilisés peu après 09 h 00.

 

8 h 27 : Mais 20 Minutes est dans les bacs aujourd’hui, aussi

Avec sa une sur le mouvement social, aussi. Nous faisons un focus sur le cas des enseignants aujourd’hui. (Si vous ne prenez pas le métro vous trouverez votre journal préféré en PDF ici même)

 

8 h 23 : « Révolte contre Macron »

Nouvelle petite escapade à l’étranger avec la une, ce matin, de Die Welt, en Allemagne.

 

8 h 19 : Le député européen RN Jordan Bardella était, lui, sur RTL

 

8 h 13 : Corbière satisfait

Sur Public Sénat, le député France insoumise de Seine-Saint-Denis, Alexis Corbières, se félicite de la mobilisation d’hier.

 

8 h 08 : Tout va très bien

Le directeur général de la Police nationale, Eric Morvan, était sur France Inter ce matin. Il y affirme que tout s’est bien passé hier dans les manifestations hier. Si on en croit l’expérience de trois journalistes, racontée plus tôt dans ce live, il est néanmoins permis d’émettre des doutes.

David Dufresne, le journaliste qui publie depuis le début du mouvement des « gilets jaunes » des vidéos des violences policières en a publié de nouvelle hier. On ne les publiera pas ici, car elles sont assez violentes. Mais si vous insistez, vous les trouverez sur son compte Twitter.

8 h 02 : La grève à la une à l’étranger

Comme par exemple The Guardian, le journal de centre gauche britannique. Le mouvement d’hier y est qualifié « plus importante grève du secteur public depuis des décennies ».

 

7 h 54 : 321 kilomètres de bouchons actuellement en Ile-de-France

C’est beaucoup, d’après Sytadin (la direction des routes de la région). Hier, il semble que bien des travailleurs et travailleuses avaient pris leurs dispositions pour éviter d’aller travailler (en télétravaillant ou en posant une journée). A tel point que le trafic était plutôt fluide sur les routes jeudi matin. Mais peut-être pas aujourd’hui. Reste à voir la situation dans les gares, très tranquille hier.

7 h 49 : Des détails sur le trafic aujourd’hui à la RATP

 

7 h 45 : A la SNCF, le trafic est aussi faible (ou presque) que jeudi

A la SNCF, la direction anticipe 90 % de TGV et 70 % de TER annulés ce vendredi. Le taux de grévistes au sein de la compagnie ferroviaire a atteint 55,6 % jeudi, du jamais vu depuis 2007. Même le mouvement contre la réforme du statut des cheminots, en 2018, n’avait pas mobilisé autant, malgré sa durée.

7 h 41 : Grève dans les airs

La compagnie aérienne Air France a annoncé l’annulation de 30 % de ses vols intérieurs et de près de 10 % de ses vols moyen-courriers vendredi, EasyJet, Transavia et Ryanair supprimant également des vols, en raison du mouvement de grève contre la réforme des retraites en France. La compagnie britannique EasyJet a de son côté fait état de 210 vols annulés vendredi, dans un communiqué qui ajoute que "des retards sont également à prévoir". Idem pour Ryanair, sans qu’on ait les chiffres.

Transavia France, interrogée par l’AFP, a pour sa part fait savoir que "20 % des vols prévus vendredi" étaient annulés, soit 10 vols, en cette période de saison basse pour elle. La Direction générale de l’aviation civile (DGAC) avait demandé un peu plus tôt aux compagnies aériennes de réduire de 20 % leur programme de vols pour vendredi, comme jeudi déjà, pour les aéroports de Paris-Charles-de-Gaulle, Paris-Orly, Beauvais, Lyon, Marseille, Toulouse et Bordeaux, alors que deux de ses syndicats de contrôleurs et contrôleuses appellent à la grève contre la réforme des retraites.

7 h 36 : Trois journalistes blessés hier dans la manifestation parisienne

Trois journalistes ont été blessés jeudi à Paris par des tirs lors de la manifestation contre les violences policières, ont indiqué plusieurs sources Le correspondant de l’agence turque Anadolu, Mustafa Yalgin, a été blessé « par une grenade lacrymogène lancée par la police française » pendant la manifestation parisienne, a indiqué Anadolu sur son site. Le journaliste a été transporté à l’hôpital sur une civière, peut-on voir sur des images diffusées par le média turc.

Le journaliste militant Taha Bouhafs a également été blessé au genou « par un tir sur la place de la République », a-t-il indiqué sur Twitter, images à l’appui. Taha Bouhafs s’était fait interpeller en juin alors qu’il couvrait une manifestation, s’attirant le soutien de la profession. Une vingtaine de journalistes avait pris part plus tôt à une courte action, organisée par son collectif « Reporters en colère », pour dénoncer les « violences policières » contre les journalistes. Le journaliste Gaspard Glanz a également été blessé jeudi aux jambes, par « cinq éclats de grenade désencerclante », a-t-il indiqué sur Twitter en fin d’après-midi. Son téléphone et un de ses appareils photo ont été endommagés.

 

7 h 32 : Il n’y a pas qu’à Paris que la grève se poursuit

A Poitiers aussi, les bus ne passeront pas aujourd’hui, semble-t-il.

 

7 h 27 : Polémique à Paris

Avant que cette liaison soit officialisée dans la nuit, le secrétaire d’Etat aux Transports Jean-Baptiste Djebbari a accusé hier la maire PS de Paris, Anne Hidalgo, de s’opposer à ce que des « cars Macron » puissent faire du cabotage dans la capitale pendant la grève des transports publics, ce qu’a réfuté la mairie. « Que le ministre précise sa demande et nous verrons avec la préfecture de police ce qu’il est possible de faire », a assuré Emmanuel Grégoire, premier adjoint à la maire de Paris, dénonçant une « forme d’instrumentalisation » et une « manœuvre de diversion » de la part du gouvernement. La passe d’arme a duré une partie de la journée.

7 h 19 : Flixbus à la rescousse

Le ministre des Transports, Jean-Baptiste Djebbari, a annoncé que la compagnie privée allemande allait offrir, gratuitement, des trajets à l’intérieur de l’Ile-de-France. D’Aulnay, en Seine-Saint-Denis, à Massy, dans l’Essonne, via la gare routière de Bercy, dans l’est de Paris. Huit liaisons sont prévues dans la journée et dans les deux sens, d’après l’entourage du ministre.

7 h 08 : Rappel

Hier, la première journée de contestation de la réforme des retraites a été un franc succès, reconnue comme tel aussi bien par les syndicats que par la plupart des observateurs et observatrices. Plus de 800.000 personnes dans les rues en France (d’après la police) pour une première journée de mobilisation, c’est beaucoup. La CGT, elle, revendique 1,5 million de manifestants et manifestantes.

7 h 03 : A Paris dans les transports, c’est compliqué

S’il n’y a pas de manifestation aujourd’hui, la situation dans les transports en communs, notamment parisiens, est plutôt similaire à hier. Une dizaine de lignes de métro sont fermées, quatre très très perturbées et ouvertes seulement aux heures de pointe (4, 7, 8, 9). Les lignes 1 et 14, automatiques, auront un trafic normal mais elles risquent d’être prises d’assaut. Sur le RER, seul le A et le B sont en service aux heures de points avec, malgré tout, peu de trains.

Bonjour et bienvenue sur ce live consacré à la seconde journée de mobilisation contre la réforme des retraites. Ici Rachel, nous sommes ensemble jusqu’à 9 h 00, heure à laquelle je passerai la main à mon toujours surprenant collègue Jean-Loup. Mais nous n’y sommes pas encore. Installez-vous bien !