Grève du 5 décembre à Rennes : Des pompiers sanctionnés après une intrusion en préfecture ?

SOCIAL Une cinquantaine de pompiers a pénétré dans la cour de la préfecture de région ce jeudi midi à Rennes, sans toutefois faire de dégâts

Jérôme Gicquel

— 

Les pompiers étaient en bonne place dans le cortège des manifestants ce jeudi à Rennes.
Les pompiers étaient en bonne place dans le cortège des manifestants ce jeudi à Rennes. — C. Allain / 20 Minutes

En grève depuis le mois de juin pour dénoncer leurs conditions de travail et la hausse du nombre d’agression, les sapeurs-pompiers figuraient en bonne place ce jeudi midi dans le cortège des manifestants à Rennes. Alors que la manifestation touchait à sa fin, les pompiers ont ensuite pris la direction de la préfecture de région, rue Martenot, pour exprimer leur mécontentement.

Profitant de l’ouverture d’un portail, une cinquantaine d’entre eux a réussi à pénétrer dans la cour de la préfecture. Après quelques minutes, ils sont ensuite partis d’eux-mêmes sans qu’aucune dégradation ne soit constatée, selon la préfecture.

« Un comportement inacceptable » pour des agents publics

Cette intrusion a provoqué la colère de Jean-Luc Chenut, président du conseil départemental d’Ille-et-Vilaine et président du Service départemental d’incendie et de secours (Sdis). « De la part d’agents publics, un tel comportement est absolument inacceptable et contribue à entacher l’image du service et à compromettre les possibilités d’un dialogue social respectueux et équilibré », a-t-il indiqué dans un communiqué. Dans un message, le syndicat Autonome a fait savoir qu'« aucune intrusion » n’avait été effectuée de leur part. « On nous a ouvert le portail, en nous proposant même une entrevue, que nous avons décliné, madame la préfète étant absente ».

Dans la foulée, il annonce qu’il a demandé au directeur du Sdis 35 « d’engager sans délai les procédures disciplinaires adaptées, prévues par les textes, et connues de tous ».