Fête des lumières : Les manifestations interdites dans le centre de Lyon jusqu'à dimanche soir

SECURITE Le préfet du Rhône a pris un arrêté fixant le périmètre dans lequel il est interdit de manifester ces prochains jours à Lyon

Elisa Frisullo

— 

Une manifestation de cheminots à Lyon, le 12 juin 2018.
Une manifestation de cheminots à Lyon, le 12 juin 2018. — JEFF PACHOUD / AFP

Une mesure destinée à préserver la sécurité des centaines de milliers de personnes attendues dès ce jeudi soir dans les rues de Lyon et la soixantaine d’installations artistiques. Le préfet du Rhône Pascal Mailhos a pris un arrêté pour interdire toute manifestation dans le centre de la ville dès ce jeudi et jusqu’à dimanche soir afin d’éviter tout débordement en pleine Fête des lumières. 

Il est ainsi interdit de manifester dans un large périmètre couvrant la presqu’île et le Vieux-Lyon mais également dans le secteur du parc de la Tête d'Or, où la foule devrait se presser à la nuit tombée pour découvrir la scénographie lumineuse prévue cette année.

Près de deux millions de spectateurs sont attendus

Cet arrêté intervient alors qu’une grosse manifestation contre la réforme des retraites est prévue dès 10h30 ce jeudi matin, entre la Manufacture des tabacs (8e) et la place Jean-Macé (7e). Des rassemblements et actions devraient également avoir lieu samedi à Lyon, dans le cadre de l’acte 56 des « gilets jaunes ».

Dès ce soir et jusqu’à dimanche soir, près de deux millions de spectateurs sont attendus à Lyon pour la Fête des lumières. Un vaste dispositif de sécurité a été mis en place pour garantir la sécurité de chacun. « Le préfet recommande aux visiteurs de faciliter le contrôle des sacs par les policiers et les agents de sécurité. Par ailleurs, il appelle au sens des responsabilités, au civisme et à la vigilance de chacun », indiquent les services de l’Etat.