Une manifestation pour le pouvoir d'achat dans les rues de Toulouse. Illustration.
Une manifestation pour le pouvoir d'achat dans les rues de Toulouse. Illustration. — F. Scheiber - Sipa

SOCIAL

VIDEO. Grève du 5 décembre : Aucun train et des perturbations un peu partout, ce qui attend les Toulousains pour ce jeudi noir

La grève du 5 décembre s’annonce très suivie à Toulouse, notamment par les cheminots à la SNCF puisque aucun train ne circulera, mais aussi dans les collectivités publiques ou chez Tisséo

  • Dans le cadre du mouvement de grève nationale ce jeudi, à l’appel des syndicats dans le cadre de la réforme des retraites, de nombreux services seront perturbés à Toulouse.
  • Aucun train ne circulera en gare Matabiau, le réseau de bus et tram de Tisséo sera perturbé et il y aura une quarantaine d’écoles fermées.
  • Une manifestation intersyndicale partira en cortège à 14h de Saint-Cyprien pour rallier le Monument aux Morts via les boulevards.

Un jeudi noir se prépare à Toulouse, comme partout en France, à l’occasion de la grande journée d’actions contre le projet de réforme des retraites porté par le gouvernement.

De nombreux services seront perturbés par le mouvement de grève. Et dans certains secteurs cela pourrait perdurer au-delà du 5 décembre.

« Il va falloir continuer, le 5 ce n’est pas le grand soir. On sait bien que si on ne ralentit pas l’économie, on n’obtiendra rien. On a bien vu que manifester tous les samedis ça ne menait à rien », insiste un porte-parole de l'Union départementale CGT 31 qui appelle à rejoindre le cortège de l’Intersyndicale à 14h à Saint-Cyprien.

Aucun train à Toulouse, perturbations chez Tisséo

Ce n’est pas le black-out dans les transports en commun, mais pas loin. A la direction régionale de la SNCF Occitanie, on ne cache pas aux usagers qu’il va falloir qu’ils se débrouillent par leurs propres moyens. « Il n’y aura aucun TER, aucun intercités. Quatre TGV circuleront en Occitanie, deux allers-retours Montpellier-Lyon et deux allers-retours Montpellier-Paris », a indiqué ce mardi en fin de journée Mickaël Ollier, porte-parole SNCF Mobilités Occitanie. Donc aucun qui passera en gare Matabiau. Et ce n’est pas la peine de compter sur des bus de substitution, il n’y en aura pas. La grève étant reconductible, les voyageurs seront invités à se connecter sur les réseaux sociaux et autres applications tous les soirs à 17h pour connaître les circulations de trains du lendemain.

Les services de Tisséo ne seront pas épargnés. Si les deux lignes de métro fonctionneront normalement, ce ne sera pas le cas des réseaux tram et bus. Sur Toulouse et sa périphérie, 60 % du trafic sera assuré, et sur le secteur du Muretain, il sera seulement de 40 %.

Au-delà de ces perturbations, la circulation des lignes de bus sera déviée en centre-ville dans la journée de jeudi en raison des manifestations, et ce, dès 10h30 selon Tisséo.

Des perturbations devant aussi toucher l’aéroport de Toulouse-Blagnac, les voyageurs sont invités à se rapprocher de leur compagnie, Air France ayant annoncé 30 % d'annulations de ses vols intérieurs.

Un tiers des écoles fermées

Le mouvement sera très suivi dans le secteur de l’Education. Selon les syndicats, un tiers des écoles sera fermé ce jeudi et 80 % des enseignants du premier degré devraient être en grève.

Au dernier relevé de l’inspection académique, 169 écoles des 205 écoles toulousaines avaient plus de 25 % de leur équipe pédagogique en grève, et près d’une quarantaine était carrément à 100 % de grévistes. Pour accueillir les élèves dont les parents n’auraient pas la possibilité de les faire garder, un service minimum d'accueil sera mis en place par la mairie.

Pour les élèves de maternelle, neuf sites seront ainsi ouverts de 8h à 18h30, pour ceux de primaire, il faudra se rendre au Centre de loisirs des Sept-Deniers au 110, route de Blagnac, ou à l’école Triolet. L’accueil des parents et l’inscription s’y feront de 8h à 9h30. Pour les écoles qui ne ferment pas, les repas ne seront pas livrés.

Justice morte à l’appel des avocats

La salle des pas perdus du Palais de justice devrait être désertée ce jeudi. A l'appel barreau de Toulouse, les avocats toulousains, les avocats n’assureront aucune de leur mission « à l’exception du contentieux des libertés incluant le contentieux des étrangers, les hospitalisations d’office et l’assistance dans le cadre des gardes à vue ».

Les « robes noires » entendent ainsi défendre leurs régimes de retraite autonomes « qui ne sont pas des régimes spéciaux, qui fonctionnent parfaitement, ne coûtent pas un euro à l’État et reversent des centaines de millions d’euros aux régimes déficitaires ».

Notre dossier sur la grève du 5 décembre

PV et patrouilles de police en berne

Certes, une partie des policiers sera mobilisée ce jeudi pour encadrer les manifestants, mais ceux de repos sont invités à marcher dans le cortège par le syndicat majoritaire FO-Unité SGP. Et pour ceux qui travailleraient, des consignes sont passées pour ne pas faire de zèle, hormis les agents de la Police aux frontières invités à faire des contrôles accrus des papiers à l’aéroport.

« Par solidarité, nous avons demandé aux personnels de ne pas verbaliser et d’enregistrer les plaintes avec discernement ; de ne pas faire de contrôle de vitesse et, depuis lundi soir, de ne pas anticiper les rondes pour les patrouilles de nuit, juste de répondre aux appels à police secours », détaille Didier Martinez, le délégué régional du syndicat.

Services publics touchés

Certains services publics seront touchés. C’est le cas par exemple du service de l’état-civil de la mairie. L’accueil des usagers rue du Lieutenant-Colonel-Pélissier sera assuré uniquement pour les formalités sur rendez-vous, les autres usagers devront repousser leur venue.

L’accueil sera aussi perturbé dans certaines maisons de quartiers, dans les bibliothèques, les piscines ou encore au niveau de la collecte des déchets.