Taxe Gafa : Paris juge « inacceptables » les menaces américaines contre les produits français

COMMERCE Les Etats-Unis ont menacé de taxer certains produits français à 100 %, en représailles face à la mise en place d’une taxe Gafa sur les géants d’Internet

20 Minutes avec AFP

— 

Bruno Le Maire, le 28 novembre 2019 à Paris.
Bruno Le Maire, le 28 novembre 2019 à Paris. — Tristan Reynaud/SIPA

Bruno Le Maire déplore ce mardi des menaces américaines « inacceptables » et promet une « forte » riposte européenne en cas de sanctions, face à la menace des Etats-Unis de surtaxer certains produits français à 100 %.
« Le simple projet, qui pourrait s’appliquer d’ici 30 jours, de nouvelles sanctions contre la France, c’est inacceptable », a affirmé Bruno Le Maire sur Radio Classique.

« Ce n’est pas le comportement que l’on attend des Etats-Unis vis-à-vis de l’un de ses principaux alliés, la France, et d’une manière générale l’Europe », a continué le ministre. Washington a menacé d’imposer des droits de douane additionnels, pouvant aller jusqu’à 100 %, sur l’équivalent de 2,4 milliards de dollars de produits français.

« Justice fiscale » et sens économique

La France « n’a pas à reculer » sur la mise en place d’une taxe visant les géants de l’internet, a renchéri la secrétaire d’Etat à l’Economie Agnès Pannier-Runacher. « Il est très clair que nous n’avons pas à reculer par rapport à un sujet qui économiquement fait du sens, et qui est de justice fiscale (…) on doit être pugnace sur ce sujet », a indiqué Agnès Pannier-Runacher sur Sud Radio, rappelant que cette taxe « n’est pas dirigée contre les plateformes numériques américaines » mais s’applique également aux plateformes françaises.