C’est l’heure du BIM : Cinq morts sur la Côte d’Azur, hommage aux soldats tués et COP 25

ACTUALITES « 20 Minutes » compile pour vous les infos qu’il ne faut pas manquer ce matin dans votre Bulletin d’information matinal (BIM)…

M.C.

— 

La police sécurise un périmètre autour du lieu du crash de l'hélicoptère dans lequel trois secouristes ont trouvé la mort, près des Pennes-Mirabeau, le 2 décembre 2019.
La police sécurise un périmètre autour du lieu du crash de l'hélicoptère dans lequel trois secouristes ont trouvé la mort, près des Pennes-Mirabeau, le 2 décembre 2019. — AFP

Vous avez manqué les infos de ce début de matinée ? On vous a concocté un récap pour vous aider à y voir plus clair.

Intempéries : Cinq morts, dont trois secouristes tués dans un accident d’hélicoptère

Un bilan humain très lourd, une semaine après un autre épisode méditerranéen qui avait déjà fait six morts. Cinq personnes sont mortes depuis dimanche sur la Côte d’Azur touchée par les inondations, dont trois secouristes qui se rendaient sur place, tués dans l’accident de leur hélicoptère. Le Var et les Alpes-Maritimes sont repassés lundi matin de vigilance rouge à orange pour les inondations.

Hommage : Devant 13 cercueils de retour du Mali, la France en deuil

Treize cercueils drapés de bleu-blanc-rouge : la France va être confrontée ce lundi à une funeste image de son engagement au Sahel, à l’occasion d’un hommage national aux soldats morts il y a une semaine jour pour jour au Mali. Emmanuel Macron doit présider à partir de 15h une cérémonie en l’honneur des treize militaires tués dans la collision de deux hélicoptères au cours d’une opération de combat, dans le nord-est du Mali, et dont les corps ont été rapatriés dimanche. Leur mort a également relancé les questions autour de l’engagement français au Sahel, où la situation sécuritaire ne cesse de s’aggraver, même si seul le parti de gauche radicale La France insoumise de Jean-Luc Mélenchon réclame ouvertement le retour des troupes.

COP25 : L’Humanité doit mettre fin à sa « guerre contre la nature »

A la veille de l’ouverture de la nouvelle conférence climat de l’ONU, la COP25, le secrétaire général a lancé un premier message en signe d’avertissement. L’Humanité doit mettre fin à sa « guerre contre la nature », a-t-il martelé dimanche à Madrid, listant les impacts dévastateurs du dérèglement climatique. « Depuis des décennies, l’espèce humaine est en guerre contre la planète et la planète rend coup pour coup. Nous devons mettre fin à notre guerre contre la nature et la science nous dit que nous pouvons le faire », a déclaré Antonio Guterres lors d’une conférence de presse.