Lyon : Une série d'interpellations après les violences urbaines du 14 juillet

ENQUETE Au terme de quatre mois d'enquête, treize personnes, soupçonnées d'être impliquées dans les violences urbaines survenues à Vaulx-en-Velin, ont été interpellées 

Elisa Frisullo
— 
Lors de violences urbaines. Illustration.
Lors de violences urbaines. Illustration. — B. Colin / 20 Minutes

Les policiers sont remontés jusqu’aux suspects grâce aux images de vidéosurveillance et aux traces ADN. Mardi, treize personnes ont été interpellées dans l’agglomération lyonnaise dans le cadre d’une enquête ouverte après les violences urbaines survenues à Vaulx-en-Velin, près de Lyon, dans la nuit du 14 au 15 juillet derniers.

« Après un début de soirée festif à l’occasion de la fête nationale et de la qualification de l’Algérie en finale de la coupe d'Afrique des nations, Vaulx-en-Velin était rapidement la proie de violences urbaines très importantes avec l’incendie de nombreux véhicules, des rodéos sur les voies de circulation, l’attaque du poste de police municipale et le pillage d’un magasin », rappelle ce jeudi la sûreté départementale du Rhône.

Onze suspects déférés

Des centaines de personnes s’en étaient alors prises aux forces de l’ordre dans le cadre de ces violences qui avaient perduré jusqu’à 4 heures du matin. L’enquête, menée ces derniers mois par le commissariat de Vaulx-en-Velin et la sûreté, ont permis d’identifier une dizaine de suspects, « grâce à l’exploitation des images de la vidéosurveillance présente sur la commune et des traces ADN », ajoute la police.

Sur les 13 suspects arrêtés mardi, onze doivent être déférés au parquet de Lyon ce jeudi en vue d’une comparution immédiate pour les majeurs et une mise en examen devant le juge des enfants pour les mineurs, selon la sûreté du Rhône.