Inondations dans le Sud-Est : Les assureurs veulent accélérer les indemnisations

APRES LE DELUGE Téléphone, Internet, lettre simple, « les déclarations pourront être faites par tous moyens », annonce la Fédération française de l’assurance

20 Minutes avec AFP

— 

Une voiture piégée par les 
 inondations de novembre 2019 à Cannes-Mandelieu, dans les Alpes-Maritimes.
Une voiture piégée par les inondations de novembre 2019 à Cannes-Mandelieu, dans les Alpes-Maritimes. — Frederic DIDES/SIPA

Accélérer les procédures d’indemnisation et accompagner les victimes des inondations meurtrières qui ont frappé notamment les Alpes-Maritimes et le Var. C’est l’objectif que s’est fixé le secteur français de l’ assurance.

Afin de répondre rapidement aux besoins des sinistrés, la Fédération française de l’assurance a fait savoir ce mardi que « les déclarations pourront être faites par tous moyens : téléphone, Internet, lettre simple, etc. ».

En outre, « les assureurs feront preuve de compréhension et accepteront tous types de justificatifs, des photos et témoignages notamment, si les assurés ne disposent plus des factures des biens abîmés ».

Des représentants désignés dans chaque département

« Les assurés bénéficieront d’avances sur indemnisation selon les besoins, avec une attention toute particulière portée aux personnes en grande difficulté », poursuit la Fédération, qui a désigné, dans chaque département touché, des représentants à la disposition des préfets et des cellules de crise locales.

La Fédération rappelle enfin que tous les contrats d’assurance de biens (habitation, entreprise, etc.) comportent obligatoirement une garantie catastrophes naturelles.

« Dans les communes reconnues en état de catastrophe naturelle, les dégâts subis par les logements, les véhicules, les commerçants, les artisans, les entreprises, les biens des collectivités locales, seront pris en charge par cette garantie dès lors qu’ils sont assurés par un contrat d’assurance dommages », soulignent les assureurs.