Festival culture bar-bars : Gros plan sur le palet, breton ou vendéen ? Un sport ou un jeu ?

JEU Le festival culture bar-bars à Nantes, qui fête ses 20 ans, propose du jeu de palets (vendéen) de jeudi à samedi. Preuve que cette tradition ne se perd pas

David Phelippeau

— 

Une compétition de palet vendéen.
Une compétition de palet vendéen. — CDSMR 85
  • Des bars nantais proposent des jeux de palet (vendéen) dans le cadre du festival culture bar-bars jeudi et samedi.
  • Le jeu de palet, pratique ancestrale, peut être breton ou vendéen.
  • Sur les 3.600 adhérents au niveau national, seuls 6 % sont des femmes.

Alors, le palet, il est breton ou vendéen ? Les deux mon capitaine, pas de jaloux. Les deux jeux ne se jouent tout simplement pas avec les mêmes matériaux (le nombre de points et la distance de la planche diffèrent aussi) : le breton nécessite une planche en bois avec des palets en fonte alors que le vendéen se joue avec une plaque en plomb et des palets soit en fonte, soit en laiton. Objectif similaire des deux pratiques : mettre les palets le plus proche possible du maître (le petit).

Concentration et précision.
Concentration et précision. - CDSMR 85

Jeudi et samedi, dans le cadre du festival Culture Bar-Bars, les cafés les Sales Gosses et Monsieur Machin à Nantes ont choisi le (palet) vendéen qui se pratique beaucoup en Loire-Atlantique, Deux-Sèvres, Maine-et-Loire, et en Vendée évidemment. Le breton comme son nom l’indique est bien ancré en Ille-et-Vilaine et dans les Côtes d’Armor. « Il y a la galette saucisse et le palet, rigole Benjamin Keltz, auteur d’un manuel officieux en 2015 sur cette tradition. Personne n’a la primeur du jeu, ni les Bretons, ni les Vendéens. C’est ancestral de lancer quelque chose sur une planche pour se rapprocher d’une autre chose. Au XIVe siècle, Rabelais en parlait dans Gargantua. »

Le palet sur planche de bois est de plus en plus populaire en Bretagne.
Le palet sur planche de bois est de plus en plus populaire en Bretagne. - C. ALlain / APEI / 20 Minutes

Quentin Poirier, salarié du comité de Vendée du sport en milieu rural, est, lui, beau joueur. Il accorde la primeur du palet aux Bretons « Début du XXe, on jouait avec des palets sur terre dans les cours des fermes ou avec des pièces de 5 francs démagnétisées sur des planchers ou des morceaux de bois. Ce n’est finalement que dans les années 1960, en Vendée, dans le cadre d’une réforme sur un changement de système de canalisation, que des farfelus ont récupéré des plaques en plomb et se sont mis à jouer avec des palets dessus. »

6 % des adhérents sont des femmes

En attendant, le jeu de palet en général traverse les époques sans jamais se perdre. « C’est intergénérationnel, estime Quentin Poirier. Mais plutôt masculin, il y a seulement 6 % de femmes pami nos adhérents. C’est un cliché désolé, mais à la fin d’un repas il y a très longtemps, les femmes s’occupaient de ramasser la table pendant que les hommes jouaient au palet ! » Certaines mauvaises langues diront que c’est toujours un peu le cas…

Le palet a même fini en 1987 par se structurer sous l’égide de la Fédération nationale du sport en milieu rural. La Vendée compte ainsi 2.400 adhérents répartis sur 57 clubs (3.600 licenciés au niveau national répartis dans 85 clubs, 75 de palet vendéen et une dizaine de palet breton). Et ne dites pas aux accros à cette discipline qu’il ne pratique pas un sport. « Bien sûr que c’en est un, s’insurge René Leray, président du club de palet breton à Rezé. Quand on arrive à un certain niveau, on brûle des calories. Ça demande une sacrée concentration. »

Et une belle dose d’entraînement. Etienne Chiron, fraîchement sacré champion de France de palet en fonte sur plomb dans le 85, a suivi les traces de son père. « Il jouait au palet à n’importe quelle occasion… » Licencié du club de la Guyonnière en Vendée, Etienne s’entraîne le mardi soir, joue des matchs le vendredi soir, sans compter les concours du samedi. « J’ai ralenti la semaine, mais il y a cinq ans, je m’entraînais seul ou avec mon père 5 ou 6 fois par semaine dans mon garage. »

Carreau, culbute, roulette… Etienne maîtrise à la perfection les différents coups du palet. Et pour les dompter, il vaut mieux éviter l’alcool qui agrémente souvent les parties de palet du samedi soir. « Forcément, notre sport est souvent associé à un jeu de cave, de garage, de mariage, regrette Quentin Poirier. Mais en compétition, la consommation d’alcool est très cadrée. » Aucune possibilité donc de faire de « rencontre » (dès qu’il y a égalité au score, les joueurs des deux équipes boivent un verre) lors des épreuves officielles.