Une photo montre-t-elle de nombreux étudiants attendre devant les Restos du cœur ?

FAKE OFF Une photo virale sur Facebook prétend montrer des étudiants faire la queue pour obtenir une aide des Restos du cœur

Alexis Orsini

— 

Un bénévole des Restos du coeur, en novembre 2018.
Un bénévole des Restos du coeur, en novembre 2018. — CHARLY TRIBALLEAU / AFP
  • « Ceci n’est pas la queue pour aller au cinéma… Mais des étudiants qui attendent leur tour aux Restos du cœur du Havre ».
  • Telle est la légende d’une photo virale sur Facebook, montrant une file de personnes sur un trottoir.
  • Si la photo a bien été prise devant une permanence des Restos du cœur du Havre, elle induit en erreur sur la proportion d’étudiants faisant appel à l’association.

Alignée le long du trottoir, la file semble s’étirer à perte de vue, bien au-delà de cette photo laissant potentiellement deviner une foule compacte.

« Ceci n’est pas la queue pour aller au cinéma… Mais des étudiants qui attendent leur tour aux Restos du coeur du Havre », précise la légende intégrée sur ce cliché partagé plus de 4.900 fois sur Facebook depuis sa mise en ligne, jeudi 21 novembre.

Entre les accusations d’intox et des débats parfois vifs sur le message véhiculé par une telle publication, celle-ci suscite de nombreuses réactions – alors que la précarité étudiante est au cœur du débat politique depuis l'immolation d'un étudiant à Lyon, début novembre.

FAKE OFF

La photo a bien été prise près d’un local des Restos du coeur situé au Havre, et plus précisément au 98, rue Jean-Jacques Rousseau, comme on peut le vérifier sur Google Maps.

Contactée par 20 Minutes, l’association départementale des Restos du cœur du Havre-Littoral nous confirme l’emplacement de la prise de vue. Mais nuance : « On peut supposer que c’était jeudi dernier, au moment des inscriptions réservées aux étudiants pour pouvoir bénéficier des aides des Restos du cœur, mais elle aurait pu être prise n’importe quand. »

« Il n’y a pas de file d’attente d’étudiants aux Restos du cœur, ils arrivent simplement avant l’ouverture des portes », précise en outre une responsable de la permanence, réservée aux étudiants à partir de 14h le jeudi, comme le prouve une vidéo postée par un internaute en réponse au post original – ou encore  un article de Paris-Normandie à ce propos, en date du 23 novembre.

« Ça fait plusieurs années que cette permanence existe »

« Même si on a beaucoup parlé de la précarité étudiante ces derniers temps, ce n’est pas du tout un phénomène nouveau. Ça fait plusieurs années que cette permanence existe, et elle concerne environ 500 étudiants. Leur nombre n’a pas connu de hausse cette année », ajoutent les Restos du cœur du Havre-Littoral. Tout en s’interrogeant sur la teneur du message véhiculé par le post : « La photo est ambiguë : s’il s’agit de montrer que les étudiants en difficulté sont aidés par les Restos du cœur, c’est une bonne chose. Mais si c’est pour critiquer une prétendue attente devant les locaux au détriment d’autres personnes, c’est malheureux. »

Si l’internaute à l’origine de la publication n’a pas donné suite aux sollicitations de 20 Minutes, elle précise toutefois, dans l’un de ses commentaires Facebook, la visée de sa photo : « Je passais en voiture à ce moment-là et je connais ce lieu, j’y ai été bénéficiaire… donc je savais pourquoi il y avait cette queue de jeunes ! Ce que je trouve d’une tristesse sans nom, c’est qu’en voulant juste poster une photographie pour montrer combien c’est difficile pour les jeunes de vivre dignement tout en voulant s’en sortir… On me taxe de 'fake'… de menteuse et j’en passe. »