VIDEO. Pour renforcer la mise à l'abri des femmes victimes de violences, Auvergne Rhône-Alpes débloque 2 millions d'euros

VIOLENCES FAITES AUX FEMMES La région s'est engagée à participer à la construction de 300 logements d'ici à deux ans pour les femmes victimes de violences

E.F.
— 
Le numéro d'écoute national pour les femmes victimes de violences conjugales a vu le nombre de ses appels exploser depuis le Grenelle contre les violences conjugales.
Le numéro d'écoute national pour les femmes victimes de violences conjugales a vu le nombre de ses appels exploser depuis le Grenelle contre les violences conjugales. — AFP PHOTO/JACQUES DEMARTHON

L’objectif affiché est d’augmenter rapidement le nombre de lieux où les femmes victimes pourront être mises à l’abri. Alors que ce lundi, le gouvernement a présenté une liste de mesures visant à lutter contre les violences faites aux femmes, le président LR de la région Auvergne Rhône-Alpes, Laurent Wauquiez, s’est engagé à débloquer 2 millions d’euros pour l’hébergement d’urgence.

« Nous ne pouvons pas détourner le regard sur une réalité tragique de notre société : 138 femmes ont été tuées par leur conjoint depuis le début de l’année. C’est odieux et Auvergne-Rhône-Alpes n’échappe pas à la règle, a souligné ce lundi à Lyon Laurent Wauquiez. C’est la raison pour laquelle à la région, nous nous sommes engagés très clairement pour protéger au mieux les femmes des violences. C’est tout le sens de notre investissement pour créer de nouveaux lieux d’accueil d’urgence pour les femmes battues».

117 logements financés

En mars, la région a lancé un fonds d’investissement pour l’hébergement d’urgence des femmes battues et de leurs enfants, doté d’un million d’euros. « L’enveloppe a été abondée de 700.000 euros au regard du nombre de dossiers déposés », précise la région, qui indique avoir ainsi financé 117 logements d’urgence en 2019.

Pour poursuivre ces efforts, Laurent Wauquiez a signé un protocole avec le comité régional d’Action logement, qui prévoit une enveloppe régionale de 2 millions d'euros pour 2020. « De son côté, Action logement s’engage à réserver des logements aux femmes victimes de violences et à les accompagner », souligne la région, dont l’objectif est de construire 300 logements d'urgence dans les deux prochaines années.