Intempéries dans les Alpes-Maritimes : « Je suis sorti et j’ai vu que ça s’était effondré »

INTEMPÉRIES Un Cagnois de 78 ans s’est retrouvé piégé jusqu’aux épaules par une coulée de boue, samedi. Son voisin qui l’a secouru témoigne

Jonathan Hauvel

— 

Guillaume Pelletier a appelé les pompiers après avoir entendu les cris d'un homme de 78 ans, enseveli jusqu’aux épaules par une coulée de boue, chemin du Vallon des Vaux, à Cagnes-sur-Mer, ce samedi 23 novembre.
Guillaume Pelletier a appelé les pompiers après avoir entendu les cris d'un homme de 78 ans, enseveli jusqu’aux épaules par une coulée de boue, chemin du Vallon des Vaux, à Cagnes-sur-Mer, ce samedi 23 novembre. — Jonathan Hauvel / ANP / 20 Minutes
  • Depuis vendredi, le Sud-Est de la France connaît un épisode méditerranéen.
  • Les Alpes-Maritimes ont été placés en vigilance rouge par Météo-France samedi soir.
  • Les pompiers ont mené 1.350 interventions, dont ce sauvetage à Cagnes-sur-Mer.

« D’en face, j’ai entendu un gros bruit sourd. Au début, je pensais que c’était le ramassage des poubelles. Je suis sorti et j’ai vu que ça s’était effondré. » Guillaume Pelletier habite le chemin du Vallon des Vaux, à Cagnes-sur-Mer. En ce samedi, le garagiste est le témoin de la coulée de boue qui vient d’ensevelir un Cagnois de 78 ans jusqu’aux épaules, le bloquant dans son mobile home. Il appelle alors les pompiers.

Un homme de 78 ans a été enseveli jusqu’aux épaules par une coulée de boue, chemin du Vallon des Vaux, à Cagnes-sur-Mer, ce samedi 23 novembre.
Un homme de 78 ans a été enseveli jusqu’aux épaules par une coulée de boue, chemin du Vallon des Vaux, à Cagnes-sur-Mer, ce samedi 23 novembre. - Jonathan Hauvel / ANP / 20 Minutes

« Le pauvre avait froid »

Commencent trois longs quarts d’heure d’attente. « Il était là sous mes pieds mais je ne le voyais pas. Tout ce qu’on pouvait faire, c’était lui parler pour qu’il reste éveillé. On a essayé de le rassurer. On lui a demandé s’il avait mal. Il nous a fait comprendre qu’il était coincé. Le pauvre, c’est surtout qu’il avait froid. » Après une heure et demie d’efforts, il a pu être extrait par les pompiers. En état d’hypothermie et présentant des douleurs sur les membres inférieurs, l’homme a été transporté à l’hôpital.

Le septuagénaire est l’une des victimes des intempéries qui ont frappé la Côte d’Azur ce week-end. Dans les Alpes-Maritimes depuis vendredi, les pompiers sont intervenus à 1.350 reprises pour des éboulements et des inondations.

Deux amis tronçonnent les branches d'un arbre au lendemain d'une coulée de boue qui a enseveli un homme de 78 ans jusqu’aux épaules, chemin du Vallon des Vaux, à Cagnes-sur-Mer, ce samedi 23 novembre.

À Cagnes-sur-Mer ce dimanche, on relativise. Deux amis s’affairent à tronçonner les branches tombées en travers du chemin. « Toi qui pensais regarder un épisode sur Netflix tranquille cet aprem’, c’est raté », plaisante l’un d’eux en s’adressant à Stéphane Pierre, le propriétaire du terrain en surplomb. « Heureusement, c’est uniquement matériel, dit-il. A priori, c’est la chute de ce gros chêne qui a provoqué cette coulée de boue. »

Quelques années auparavant, un éboulement avait déjà eu lieu, sans faire de victime. « C’est vraiment une terre de m****, lance Guillaume Pelletier. Regardez, c’est de l’argile avec du poudingue. Le dessous est très dur mais le dessus est très meuble, et donc ça descend par couches, comme des avalanches. »

Si dans le Var les crues ont fait des dégâts, tué deux personnes et fait quatre disparus, dans les Alpes-Maritimes ce sont les éboulements qui sont majoritairement à l’origine des sinistres. En déplacement à Nice dimanche soir, Christophe Castaner a salué « la gestion de crise immédiate » et notamment « l’intervention remarquable sur une personne en danger de mort à Cagnes-sur-Mer ». Le ministre de l’Intérieur a annoncé qu’une commission se réunira à la suite des intempéries : une « commission nationale en vue de déclarer l’état de catastrophe naturelle » se tiendra « très vite » afin d’indemniser les victimes des inondations et des éboulements.